Roberto Martinez : Pas de recul pour la Belgique compte tenu de son ADN offensif – Euro 2021

64

La Belgique n’a pas l’intention de jouer un jeu défensif prudent lorsqu’elle affrontera l’Italie en quart de finale du Championnat d’Europe de vendredi, mais s’attend à ce qu’il y ait des moments dans le match où elle sera bloquée, a déclaré mardi l’entraîneur Roberto Martinez.

Les Belges les mieux classés ont montré les deux côtés de leur jeu en éliminant le Portugal, tenant du titre, lors des huitièmes de finale de dimanche à Séville, attaquant avec un jeu de passes rapide pour marquer le seul but mais devant faire face à une forte pression du Portugais physique.

“Contre l’Italie, ce sera différent car c’est une équipe qui, dès la première seconde, va attaquer, elle va être très dynamique”, a prédit Martinez à propos du match à Munich.

CONNEXES | EURO 2020 : les joueurs de l’Atalanta reproduisent la forme du club au Championnat d’Europe

« Ils sont très bien structurés et ont une réelle compréhension du rôle de chaque joueur. Ce sera un match où les approches des deux équipes seront similaires. Il va falloir bien défendre.

Cependant, la Belgique ne chercherait pas à s’asseoir et à contre-attaquer elle-même, a insisté l’entraîneur. “Il n’y a aucune chance que cela soit le cas, étant donné le talent que nous avons et qui veut être sur le ballon. Mais dans un tournoi comme les Championnats d’Europe, il y a des moments où vous souffrez et vous devez alors vous assurer de ne pas encaisser.”

« Mais l’ADN de l’équipe nationale belge de football ne changera jamais. Nous sommes une équipe qui veut être en possession, nous voulons être une menace offensive et nous voulons montrer le talent dont nous disposons pour gagner des matchs. Mais parfois, pour gagner des matchs, il faut montrer une autre facette qui permet de gagner », a-t-il ajouté.

Martinez a admis qu’il était un admirateur du côté italien. «Ils sont invaincus depuis 31 matchs et vous ne faites pas cela à moins d’être une très, très bonne équipe. C’est un défi que nous attendons avec impatience. Nous avons montré contre le Portugal que nous pouvons affronter les meilleurs.”