Isolation à 1 euro : attention à l’arnaque dans le Lot – Euro 2020

229

l’essentiel
La préfecture du Lot tire la sonnette d’alarme sur le démarchage pour des travaux d’isolation à 1 €. Les particuliers doivent redoubler de prudence et s’adresser à leur artisan.

La préfecture, dans un communiqué met en garde les Lotois quant aux pratiques de certains démarcheurs qui proposent des travaux d’isolation à 1 € soi-disant en lien avec les services administratifs. « Les sollicitations commerciales par courrier postal, courriel ou téléphone ne sont pas le fait des services des ministères économiques et financiers, ni des préfectures. Bien que les démarcheurs mentionnent parfois l’adresse postale de la préfecture du Lot sur leurs courriers, et se présentent comme le « service écologie et énergie », les courriers de démarchage n’émanent pas de la préfecture. De manière générale, les services publics ne démarchent jamais ». D’où le conseil des services préfectoraux : « Ne pas donner suite à ces demandes ».

Cet avertissement rejoint celui de Serge Crabié, le président de la chambre de Métiers du Lot : « Le public doit être très vigilant par rapport à ces offres d’isolation à 1 € ou de chaudière à 1 €. Ces démarcheurs qui viennent de la région parisienne ou du Nord de la France pénalisent nos artisans. Je recommande, insiste le président de l’organisme consulaire, aux particuliers de ne rien signer à ces démarcheurs mais de s’adresser à leur artisan référent. Il saura les conseiller en toute confiance, leur montera le dossier, fournira le devis et les clients pourront toucher l’aide ».

La préfecture de son côté suggère aux propriétaires de se rapprocher de l’Adil du département (Agence départementale d’information sur le logement), ou d’un conseiller du réseau faire.fr, service public de la rénovation énergétique, que l’on peut joindre en composant un numéro national : 0 808 800 700 (service gratuit + prix d’un appel).

Les recommandations de la répression des fraudes

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes appelle à la prudence les consommateurs : « Se renseigner auprès d’un conseiller pour connaître les aides ; prêter attention aux entreprises qui prétendent agir pour le compte d’organismes publics ou d’un fournisseur d’énergie ; ne pas donner ses coordonnées bancaires et ne jamais signer le jour même ; demander un devis et comparer avec d’autres offres ; se méfier des offres trop alléchantes ; Ne pas signer l’attestation de fin de travaux avant qu’ils ne soient totalement terminés ».

Parmi les autres recours possibles, lorsqu’un crédit a été contracté, est de soumettre le dossier à une association de consommateurs en cas de litige ou d’alerter la DGCCRF si les pratiques semblent frauduleuses.