La levée de l’interdiction de Djokovic en Australie serait « une gifle », déclare l’ancien ministre australien

37

Renoncer à l’interdiction de visa de Novak Djokovic pour le laisser jouer l’Open d’Australie serait une « gifle » pour les Australiens vaccinés contre le COVID-19, a déclaré lundi la députée de l’opposition et ancienne ministre de l’Intérieur Karen Andrews.

Le Serbe Djokovic a été expulsé d’Australie à l’approche du Grand Chelem en janvier pour avoir refusé de se faire vacciner.

L’ancien numéro un mondial est exclu du pays jusqu’en 2025 mais peut faire lever son interdiction de visa de trois ans par le gouvernement.

L’Australie a supprimé en juillet une règle qui obligeait les voyageurs internationaux à déclarer leur statut de vaccination COVID, et Djokovic a déclaré qu’il espérait des « nouvelles positives » sur sa candidature pour jouer l’Open d’Australie l’année prochaine.

Andrews a cependant déclaré que le changement de règle ne devrait avoir aucune incidence sur le cas de Djokovic.

« Il y aurait eu d’autres personnes dans des circonstances similaires qui auraient également vu leur visa annulé », a déclaré lundi le législateur à la radio ABC.

« Donc, si l’immigration choisit maintenant d’accorder une allocation spéciale à Novak Djokovic, la question évidente est de savoir ce qu’ils vont faire de toute autre personne qui pourrait se trouver dans des circonstances similaires? »

Aucun commentaire n’était immédiatement disponible de Djokovic. Le ministère australien de l’Intérieur a réitéré qu’il ne commentait pas les cas individuels.

Andrews a déclaré que la levée de l’interdiction de Djokovic serait « une gifle pour les Australiens qui ont fait ce qu’il fallait (et) se sont fait vacciner ».

« (Pourquoi) Novak Djokovic devrait-il être autorisé à rentrer dans le pays simplement parce qu’il est un joueur de tennis de haut rang avec plusieurs millions de dollars? » elle a ajouté.

A lire :  11 septembre, résumé des sports indiens

« Cela ne devrait pas être juste une règle pour (lui) et une règle différente pour tout le monde. »

Djokovic, qui a remporté neuf fois l’Open d’Australie, un record, n’a pas pu se rendre à New York pour le récent US Open car il n’était pas vacciné, mais a déclaré qu’il ne regrettait pas d’avoir raté deux des quatre tournois du Grand Chelem de l’année.