La paire Yuki-Saketh entre dans le top 100 après le succès de la tournée Challenger

37

Au début de la saison 2022, Rohan Bopanna était le seul joueur indien dans le top 100 du classement ATP en double masculin.

Lundi, ce nombre est passé à quatre, Yuki Bhambri (97e) étant le dernier entrant du club qui compte également Ramkumar Ramanathan (69e) et Saketh Myneni (84e).

Ramkumar, qui figurait déjà dans le top 150 à la fin de 2021, a reçu un énorme coup de pouce en remportant deux événements ATP250 avec Bopanna à Adélaïde et Pune, se classant ainsi dans le top 100 la première semaine de février.

Cependant, pour Saketh et Yuki, cela a été une corvée pas comme les autres. « Nous n’étions techniquement pas classés du tout. Ils (ATP) avaient un classement protégé à partir de 2019 que nous pourrions utiliser pour participer à certains événements », a déclaré Saketh. Star du sport.

Gagner deux événements ITF (Bhopal et New Delhi) et cinq tournois Challenger (Salinas, Prostejov, Porto, Lexington et Majorque) au cours des sept derniers mois a aidé la paire à se hisser dans le top 100.

Mais comment ce partenariat s’est-il produit en premier lieu étant donné que Saketh et Yuki ont principalement été des joueurs célibataires pendant la majeure partie de leur carrière?

Yuki, 30 ans, originaire de Delhi, est un ancien champion junior de l’Open d’Australie qui a atteint un sommet en carrière de 83 en simple en 2018 tandis que Saketh est un ancien numéro 137 mondial. Les deux se connaissent depuis leur rencontre. pour la première fois lors d’un événement des moins de 14 ans en 2005.

Saketh a déclaré que la décision de jouer en double ensemble était « plus comme une chose mutuelle ».

LIS: Yuki Bhambri prêt pour le match nul de la Coupe Davis contre la Norvège après le succès du circuit Challenger

A lire :  Naomi Osaka s'impose à San José lors de son premier match depuis mai

« Nous avons eu trop de blessés sur notre chemin. C’est difficile pour nous de rivaliser (en simple) avec nos corps pendant toute une saison.

Yuki voulait toujours jouer quelques événements en simple à cause de son classement protégé après être revenu d’une blessure au genou pour voir comment son corps fonctionnait. Mais les deux avaient décidé d’essayer de jouer en double ensemble, en commençant par quelques événements ITF en Inde.

L’itinéraire Challenger

Saketh et Yuki ont dû repartir de zéro et emprunter la route du circuit Challenger, un niveau en dessous de l’ATP Tour où les tirages sont plus petits et les points de classement proposés aussi.

Ensemble, ils ont disputé un total de 18 événements Challenger cette année et ont accumulé 725 points chacun. Le maximum de points que la paire pouvait gagner lors d’un événement était leur campagne victorieuse à Prostejov où ils ont reçu 100 points chacun.

«Le saut initial a été facile, surtout de 700 à 800 à monter. Une fois que vous entrez dans le top 200, vous avez besoin de gros tournois pour progresser ou vous avez besoin de trois ou quatre titres Challenger pour vraiment faire progresser votre classement », a déclaré Saketh, le joueur de 34 ans originaire de Vuyyuru, Andhra Pradesh.

« Nous avons eu accès à notre premier ATP 250 pour l’Open de Corée. Nous avons littéralement obtenu un visa un vendredi pour partir un samedi.

A lire :  Les Tchèques Barbora Krejcikova et Katerina Siniakova remportent le doublé à Wimbledon

À Séoul, atteindre les demi-finales à eux seuls a permis à Saketh et Yuki de marquer 90 points chacun.

La vie en tournée quand tu ne joues qu’en double

Saketh et Yuki n’ont pas d’entourage comme certaines des plus grandes paires de doubles du circuit. « Nous n’avons pas d’autocar de voyage. Tout d’abord, voyager uniquement en double, c’est beaucoup pour nous », a déclaré Saketh.

La paire a réussi à avoir des physios lors de quelques événements aux États-Unis. « Cela a vraiment aidé parce que nous avons besoin de plus de physios en ce moment. Nous voulons nous assurer que nos corps sont pris en charge et obtenir une bonne récupération afin de ne pas nous blesser. Nous avons joué pendant près de 25 semaines cette année. C’est le plus haut que j’ai jamais joué dans toute ma carrière au cours des 10 dernières années et c’est un peu difficile », a-t-il déclaré.

Saketh mentionne également le changement de mentalité après le passage au double et ce qui se passe dans la préparation d’un match. « Bien que nous nous concentrions sur les simples, il y avait moins de pression en jouant en double. Maintenant, c’est une chose différente car vous mettez plus en double. Il y a de petits ajustements à faire. »

« C’est ce que nous essayons d’apprendre des vidéos ou des personnes âgées qui nous ont aidés dans le passé. Nous ne savions pas pourquoi ils nous le disaient avant, mais une fois que vous mettez cela dans votre jeu, cela fait une grande différence, surtout pendant les points cruciaux.

Saketh et Yuki ont tous deux représenté l’Inde en Coupe Davis, partageant des vestiaires avec Leander Paes, Mahesh Bhupathi et Bopanna.

A lire :  Open de Miami : Swiatek passe en demi-finale, Ruud surprend Zverev

Alors que Saketh a un gros service et est adepte de la volée, Yuki a un jeu de base solide. « Vous apprenez beaucoup les uns des autres, et surtout, comme nous nous connaissons assez bien, nous nous entraînons et nous nous enseignons essentiellement », a déclaré Saketh.

Lorsqu’ils ne sont pas sur le terrain, les deux passent du temps à regarder des films, à faire du sport, à écouter de la musique ou à jouer aux cartes.

Ce qui nous attend

Il y a une chance réaliste que Saketh et Yuki puissent se qualifier pour le tirage au sort du double masculin à l’Open d’Australie 2023.

Leur événement à domicile, le tournoi ATP250 à Pune, devrait retrouver son créneau de début de saison tant convoité pour l’édition 2023. Depuis que la Coupe ATP a repris la fenêtre de début de saison à partir de 2020, Pune a dû déplacer les dates à la semaine juste après l’Open d’Australie.

L’édition 2023 à Pune se déroulera selon toute vraisemblance parallèlement à la Coupe ATP, les tours de qualification devant commencer le 31 décembre. Une course en profondeur là-bas pourrait aider la paire à se rendre à Melbourne pour le premier Chelem de l’année.

« Les coupes étaient un peu faibles cette année à cause du COVID et de la quarantaine. Mais l’année prochaine sera différente car Pune est le seul événement ATP250, qui aura lieu au début de l’année. Donc, la coupe pourrait être assez forte », a déclaré Saketh tout en ajoutant:« Ce mois-ci (octobre) et le mois prochain, nous devons jouer fort et terminer la saison aussi haut que possible. Donc, cela nous donne une chance de faire la coupe pour l’Open de Pune, puis éventuellement, l’Open d’Australie également.