Le chef du tennis polonais dément les allégations d’abus du député

9

Le chef de l’Association polonaise de tennis a démenti mercredi les allégations d’un député selon lesquelles il l’aurait agressée sexuellement au début des années 1990, alors qu’elle était adolescente et qu’il était entraîneur.

« J’ai été victime d’accusations sans fondement et j’ai l’intention de le prouver devant un tribunal », a déclaré Miroslaw Skrzypczynski à propos de l’allégation de la députée Katarzyna Kotula, qui a provoqué un tollé en Pologne depuis qu’un site d’information en ligne l’a publiée lundi.

« J’ai déclaré à plusieurs reprises et je maintiens toujours que les récents reportages des médias à mon sujet sont faux », a déclaré Skrzypczynski dans un communiqué envoyé par e-mail à Reuters.

Kotula a déclaré dans une interview avec le portail d’informations Onet publiée le 21 novembre qu’elle avait été abusée sexuellement à l’adolescence par Skrzypczynski lorsqu’il était entraîneur au début des années 1990.

Les allégations sont intervenues après un autre article d’Onet dans lequel Skrzypczynski était accusé d’avoir utilisé la violence physique et psychologique contre sa famille et les joueurs qu’il entraînait.

Onet a rapporté que Skrzypczynski avait menacé de poursuivre le site pour son premier article, affirmant que les informations qu’il contenait n’étaient « étayées par aucune source fiable ».

La fureur a incité la joueuse de tennis numéro un mondiale Iga Swiatek à publier un message sur Twitter mardi exhortant les victimes subissant toute sorte d’abus dans la vie à demander de l’aide.

« Ce que je sens que je peux faire, c’est vous encourager à chercher de l’aide lorsque quelque chose de mal se produit dans les communautés sportives et dans toutes les situations de la vie où il est possible que quelqu’un souffre de violence physique ou de violence émotionnelle », a-t-elle déclaré.

A lire :  Une jeune de 16 ans remporte le titre de tennis féminin du Tamil Nadu en 3 heures épiques, avec une fin spectaculaire sous les projecteurs

La star du tennis polonais Hubert Hurkacz a déclaré sur Twitter qu’il soutenait « toutes les femmes et toutes les victimes d’abus ».

L’Association polonaise de tennis est parrainée par la compagnie pétrolière publique PKN Orlen.

Dans une interview accordée au site d’information wp.pl, le vice-Premier ministre Jacek Sasin, chef du ministère des Biens de l’État, responsable des entreprises contrôlées par l’État, a déclaré qu’il était « ébranlé » par les allégations et ne recommandait pas de financement supplémentaire de la société polonaise. Association de tennis.