« Le retour de l’inflation va perturber la donne » | L’Europe dans le désordre | Bpost dans le viseur d’UBS – Championnat d’Europe 2020

273

L’inflation fera son grand retour cette année et viendra perturber les intervenants de marché et compliquer la tâche des banques centrales, dit-on chez Mirabaud. Si le Covid-19 reste au cœur de l’équation, avec d’éventuels problèmes, comme des retards dans les campagnes de vaccination, qui pourraient remettre en cause les anticipations des marchés, les prix seront également à surveiller de près avec un rebond mécanique à attendre, selon John Plassard, spécialiste en investissement pour le groupe bancaire et financier.



« On va avoir un problème pour les banques centrales avec une inflation comparée qui va tirer notamment l’indice des prix à la consommation aux États-Unis vers le haut. C’est, pour moi, le plus grand risque pour les marchés au-delà du Covid-19 et il faut le suivre de près. »

John Plassard

Spécialiste en investissement – Mirabaud

Les banques centrales, qui ont pour mandat de veiller à la stabilité des prix, seront confrontées à un dilemme, même si la Réserve fédérale américaine a déjà laissé entendre qu’elle laisserait l’inflation s’aventurer temporairement au-dessus de son objectif de 2% sans remonter ses taux. 

Cette crainte d’une remontée de l’inflation se traduit déjà dans les rendements des emprunts d’État, celui du dix ans américain dépassant désormais 1,15%, au plus haut depuis dix mois, après une hausse de près de 25 points de base en huit jours. Cette hausse, alimentée notamment par la perspective d’une relance budgétaire massive aux États-Unis sous l’administration Biden, devrait se poursuivre, selon John Plassard. « On va arriver assez rapidement à 1,5% et ça va commencer à faire réfléchir les investisseurs, ce qui n’est jamais très bon pour les marchés », a-t-il dit.

A lire :  Prime de 1000 euros pour les indépendants et les salariés: candidatures avant le 31 décembre - Championnat d'Europe 2020