Les 8 pires entraîneurs de l'année 2020 en Europe – Foot 2020

295

2020 a aussi son visage négatif dans l'aspect footballistique. Tout comme il y a eu des gagnants, il y a eu gros perdants. En ce qui concerne les bancs, ceux-ci ont peut-être été les les pires entraîneurs de l'année:

Le Suisse avait le Borussia Dortmund sur la bonne voie, même si à la fin de 2020 ce n'était pas le meilleur de sa carrière. Bien qu'il ait commencé avec la signature de Haaland, il avait déjà été éliminé au deuxième tour de Ligue des champions contre le Paris Saint Germain (2-1 et 2-0). En Allemagne, il a continué sans pouvoir ni tousser au Bayern et cette année, au cours de laquelle les Bavarois ont crevé plus que d'autres fois, il n'a pas profité de l'occasion pour mettre le chef d'équipe. Après une dure défaite à domicile contre Stuttgart (1-5), il a été limogé de son poste. Une très mauvaise fin d'année pour le pauvre Favre

Dieter dieux
1. FC Heidenheim 1846 contre Hambourg SV – Deuxième Bundesliga | Alex Grimm / Getty Images

Hambourg a chuté en 2e Bundesliga en 2018 pour la première fois de son histoire, après plusieurs années à flirter avec la relégation. Après une première année au cours de laquelle il n'a pas atteint l'objectif de promotion, cet été, la même chose s'est reproduite. Hecking avait été embauché dans le seul but de promouvoir un club qui, par son nom et son budget, devrait être dans la zone noble de la Bundesliga. Un désastre absolu qui lui a coûté son travail en fin de saison dernière. Ils n'ont même pas atteint la promotion après avoir terminé 4e.

Manuel Pellegrini
Granada CF v Real Betis – La Liga Santander | Images de sport de qualité / Getty Images

L'année n'aurait pas pu commencer plus mal pour Pellegrini. Le Chilien a été licencié le 28 décembre 2019 après avoir perdu avec son West Ham face à Leicester City (2-1) et a été au chômage pendant 6 mois. En juin, il a repris Betis, dans l'un des projets les plus ambitieux de la Liga espagnole. Avec une équipe qui comprend Canales, Carvalho, Fekir, Joaquín, Borja Iglesias, … le club a été appelé à se battre pour l'Europe. Après 14 matchs, il n'a remporté qu'une seule victoire dans les 6 derniers et n'est qu'à 2 points de la relégation.

2019 s'est terminée de la meilleure façon pour Koeman. Après une victoire de l'équipe néerlandaise contre l'Estonie (5-0), ils ont certifié le retour de leur équipe nationale à un grand tournoi 6 ans après le dernier, grâce à leur qualification pour l'Eurocup. 2020 a été le contraire. Les oranje n'ont joué à aucun jeu avant septembre à cause du COVID. Ronald n'a donc dirigé aucune réunion à ce moment-là avec son pays. En août, après le licenciement de Setién, il a repris la Barcelone mais il est en nombre aussi mauvais que son prédécesseur au pouvoir. La ligue est déjà très compliquée et en Ligue des champions ils auront à voir avec le PSG. Annus Horribilis pour lui.

Avec l'Inter, 2020 avait déjà mal commencé, puisqu'ils avaient été exclus de la Ligue des champions en phase de groupes lors de la dernière édition. Puis il était sur le point de remporter la Serie A à la Juventus (à 1 point) et a perdu la finale de la Ligue Europa contre lui Séville de Lopetegui (3-2). Cette année, il a de nouveau été laissé de côté dans les groupes de champions avec la circonstance aggravante qu'il n'ira même pas en Ligue Europa. Trop de coups pour une équipe qui s'était renforcée ces derniers temps pour concourir pour tout (Lukaku, Achraf, Perisic, Vidal, Alexis, …)

Chris Wilder
Sheffield United v Manchester United – Premier League | Piscine / Getty Images

Le coach anglais est une véritable institution à Sheffield. Il l'a remporté en 2016 au championnat et est depuis lors avec le club. La saison dernière, il s'est même battu pour entrer en Ligue Europa jusqu'à l'avant-dernier tour de la ligue. Cependant, à la fin, ils ont eu le goût amer de ne pas avoir de prix. A cette douce «  perte '' s'ajoute son début désastreux pour la saison 2020/21: il a 2 points en 14 tours, il n'a pas encore gagné et est la pire équipe de TOUTES les ligues d'Europe. Un désastre absolu, même s'il a toujours la confiance du club pour renverser la situation

Entraîneur germano-américain qui, après avoir joué un bon rôle à Huddersfield jusqu'en janvier 2019, a pris la relève à Schalke en septembre de l'année dernière. Du début de 2020 jusqu'à ce qu'il quitte son poste, 9 mois se sont écoulés et il n'a remporté qu'un seul match avec l'équipe minière. Il a décidé de mettre fin à son séjour au club après une dure défaite contre lui Bayern (8-0)

Quique Setien
Deportivo Alaves v FC Barcelone – La Liga | Images de sport de qualité / Getty Images

L'entraîneur cantabrique a relevé Valverde en janvier 2020 après la défaite de Barcelone en Super Coupe d'Espagne contre lui Athlète de Madrid (2-3). L'idée était de récupérer le Barcelone du tiki taka, avec un style qu'il avait déjà imposé au Betis. Pas même proche, il n'a rien gagné et les joueurs l'ont directement dépassé. Il est parti en août par la porte arrière et après une autre défaite très dure contre le Bayern (comme ce fut le cas pour Wagner) en Ligue des champions (2-8)