Les Russes sont autorisés, Djokovic est le bienvenu pour jouer s’il peut obtenir un visa, déclare le directeur de l’Open d’Australie

24

Les joueurs russes et biélorusses pourront participer à l’Open d’Australie en tant que neutres tandis que Novak Djokovic serait également le bienvenu pour jouer s’il peut obtenir un visa, a déclaré mercredi le directeur du tournoi Craig Tiley.

Les autorités du tennis ont interdit aux joueurs russes et biélorusses de participer aux compétitions internationales par équipe après l’invasion de l’Ukraine par la Russie plus tôt cette année, mais leur ont permis de participer à des tournées régulières.

Les tournois du Grand Chelem de l’Open de France et de l’US Open leur ont permis de concourir en tant que neutres, bien que Wimbledon ait imposé une interdiction pure et simple.

« À ce stade, les joueurs russes et biélorusses seront éligibles pour jouer à l’Open d’Australie », a déclaré Tiley aux journalistes.

« La seule différence sera qu’ils ne peuvent pas représenter la Russie – ne peuvent pas représenter le drapeau de la Russie.

« Ils ne peuvent participer à aucune activité telle que l’hymne de la Russie et ils doivent jouer en tant que joueurs indépendants sous un nom neutre.

« Mais ils seront les bienvenus à l’Open d’Australie en janvier. »

La Biélorussie a été utilisée comme base de départ pour l’invasion russe, que Moscou appelle une « opération militaire spéciale ».

Tiley a déclaré que Djokovic, neuf fois champion de l’Open d’Australie, serait également éligible s’il était en mesure d’annuler une interdiction de visa dans le cadre de son expulsion en janvier.

Le grand serbe a été expulsé du pays pour ne pas avoir été vacciné contre le COVID-19 et il lui est interdit de rentrer jusqu’en 2025, bien que le gouvernement australien puisse lever l’interdiction à sa discrétion.

A lire :  Le joker néerlandais Van Rijthoven surprend Medvedev pour remporter son premier titre ATP

Tiley a déclaré qu’il n’avait eu aucun contact avec le gouvernement au sujet de Djokovic et que les organisateurs de l’Open d’Australie ne pouvaient pas faire pression au nom du Serbe.

« À ce stade … Novak et le gouvernement fédéral doivent régler la situation, puis nous suivrons toutes les instructions après cela », a déclaré Tiley.

« Ce n’est pas une question sur laquelle nous pouvons faire pression. C’est une question qui reste définitivement entre eux et, en fonction du résultat, nous l’accueillerons à l’Open d’Australie. »

Djokovic, qui a également raté l’US Open en raison de son statut vaccinal, a déclaré le mois dernier qu’il attendait des « nouvelles positives » des autorités australiennes.

Cependant, l’ancienne ministre australienne de l’Intérieur, Karen Andrews, une députée de l’opposition, a déclaré cette semaine qu’elle était opposée à ce que le gouvernement lève l’interdiction de Djokovic, affirmant que ce serait une « gifle » pour les Australiens qui ont été vaccinés.