L'Eurocup 2020 reste un rêve pour la fierté du Kosovo Par Reuters – Foot 2020

198


Par Brian Homewood

NEUCHATEL, Suisse, 21 février (Reuters) – Le remarquable boom du football international au Kosovo est souvent attribué à la passion des joueurs représentant un pays nouvellement indépendant, mais l'entraîneur Bernard Challandes déclare qu'il est aussi fier que d'un bon football.

Moins de quatre ans après avoir été accepté comme membre de la FIFA, le Kosovo est deux matchs passionnants pour entrer dans la Coupe Euro 2020, après avoir atteint les qualifications le mois prochain après une séquence notable dans laquelle 15 matchs sont restés invaincus, y compris des victoires sur la République tchèque et la Bulgarie.

Le style d'attaque intrépide du Kosovo a été aussi impressionnant que ses résultats.

"J'ai étudié le potentiel de l'équipe avant d'accepter le poste et il est devenu clair que ce sont de bons joueurs de football", a déclaré à Reuters l'entraîneur suisse vétéran Bernard Challandes.

"Comme tous les joueurs des Balkans, ils aiment le ballon, ils ont une bonne technique, ils aiment dribbler."

Challandes a dit que cela correspondait à ses propres idées.

"C'est mon entraîneur de football", a déclaré Challandes. "Mon football a toujours été positif, très offensif, avec beaucoup de pression et avec des risques. Ce n'est pas une question d'esthétique, je suis sûr que cela me donne plus de chances de gagner."

Lorsqu'il a pris la relève en 2018, Challandes a déclaré que son objectif était de «construire une équipe avec une philosophie de fête et avec discipline».

Les résultats, a-t-il dit, ne sont que la conséquence des actions.

Cependant, les résultats ont dépassé toutes les attentes et la montée du Kosovo au cours des deux dernières années a été l'une des histoires les plus marquantes du football international.

Le pays de 1,8 million d'habitants, qui a déclaré son indépendance de la Serbie en 2008, a finalement été accepté comme membre de l'UEFA, puis de la FIFA, en 2016.

On estime que 800 000 Kosovars vivent à l'étranger et Challandes a passé la plupart de son temps à suivre cette diaspora à la recherche de joueurs potentiels et à regarder des vidéos à la recherche de nouveaux ajouts, souvent en concurrence avec l'Albanie, la Suisse, l'Allemagne et d'autres pays qui Ils cherchent à gagner la fidélité de ces nouvelles promesses.

Bien que l'attaquant Mergim Berisha ait accepté un appel de l'équipe allemande U21 et que d'autres se soient rendus en Suisse, beaucoup d'autres ont choisi le Kosovo. On pourrait dire que la signature la plus importante a été l'attaquant Valon Berisha, qui a joué 20 fois avec la Norvège avant de changer en 2016.

LES PLUS GRANDES NATIONS

Challandes a déclaré qu'il pouvait comprendre pourquoi les joueurs choisissaient des nations plus grandes et qu'il ne s'opposerait pas à lui.

"Les joueurs doivent décider avec l'esprit du football", a-t-il déclaré. "Un joueur moderne veut jouer dans le championnat d'Europe, dans la Coupe du monde, dans l'une des meilleures ligues d'Europe. Le choix de l'équipe nationale est de savoir comment il a une meilleure chance d'atteindre ces objectifs et, pour moi, que c'est bien".

Mais Challandes a ajouté que les joueurs seraient inévitablement confrontés à une compétition féroce pour les places s'ils choisissaient l'Allemagne ou la Suisse, et que jouer au Kosovo avait aidé de nombreux joueurs dans la carrière de leur club. "C'est une belle vitrine", a-t-il déclaré.

Challandes a déclaré que l'histoire du Kosovo signifiait que les joueurs ressentaient une fierté particulière.

"Ces joueurs ont faim, leurs familles sont derrière eux, tout le pays est derrière eux et ils le ressentent", a-t-il déclaré. "Il est très difficile pour les adversaires de jouer à Pristina."

Mais il n'aime pas s'arrêter dans la situation politique.

"Je ne veux pas en parler beaucoup. Je sais qu'il existe, que beaucoup de ces joueurs ont quitté le pays avec leurs familles pendant la guerre ou sont nés à l'étranger, tout cela appartient à l'histoire", a-t-il déclaré. "Je veux juste penser au football."

Les premiers qualifiés du Kosovo seront à domicile contre la Macédoine du Nord, puis ils devront battre la Géorgie ou la Biélorussie, également à domicile, pour se qualifier pour l'Eurocup 2020.

"Ce n'est encore qu'un rêve", a déclaré Challandes. "Nous avons deux matchs très difficiles à jouer, tous deux hors de chez moi. Je ne veux pas trop de pression, je ne veux pas trop parler du championnat d'Europe."

"Mais chaque grande réussite commence par un rêve."

(Information de Brian Homewood; édité par Ed Osmond; traduit par Andrea Ariet dans l'éditorial de Gdansk)