Naomi Osaka: « La vie est faite de hauts et de bas, et cette année a été plus en bas qu’en haut »

36

Naomi Osaka a admis lundi qu’elle avait traversé « plus de bas que de haut » cette année alors qu’elle tentait de sortir de sa crise à son domicile Pan Pacific Open cette semaine.

L’ancienne numéro un mondiale et quadruple championne du Grand Chelem a chuté à la 48e place du classement mondial du tennis féminin après une course misérable qui l’a vue s’effondrer au premier tour de ses trois derniers tournois.

Le Japonais de 24 ans n’a pas remporté de titre depuis l’Open d’Australie de l’année dernière et a été gêné cette saison par une blessure.

Mais Osaka espère redresser la barre lors de l’événement WTA à Tokyo, où elle est championne en titre il y a trois ans, alors que le tournoi revient pour la première fois depuis la pandémie de coronavirus.

Elle devra faire face à une concurrence féroce de la part d’un peloton qui comprend la demi-finaliste de l’US Open Caroline Garcia de France, la championne de Wimbledon Elena Rybakina du Kazakhstan et la numéro quatre mondiale espagnole Paula Badosa.

« Cette année n’a pas été la meilleure pour moi, mais j’ai beaucoup appris sur moi-même », a déclaré Osaka, ajoutant qu’elle était « heureuse d’être en bonne santé ».

« La vie est faite de hauts et de bas, et cette année a été plus en bas qu’en haut, mais dans l’ensemble, je suis assez content d’où je suis maintenant. »

Osaka a été en dehors du top 10 toute l’année et a subi des défaites au premier tour à la fois à l’Open de France et à l’US Open.

Elle s’est retirée de Wimbledon avec une blessure à Achille après avoir initialement envisagé de sauter le tournoi car les points de classement ne seraient pas attribués.

A lire :  US Open : Rafael Nadal et Daniil Medvedev en tête du titre en simple messieurs

Osaka a admis que sa chute du sommet du sport avait été difficile à gérer.

« C’était un peu difficile au début, juste parce que j’ai l’impression que je devrais être quelque part où je ne suis évidemment pas actuellement », a-t-elle déclaré.

« Je pense que pour moi, il s’agit plus d’être en paix avec moi-même. Je sais que je suis ici pour une raison. »

Osaka a déclaré qu’elle avait hâte de jouer à nouveau devant des fans japonais après avoir participé aux Jeux olympiques de Tokyo l’année dernière à huis clos, mais qu’elle devrait « faire davantage confiance à mon coup droit » pour retrouver sa confiance après sa mauvaise saison.

Elle débutera sa campagne contre la numéro 55 mondiale australienne Daria Saville au premier tour.

Osaka a rendu hommage à la légende du tennis Serena Williams, qui a pris sa retraite après l’US Open, et a déclaré qu’elle avait « remis d’essayer de remplir les chaussures des gens ».

« Je ne pense pas que vous puissiez jamais faire cela parce que tout le monde est unique, et nous forgeons tous nos propres chemins, et nous suivons tous nos propres voyages », a déclaré Osaka.

« C’est vraiment incroyable tout ce qu’elle a fait pour ce sport et au-delà. La regarder en tant que femme d’affaires est vraiment cool. »