22 milliards d'euros provenant de Btp Italie pour lutter contre le coronavirus – La Stampa – Foot 2020

15

Un peu plus de 22 milliards d'euros pour Btp Italia à l'époque de Covid-19. Une question et un résultat bien supérieurs aux prévisions du ministère de l'Économie. Qui, à la veille de l'émission, le seizième de l'histoire de cet instrument, a pris environ 19 milliards d'euros. Les épargnants et les clients institutionnels ont donc fait confiance au Trésor, qui a promis un taux d'intérêt minimum garanti de 1,40% sur une base annuelle. Maintenant, l'argent récolté sera utilisé pour faire face à la récession qui va se produire. Et cela n'est pas à exclure, expliquent des sources de la Via XX Settembre, une nouvelle descente sur les marchés obligataires.

Italie Redémarrages, santé et liquidité: quel avenir pour l'économie?

Les locaux étaient bons. 4,02 milliards d'euros lundi, 4,74 milliards d'euros mardi et 5,21 milliards d'euros mercredi, à la fin de la phase d'épargne individuelle. Au total, les clients particuliers ont signé 382 807 contrats pour une collecte de 14 milliards d'euros. Soit une baisse moyenne d'environ 36 570 euros. Les Italiens ont réagi positivement, considérant que la baisse moyenne était de 59 000 lors du numéro record de 2014 et de 63 000 lors du dernier placement en octobre dernier. Une dilution également fruit des conditions favorables décidées et confirmées aujourd'hui par le Trésor. Soit un coupon annuel réel garanti fixé à 140 points, une échéance de cinq ans, une prime de fidélité de 8 pour mille du capital investi pour ceux qui le détiennent jusqu'à l'échéance, un allégement fiscal.

C'est ce que prévoit le décret de relance: le gouvernement alloue 55 milliards (en déficit) à la reprise économique du pays

"Au début, on pensait qu'il était difficile de dépasser 20 milliards d'euros, c'est donc un bon résultat, compte tenu du climat des marchés, qui sont confrontés à une forte volatilité et à une incertitude sur l'évolution de la pandémie". Ainsi, un trader senior d'une banque italienne principale, sur demande explicite d'anonymat, commente L'empreinte comment lire le BTP Italie en version 2020. Au lieu de cela, une heure après le début du placement d'aujourd'hui, réservé aux seuls clients institutionnels, la demande avait déjà touché 9,3 milliards d'euros. A 10h55, la demande totale avait déjà dépassé les 23 milliards. Seulement que, contre une demande de 19 milliards d'euros des banques et des fonds d'investissement, le Trésor a décidé d'en placer seulement 8,3.

L'économie en quarks – Les scénarios économiques après Covid-19, quels choix l'Italie devra-t-elle faire?

La surveillance de l'inflation sera importante pour le commerce de détail et les institutions. Oui, car selon la tradition, cet instrument est indexé sur la hausse générale des prix à la consommation sur le marché italien. "Il n'est pas encore possible de faire une estimation précise de l'inflation dans la zone euro", souligne la banque américaine Goldman Sachs. "Cependant, compte tenu des efforts de la Banque centrale européenne (BCE), de la Commission européenne et des conséquences des fermetures sur les entrepreneurs et les consommateurs, il est possible qu'il y ait une augmentation dans les pays les plus touchés par Covid-19", note Goldman Sachs. Parmi ceux-ci, également l'Italie.

Coronavirus phase 2, Conte: "Prenez des vacances en Italie"

Cependant, il y a un autre aspect à considérer lorsque l'on parle de Btp Italy. Autrement dit, l'autarcie progressive des émissions. En d'autres termes, la dette publique italienne est de plus en plus aux mains des ménages. Depuis le premier cas identifié en Italie, le 21 février, l'intérêt des investisseurs internationaux pour les obligations d'État italiennes a jusqu'à présent diminué. Un phénomène qui s'est produit même dans les jours les plus sombres de la crise de 2011/2012 et qui était le symptôme du scepticisme envers Rome. Et c'est aussi pour cette raison que Davide Iacovoni, directeur de la dette publique du Trésor, quelques jours après la mise en place du BTP Italie, n'avait pas utilisé des tournures de mots. «Nous avons un fonds de roulement dans le secteur du commerce de détail d'environ 80 milliards d'euros et c'est une valeur très faible. Nous sommes engagés dans une politique de gestion de la dette qui peut conduire à un doublement de cette valeur en quelques années ", a-t-il expliqué lors d'un entretien avec l'agence Reuters.

Giannini: "En plus de l'économie, il y a un autre bloc, c'est le blocage psychologique qui est en nous"

Il reste à comprendre, dans une perspective internationale, si la tendance s'inversera ou non. Étant donné que les besoins de refinancement du Trésor pour l'année en cours s'élèvent à environ 382 milliards d'euros, il sera également crucial d'avoir l'apport et la confiance des banques et des fonds étrangers. Les mêmes qui sont maintenant réticents. La BCE sera en mesure de soutenir massivement les obligations d'État italiennes, mais la récession post-santé sera profonde. Et outre la destruction des revenus, il y aura une érosion de la richesse. Un facteur qui pourrait devenir crucial si le Trésor décide de s'appuyer à nouveau sur le BTP Italie pour lever des capitaux. En raison de l'échec d'une partie de l'épargne privée du pays, des questions comme celle qui a été clôturée aujourd'hui pourraient être plus difficiles. Tant en 2020 qu'en 2021, lorsque l'économie devra faire face aux conséquences de la pandémie.