26 millions d'euros pour la gestion des déchets urbains. – Championnat d’Europe de Football 2020

14

Plus de 26 millions d'euros pour la mise en œuvre des interventions envisagées par le plan régional de gestion des déchets urbains ont été alloués par le conseil régional pour la période triennale 2020-2022.

Gianni Lampis, photo Sardegnagol reproduction réservée
Gianni Lampis, photo Sardegnagol reproduction réservée

«Le plan régional est mis en place selon la hiérarchie communautaire: prévention de la production, préparation à la réutilisation, recyclage ou valorisation, élimination – a expliqué le conseiller régional à la protection de l'environnement, Gianni Lampis – Nous avons assumé des objectifs qualifiants, tels que 70% de recyclage en 2022, bien en avance sur l'objectif de 65% envisagé en 2035 par les directives de l'UE, minimiser la quantité de déchets à mettre en décharge, grâce à un parc d'usines de valorisation énergétique efficace, réduire la présence de décharges sur le territoire régional, élargir celles-ci nécessaire pour les besoins de notre île et procédant à la fermeture des épuisées ".

"L'objectif de 70% ne peut être atteint sans un système de gestion régional adéquat pour la fraction organique et la Sardaigne a prévu sa propre usine de valorisation, autorisant la construction d'au moins une usine dans chaque province", a ajouté le commissaire Lampis.

Le financement a été réparti comme suit: 12 millions 892 milliers d'euros au Consortium industriel provincial de Cagliari pour l'introduction d'une section dans l'usine de compostage de Macchiareddu; 8 millions 881 milliers à celui de Villacidro pour l'adaptation de la station d'épuration de la fraction organique de collecte séparée; 2 millions 500 000 au Consortium Oristano pour la couverture finale de la décharge d'Arborea et pour l'achat de moyens de transport pour les résidus secs de l'usine d'Arborea à l'usine de valorisation énergétique de Macchiareddu; 2 millions 500 mille au Consortium Gallura pour l'achèvement de la décharge de Spiritu Santu à Olbia et pour l'achat de moyens de transport pour les résidus secs de l'usine d'Olbia à l'usine de valorisation énergétique de Macomer; 200 mille euros à la Commune de Villasimius pour l'introduction d'un broyeur dans l'usine de compostage.

Concernant la demande de financement du consortium industriel Gallura pour achever la plateforme de traitement de la fraction organique de Spiritu Santu, le Conseil régional a décidé de rapporter le projet au ministère de l'Environnement qui identifie les travaux à financer sur les fonds FSC. 2021-27. Enfin, le Consortium Industriel de Chilivani-Ozieri a été autorisé à utiliser 560 mille euros, résiduel d'un prêt antérieur pour la construction de l'usine de traitement des déchets, pour les travaux extraordinaires d'entretien de l'usine et pour la construction d'une plateforme pour la récupération de produits encombrants.