Aide au secteur du tourisme Covid: Imu, prime de loyer, contributions non remboursables – Championnat d’Europe 2020

44

aide-covid-fonds-de-contributions-bonus-non-remboursables-secteur-tourisme

Profondément impressionné par le restrictions résultant de l'urgence épidémiologique COVID-19, dès les premiers mois de la pandémie, des dispositions réglementaires avaient été mises en œuvre sous la forme d'une aide à la secteur du tourisme, visant notamment à contenir l'impact des coûts fixes et extraordinaires (locations et rénovations) supportés par les opérateurs du secteur ainsi qu'à garantir des subventions pour soutenir la liquidité et les dépenses courantes.

Finalement, le Loi de finances 2021 (Loi n ° 178 du 30 décembre 2020) dans le cadre du «Paquet Tourisme», d'une part, elle a refinancé les mesures d'urgence des mois précédents et, d'autre part, introduit de nouvelles dispositions favorables pour le secteur.

Analysons la question en détail.

Lire aussi "Décret Ristori 5 à venir: contributions non remboursables, cig, factures d'impôts, nouveaux bonus"

Aide Covid pour le secteur du tourisme: esans premier versement IMU 2021

Loi de finances prévoyait (article 1 paragraphe 599) l'exonération du paiement de la première tranche IMU 2021 pour les biens suivants:

  • Installations de baignade (maritime, lac et fluvial) et spas;
  • Propriétés appartenant à la catégorie cadastrale D2 (hôtels et pensions) ainsi que fermes, villages touristiques, auberges de jeunesse, refuges de montagne, colonies marines et montagnardes, bailleurs pour courts séjours, maisons et appartements de vacances, chambres dans tous les cas mentionnés, l'exemption IMU n'est prévue que si le propriétaire est également le propriétaire de l'entreprise);
  • Biens de la catégorie cadastrale D utilisés par des entreprises engagées dans la préparation de structures d'exposition, dans le cadre de foires ou d'expositions;
  • Discothèques, salles de danse, boîtes de nuit et autres, à condition que le propriétaire de la propriété soit également le gérant de l'entreprise.

Aide Covid secteur du tourisme: fonds perdus centres historiques et sanctuaires religieux

Étendu aux municipalités dotées de sanctuaires religieux la subvention introduite par le décret "août" (Décret numéro 104/2020) pour les activités économiques situées dans les centres historiques à forte présence de touristes étrangers.

La nouveauté (prévue par l'article 1 de la loi de finances, paragraphes 87 et 88) opère à partir du 1er janvier 2021 en faveur des communes autres que les capitales provinciales et les villes métropolitaines où se trouvent des sanctuaires religieux. La limite de dépenses des entreprises que je viens de mentionner est fixé à 10 millions d'euros.

La contribution, calculée en appliquant un pourcentage variable à la différence de chiffre d'affaires enregistrée entre juin 2020 et juin 2019, est due aux activités commerciales qui répondent aux exigences suivantes:

  • Localisation dans les zones A ou équivalentes des communes concernées, qui ont enregistré un nombre de touristes étrangers au moins trois fois supérieur à celui des résidents;
  • Chiffre d'affaires enregistré en juin 2020 inférieur à au moins 2/3 de celui relatif à juin 2019 ou au démarrage de l'activité à partir du 1er juillet 2019 (ou après).

Comme prévu, le pourcentage à appliquer à la diminution du chiffre d'affaires varie en fonction du chiffre d'affaires de l'activité concernée:

  • 15% pour ceux qui ont réalisé un chiffre d'affaires ou une rémunération de moins de 400 milliers d'euros en 2019;
  • 10% si le chiffre d'affaires 2019 dépasse 400 milliers d'euros mais n'excède pas 1 million d'euros;
  • 5% pour les entreprises qui ont réalisé en 2019 un chiffre d'affaires supérieur à 1 million d'euros.

Cependant, le bonus ne peut pas:

  • Être supérieur à 150 mille euros;
  • Être inférieur à 1000 € pour les particuliers ou à 2000 € pour les particuliers autres que les particuliers.

La demande de subvention doit se déroulent électroniquement sur le portail de l'Agence du revenu, directement ou en faisant appel à un intermédiaire qualifié.

Les droits seront versés sur le compte courant du bénéficiaire.

Aide Covid pour le secteur du tourisme: prime de location

La manœuvre (article 1, paragraphes 601-602) prolonge le crédit d'impôt introduit par le décret «Relance» (décret législatif numéro 34/2020) jusqu'au 30 avril 2021 égal à 60% des loyers encourus pour les immeubles à usage non résidentiel, dans lesquels sont exercées des activités d'hébergement touristique.

La loi de finances a également étendu le champ d'application de la mesure aux agences de voyages et aux voyagistes.

Aide Covid au secteur du tourisme: crédit d'impôt pour restructuration

Une autre nouveauté de la loi de finances est l'augmentation, égale à 20 millions d'euros, des ressources destinées à financer crédit d'impôt de 65% pour la rénovation des bâtiments au profit de:

  • Installations d'hébergement touristique – hôtels;
  • Fermes;
  • Établissements thermaux;
  • Installations d'hébergement en plein air (campings).

La mesure en question était prévue par le décret "août" (décret législatif n ° 104/2020) pour les périodes fiscales 2020-2021.

Aide Covid pour le secteur du tourisme: fonds pour les agences de voyages et les voyagistes

Article 1 paragraphe 603 refinancements d'un montant de 100 millions d'euros (pour 2021) le Fonds créé par le Décret «Relance», au Ministère du Patrimoine et des Activités Culturelles, dans le but de soutenir les agences de voyages, les voyagistes et les entreprises d'hébergement touristique.

Aide Covid pour le secteur du tourisme: fonds pour les petits musées

Le Fonds de financement des petits musées a été augmenté de 1 million d'euros conformément à la disposition contenue dans la loi de finances (article 1, paragraphe 578).

Les ressources, valables pour l'année en cours, visent à:

  • Numériser le patrimoine culturel;
  • Conception de balados et d'expositions;
  • Préparation de programmes d'enseignement télématique en mode e-learning.

Aide Covid pour le secteur du tourisme: autres dispositions

La loi de finances 2021 contient d'autres dispositions dédiées au secteur du tourisme, notamment:

  • Création d'un fonds pour encourager les flux touristiques des citoyens italiens résidant à l'étranger (alloué 1,5 million d'euros pour chaque année de la période triennale 2021-2023);
  • Fonds pour la protection et la mise en valeur des zones d'intérêt archéologique et spéléologique (4 millions d'euros pour 2021);
  • Refinancement de 79,1 millions d'euros Fonds de rafraîchissement pour les municipalités en raison de la baisse des recettes provenant des subventions de l’IMU.

Lire aussi "Indemnité Covid: comment demander la révision INPS de la demande rejetée"

© REPRODUCTION RESERVEE