Alitalia, 73 millions d'euros supplémentaires d'aide anti-Covid Corriere.it arrive – Foot 2020

14

Dans les coffres d'Alitalia, 73 millions d'euros supplémentaires en compensation des dommages subis par la pandémie arriveront. La Commission européenne aurait anticipé auprès du gouvernement italien sa décision de donner le feu vert au chiffre dans le cadre du plan d'aide aux entreprises en difficulté du fait du coronavirus, expliquent des sources ministérielles et syndicales au Corriere della Sera. 77 millions d'euros supplémentaires – toujours pour le transporteur italien – sont attendus en janvier, portant le décaissement de cette période à 150 millions.

Les salaires

Les 73 millions d'euros – affirment les sources – serviront également à payer les salaires de décembre des salariés (environ 25 millions d'euros entre salaires et chèque à l'INPS pour les licenciements de plus de 6800 personnes) et concerneront la période d'indemnisation qui va du 16 juin au 31 octobre. L'autre tranche – égale à 77 millions – devrait compenser les dommages subis par Alitalia au cours des deux derniers mois de l'année. Ce sont des fonds que le commissaire Giuseppe Leogrande demandait depuis octobre parce que égal à 304 millions d'euros au 30 septembre – diminuait non seulement en raison de l'effondrement des passagers, mais aussi en raison du début de la saison d'hiver.

Les autres transporteurs italiens

Le 23 décembre, la Commission européenne a donné son feu vert aux 130 millions d'euros que le gouvernement avait prévus pour les autres compagnies aériennes italiennes (Neos, Air Dolomiti, Blue Panorama), toujours dans le cadre de l'indemnisation du coronavirus. Dans ce cas, la somme concerne l'indemnisation des dommages subis du fait de la première vague – entre le 1er mars et le 15 juin 2020, écrit la Commission -, mais aussi la totalité de la somme prévue pour les trois transporteurs titulaires d'un certificat de transporteur aérien. publié dans notre pays. Le ok européen est arrivé deux mois après leattractivité des trois entreprises qui a demandé au gouvernement de libérer la somme.

Les enquêtes de l'UE

Parallèlement, les travaux se poursuivent pour conclure la double enquête européenne contre Alitalia pour une aide d'État présumée liée à deux prêts décaissés entre 2017 et 2019 en pleine administration extraordinaire et avant l'urgence sanitaire. Après les rapports de certains transporteurs européens, la Commission a ouvert le 23 avril 2018 la procédure relative aux 900 millions d'euros que l'État a accordés à Alitalia. Moins de deux ans plus tard, le 28 février 2020, la même Commission a ouvert un autre dossier relatif au prêt de 400 millions d'euros accordé à l'automne 2019.

Le newco

A une vingtaine de kilomètres du siège d'Alitalia (sous administration extraordinaire), au siège de l'Eur à Rome, procède le dossier d'Italia Trasporti Aereo, la newco publique créée pour relancer la compagnie aérienne italienne grâce à une dotation financière de 3 milliards EUR. le plan industriel de l'entreprise dirigée par Francesco Caio (président) et Fabio Lazzerini (directeur général et directeur général) arrivés au Parlement peu avant Noël, mais qui n'ont pas encore été affectés aux commissions compétentes – ce qui pourrait avoir lieu les 7 ou 8 janvier – qui devront l'examinez. Le même document a également été envoyé à la Commission européenne pour les évaluations pertinentes.