Altivole, 64 mille euros pour les familles et les associations sportives en difficulté – Championnat d’Europe de Football 2020

59

Le conseil municipal d'Altivole, le mercredi 17 février, a décidé de renoncer aux frais pour les installations sportives municipales tout au long de 2020 en faveur des clubs sportifs qui les gèrent, sous forme de soutien indirect.

«10 575 euros de moins iront dans les caisses municipales, qui seront absorbées par l'organisme public. Nous pensons qu'il est important de soutenir le monde des associations sportives, durement touché par l'arrêt forcé de Covid – explique le maire, Chiara Busnardo – Outre le manque de recettes des redevances, nous avons décidé de reconnaître pleinement la contribution à la gestion des installations relative à 2020 pour un montant total de 35 mille euros – ajoute le maire – nous soutenons donc les associations sportives actives dans promouvoir le mouvement et la santé, y compris les plus jeunes ».

Parmi les mesures prises pour soutenir financièrement les familles, la Municipalité ne collectera pas 11 000 € cette année pour les services de transport scolaire, afin de permettre aux familles de récupérer les frais payés lors de l'année scolaire précédente et non utilisés. Le conseil dirigé par le maire Busnardo a également décidé d'absorber en tant que municipalité les coûts plus élevés du service de cantine réorganisé pendant l'urgence: l'investissement supplémentaire pour l'année scolaire 2020/2021 est de 19 708 euros, afin de ne pas peser sur les ménages, le des coûts plus élevés pour l'assainissement, le personnel et les nouveaux plateaux compostables à compartiments multiples. A cela s'ajoute la suspension des tarifs pratiqués aux familles pour les ateliers d'activités pour mineurs (1 560 euros). Aussi importante est la contribution de la Municipalité, d'un montant de 22 mille euros, pour permettre la réduction du tarif des déchets municipaux pour les utilisateurs non domestiques: «soutien à la production et aux activités commerciales les plus touchées par l'arrêt provoqué par le Coronavirus. Ensemble, avec un effort collectif, nous pouvons recommencer »conclut Busnardo.