Anav: le transport commercial par bus attend -30% au premier semestre 2021. Vinella, en 2020 a perdu 1,8 milliard, immédiatement 300 millions et remboursement de la taxe d'accise – Euro 2020

41

(FERPRESS) – Rome, 25 FÉVRIER – «Le transport commercial par bus clôt 2020 avec une baisse du chiffre d'affaires de plus de 70%, avec des pertes totales de 1,8 milliard. Et le premier semestre 2021 ne s'améliorera pas, ce qui risque une baisse de 30%, soit un peu plus que l'année précédente.

Un allégement d'au moins 300 millions d'euros pour les pertes du secteur doit être pris immédiatement afin d'accompagner et de soutenir la phase de redressement en vue non seulement de la reprise, mais aussi de la relance et du développement ». C'est ce que déclare Giuseppe Vinella, président d'Anav, l'Association nationale des voyageurs du camionnage adhérant à la Confindustria.

«Le transport commercial de passagers en bus – explique Vinella – est un élément fondamental de l'économie de notre pays. Avant Covid, les lignes de bus commerciaux facturaient 400 millions d'euros par an, employant 1 700 bus et 3 500 salariés. Le secteur de la location de bus, quant à lui, a facturé 2,2 milliards d'euros, employant 24 000 bus enregistrés et 25 000 salariés.

Une mesure importante qui peut être appliquée immédiatement serait de rétablir le remboursement des droits d'accise sur le diesel pour les bus Euro III et Euro IV, un remboursement exclu de la manœuvre économique de 2020, et d'étendre l'application de l'avantage également au diesel utilisé dans le prestation de location avec chauffeur. En général, il est également nécessaire que ces secteurs soient davantage pris en compte dans le PNRR. Aucune allocation n'est prévue, par exemple, pour la transition numérique et énergétique d'un pays qui voit une flotte de véhicules représenter près de 56% des véhicules de classe environnementale jusqu'à Euro IV et avec un âge moyen d'au moins 12 ans (parmi les le plus élevé d'Europe) ".

Un autre absent majeur du plan, selon Anav, est le poste relatif aux infrastructures dédiées à l'intermodalité des passagers, élément fondamental du système de transport puisque l'attractivité de l'ensemble du système dépend de leur qualité. Il peut donc être considéré, à toutes fins utiles, comme un moteur de durabilité environnementale.

Le moment est également venu, toujours selon l'association, de mettre fin à la question séculaire de la tarification de l'accès en bus aux ZTL urbains, qui demande annuellement au secteur environ 100 millions d'euros par an.

«Il est nécessaire de reconnaître formellement les entreprises – conclut Vinella – qui effectuent des services de transport commercial et de location de bus avec chauffeur comme des« entreprises touristiques »conformément au décret législatif no. 79/2011 – Code du tourisme, les intégrant pleinement dans la notion plus large du secteur du tourisme, avec les autres opérateurs de la chaîne d'approvisionnement (agences de voyages, voyagistes, hôtels, etc.), dans le but d'accéder à l'ensemble des mesures de soutien adoptées pour le secteur du tourisme ".

Publié par COM le: 25/2/2021 h 14:03 – Tous les droits sont réservés

Commentaires fermés sur Anav: le transport commercial par bus attend -30% au premier semestre 2021. Vinella, en 2020 a perdu 1,8 milliard, immédiatement 300 millions et remboursement de la taxe d'accise