Andy Murray, source d'inspiration pour Kenny McLean et ses coéquipiers écossais avant les rencontres avec Israël – Euro 2020

7

Le combat extraordinaire qu'Andy Murray a produit lors du premier tour de l'US Open à New York mardi soir a remonté l'humeur et le moral de toute une nation après des mois de coronavirus pandémie et verrouillage.

Sa victoire courageuse de cinq sets contre Yoshihito Nichioka du Japon, qui avait mené après deux et semblait certain de l'emporter, au stade Arthur Ashe n'est pas passée inaperçue dans le Écosse camp non plus.

Steve Clarke et ses joueurs espèrent donner au pays de quoi se réjouir plus tard cette année lorsqu'ils participeront aux barrages de l'Euro 2020 – en se qualifiant pour un tournoi majeur pour la première fois depuis France 98.

Kenny McLean, le milieu de terrain de Norwich City qui souhaite être impliqué dans le match de la Ligue des Nations contre Israël à Hampden demain soir, a admis que le triomphe enthousiasmant et inattendu de leur compatriote avait été édifiant pour eux tous.

«C’est assez inspirant ce qu’il a fait tout au long de sa carrière et en tant qu’Écossais, cela vous rend fier», a déclaré McLean.

«Quand vous regardez ces sportifs de votre propre pays, vous devez vous en inspirer et nous voulons le faire aussi. Nous voulons nous qualifier pour les tournois afin que les gens puissent nous regarder sous cet angle.

«Nous en prenons beaucoup à regarder cela et cela vous rend fier et nous voulons faire tout ce que nous pouvons pour le pays également.

McLean rechigne aux accusations persistantes que les footballeurs ne se soucient pas autant que Murray, qui poursuit son retour après une opération de la hanche, de réussir et ont insisté sur le fait qu'ils étaient tout aussi déterminés à briller sur les grands. étape

«Je pense que c'est un peu paresseux parce que nous partons pour 10 jours et que tout le monde fait tout ce qu'il peut pour l'autre et pour le pays», a-t-il déclaré.

«Nous voulons tous désespérément réussir pour le pays. Je le vois quotidiennement quand je suis ici. Le manager travaille sans relâche pour choisir la bonne équipe et nous préparer et nous tirons tous dans la même direction. "

McLean a prédit que vaincre Israël lors de son premier match de la Ligue des Nations donnera à l'Écosse un avantage psychologique important lorsqu'elle viendra affronter les mêmes adversaires lors de leur demi-finale de barrage pour l'Euro 2020 le mois prochain.

"J'espère que si nous obtenons le résultat, cela nous donnera un avantage", a-t-il déclaré. «Nous allons chercher les trois points. Nous sommes chez nous et c’est un jeu que nous ferons tout pour gagner. Quand ce jeu (le play-off) arrivera, nous regarderons cela et nous nous concentrerons dessus.

«Mais pour le moment, il s'agit des matchs de la Ligue des Nations, mais nous verrons quand les matches de barrage viendront, j'espère que si nous les battons, cela les affectera, mais pour le moment, nous examinons ces deux matchs et nous partons de là. "

McLean a ajouté: «Nous n’avons pas trop joué au football pour certains d’entre nous, donc au moment du prochain match, nous serons plus précis et aurons encore deux matchs à notre actif en tant qu’équipe.

«Nous voulons que les résultats et les performances soient aussi bons que possible. Tout dépend du résultat, mais nous voulons être aussi performants que possible et continuer à nous améliorer en équipe.

«Je pense que ces deux matchs (l'Écosse affronte la République tchèque à l'extérieur lundi soir) sont énormes pour nous donner un peu d'élan. Nous avons gagné nos derniers matchs, mais la pause a un peu arrêté cet élan.

«Après ces deux matchs, il y a des pauses internationales qui arrivent rapidement et nous nous verrons beaucoup et nous espérons que nous nous améliorerons.»

Les préparatifs de Clarke pour les matchs d’Israël et de la République tchèque ont été entravés par les retraits de Lawrence Shankland de Dundee United et d’Oliver McBurnie de Sheffield United de l’équipe écossaise en raison d’une blessure.

Mais McLean, qui a accepté hier une prolongation de contrat de trois ans à Norwich qui le lie au club de Carrow Road jusqu'en 2023, estime que l'équipe nationale a encore des prédateurs mortels et a souligné qu'il était de la responsabilité de chaque joueur d'essayer de jouer avec des buts.

"Je pense qu'il y a une responsabilité sur toute l'équipe", a-t-il déclaré. «Nous n'aimons pas simplement mettre la responsabilité sur les grévistes. Tout le monde doit en assumer la responsabilité.

«John McGinn s’est intensifié et nous avons d’autres joueurs à ces postes. Ryan Christie le fait depuis celtique, Stuart Armstrong a connu une excellente saison avec Southampton. Nous avons donc de la qualité là-bas

«C’est la première équipe de Lyndon Dykes. Mais il a l'air très bien, à la fois son jeu de liaison et sa finition, donc il y a certainement des options. Oli Burke a déjà joué là-bas pour nous et a obtenu un but crucial pour nous contre Chypre, donc cela dépend de tout le monde. "