Banca Agricola Popolare di Ragusa clôture 2020 avec un bénéfice net de 2,9 millions d'euros – Foot 2020

124

La Banca Agricola Popolare di Ragusa (Bapr) a clôturé 2020 avec un bénéfice net du groupe de 2,9 millions d'euros, en baisse de 69,9% par rapport à 2019. Le bénéfice net normalisé du groupe était de 12,5 millions, soit une augmentation de 33,2% par rapport à 2019. annoncé par Bapr après que le conseil d'administration, présidé par Arturo Schininà, a récemment approuvé le projet de budget pour l'année 2020, sur proposition du directeur général, Dr Saverio Continella. La banque a fait preuve d'une grande résilience malgré l'urgence Covid-19, consolidant son ratio Cet1 à 28%, avec plus de 261 millions d'euros de marge sur les besoins en fonds propres exigés par l'Autorité de surveillance.

Au 31 décembre 2020, les crédits à la clientèle, nets de corrections de valeur, affichent un montant total de 3 460,2 millions d'euros, en hausse de 124,2 millions d'euros (+ 3,7%) par rapport à la valeur de l'année dernière. Les ratios de capitalisation quantitatifs et qualitatifs restent nettement supérieurs aux normes requises, ce qui permet à la Banque de se conformer pleinement aux règles prudentielles: le Common Equity Tier 1 phase-in (qui dans le cas de la Banque coïncide avec le Total Capital Ratio) est de 28,0% (26,1% en 2019) contre un minimum obligatoire de 7%; le Common Equity Tier 1 entièrement chargé s'élève à 24,0% (21,8% en 2019). La situation nette comptable est égale à 552,6 millions d'euros. À la fin de l'exercice, la Banque détient ses propres actions de son portefeuille rachetées pour une valeur totale de 17,4 millions

La composante prêts, au 31 décembre 2020, s'élève à 2 922,2 millions d'euros, enregistrant une augmentation globale de 26,4 millions d'euros. Si l'on se réfère à la réduction des créances douteuses nettes du fait de la cession d'un portefeuille net de NPL (Bad prêts et Utp) pour 40,8 millions, l'augmentation de l'agrégat est égale à 67,2 millions. En ce qui concerne la composante des crédits sains, il y a eu une augmentation globale de 99,4 millions d'euros (+ 3,7%) par rapport à l'année précédente.

Le président du conseil d'administration, Dr. Arturo Schininà a déclaré: "La Banque s'est montrée capable non seulement de pouvoir résister aux difficultés d'une année caractérisée par l'incertitude liée à la pandémie et la certitude d'une crise économique sans précédent, mais de pouvoir se présenter sur le marché et face aux plus fortes Des actionnaires, capables d'accompagner les familles et les entreprises pour continuer à regarder demain avec confiance. En effet, les données de l'année 2020 montrent une amélioration exceptionnelle du volet financier, avec la poursuite de la remontée des indicateurs de solidité, qui placent le Groupe au sommet du système bancaire.

Ces données nous permettront de proposer à l'Assemblée générale un dividende par action égal à 0,06, qui est le maximum payable immédiatement, conformément aux Recommandations reçues par toutes les banques des autorités de surveillance. Nous proposerons également à l'Assemblée Générale de prévoir, toujours dans le respect des règles imposées par le Conseil de Surveillance et donc après le 30 septembre 2021, le décaissement des 0,06 par action. La voie à suivre peut sembler difficile et semée d'embûches. Mais nous la poursuivrons avec engagement et passion, toujours fidèles aux principes qui nous ont soutenus pendant 132 ans d'histoire, conscients que nous avons tous les moyens de jouer le rôle de banque de référence pour tout le territoire sicilien ".

Le directeur général, dr. Saverio Continella, a déclaré: «Nous avons travaillé avec beaucoup d'engagement sur le modèle économique, en cohérence avec notre mission de banque de quartier, en l'adaptant dynamiquement au nouveau contexte que la crise économique a marqué, en faisant des choix importants pour jeter les bases d'une rentabilité solide dans les années à venir. Tous les indicateurs d'équité sont en croissance: l'augmentation des financements témoigne de l'attention portée aux familles et aux entreprises dans une année de crise exceptionnelle; la croissance des dépôts, tant directs que gérés, est un acte de confiance, qui nous récompense des efforts consentis pour accroître notre solidité et notre professionnalisme, pour garantir les investissements de nos clients.

Je pense aussi que le chemin emprunté par la Banque, au cours de mes deux premières années de travail, pour améliorer la qualité des actifs peut être défini comme vraiment important: le ratio de NPL brut est passé de 21% en 2018 à 9% en 2020, avec une mauvaise prêts couverts à 74,% et UTP à 40%, avec une augmentation simultanée du CET 1 Fully Loaded, qui est passé de 20% à 24%. Cette voie a également été poursuivie dans une perspective d'avenir, entraînant des coûts énormes pour financer les investissements de numérisation et le plan de licenciement du personnel.

Enfin, je tiens à remercier, enfin et surtout, les femmes et les hommes de notre entreprise qui, dans un contexte aussi difficile, ont permis d’obtenir des résultats aussi importants; chacun, avec une attitude constructive, travaille sur la Banque de demain, plus agile, plus numérique, plus proche des clients, capable de donner une valeur ajoutée effective à la proximité du territoire, l'élément supplémentaire qui nous distingue ».