Banca Piccolo Credito Valtellinese: résultats consolidés au 30 juin 2020 – Foot 2020

234

08/06/2020 | 01 h 44 HAE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

CREVAL: RÉSULTATS CONSOLIDÉS AU 30 JUIN 2020

UN AN DANS LE PLAN, LE STOCK NPL A DEMI, LA PLATEFORME COMMERCIALE A ÉTÉ RELANCÉE, LA BASE DE COÛT EST EN BAISSE À DOUBLE CHIFFRE ET LE RATIO CET 1 ENTIÈREMENT CHARGÉ À 16,7%

RÉSULTAT NET AU 1H DE 41 MILLIONS D'EUROS, EN HAUSSE DE 74% AU 1S 2019

CROISSANCE SOLIDE DES PRÊTS ET DES DÉPÔTS AU DÉTAIL DANS LE RESPECT DU PLAN

DES LIGNES DIRECTRICES

  • Crédits aux particuliers: + 3,6% a / a
  • Nouveaux prêts personnels (+ 74% a / a)
  • Dépôts de détail: + 6,3% a / a

NOUVELLE BAISSE DES COÛTS D'EXPLOITATION (-10% A / A) PILOTÉE PAR UNE EFFICACITÉ IMPACABLE

ACTIONS

  • Dépenses personnelles: -9% a / a
  • Autres frais administratifs: -14% a / a

ACHEVÉE HIER LA VENTE D'UN PISCINE DE NPE SUPPLÉMENTAIRE AVEC UNE GBV DE 300 MILLIONS D'EUROS (ENVIRON 50% UTP), DE FAÇON QUE L'ÉLIMINATION DES NPE ENVISAGÉE DANS LE PLAN A ÉTÉ RÉALISÉE AVANT LE PROGRAMME

RATIO BRUT DE NPE DE 500 BPS À 6,4% VS. 11,4% EN JUIN 2019

  • Le stock de NPL ramené à 1 milliard d'euros, presque divisé par deux en un an
  • Mauvais stock de prêt -66% a / a
  • Stock UTP -30% a / a

LA COUVERTURE EN NPE TOUJOURS À DES NIVEAUX ÉLEVÉS MÊME APRÈS CE

DISPOSITION

  • Couverture des créances douteuses: 62%
  • Couverture UTP: 39%
  • Couverture totale des NPE: 45% (les créances douteuses ne représentent que 28% des NPE bruts)

COÛT DE CRÉDIT 1H À 75BPS, INCLUANT LES DISPOSITIONS DE PERTE DE PRÊT COVID-19

MEILLEURE POSITION DU CAPITAL DE SA CATÉGORIE:

  • Complètement chargéCET 1 à 16,7% hors résultat net de la période, en hausse de 100 pb par rapport au 31/03/20 (15,7%) et de 270 pb par rapport au 30/06/19 (14,0%)
  • Ample coussin de fonds propres supérieur à 800 pb par rapport à l'exigence minimale du SREP

POSITION DE LIQUIDITÉ FORTE:

  • LCR et NSFR bien au-dessus de 150% et 100%, respectivement
  • 4.61 milliards d'euros d'actifs non grevés éligibles

1 Au 1er juillet 2020

1

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Sondrio, 6 août 2020 – Tard hier soir, le conseil d'administration de Creval a examiné et approuvé les résultats consolidés au 30 juin 2020, faisant état d'un résultat net de 41 millions d'euros, en hausse de 74% par rapport à un résultat net de 23,5 millions d'euros publié au premier semestre 2019.

"Un peu plus d'un an après le lancement du Business Plan et malgré un scénario fortement impacté par COVID-19, grâce à l'engagement de tous nos collaborateurs, Creval se présente comme une banque renouvelée, résiliente et solide. Les résultats 1H montrent une bonne progression des volumes commerciaux, signe concret de notre engagement à servir et fidéliser les clients, ménages et PME, ainsi que notre capacité à gérer de manière proactive les coûts, garantissant ainsi un bon niveau de rentabilité. En particulier, la nouvelle offre de prêts personnels également via le canal en ligne a fait état d'une dynamique très positive, stimulant la relance de notre plateforme commerciale ", m'a dit Luigi Lovaglio, Directeur général de Creval. "L'accélération de la mise en œuvre du plan, portée par l'agilité opérationnelle acquise, nous permet de nous présenter avec une structure de capital plus solide et un profil de risque faible, également grâce à la cession de NPE que nous venons de finaliser. Nous avons réduit de moitié nos prêts non performants, réduit le ratio NPE de 500 points de base à 6,4%, et en même temps relevé notre ratio de fonds propres au meilleur niveau de sa catégorie de 16,7%, et doté la banque d'une position de liquidité sans précédent dans notre histoire".

Élimination des NPE

Tard hier soir, Creval a conclu des accords avec MBCredit Solutions SpA (Gruppo Mediobanca), AMCO – Asset Management Company SpA et Italian NPL Opportunities Fund II, (dont le conseiller est Eidos Partners) pour vendre sans recours 3 pools NPL (le Deal) avec un nominal exceptionnel valeur d'environ 400 millions d'euros. L'accord, qui a une valeur comptable brute d'environ 300 millions d'euros, fera baisser le ratio NPE à 6,4%, avec une réduction de 200 points de base au 31 mars 2020.

Les pools comprennent des créances douteuses garanties et non garanties, d'une valeur comptable brute d'environ 160 millions d'euros, et des prêts UTP, d'une valeur comptable brute d'environ 140 millions d'euros. Environ 7 000 postes ont été vendus au total, représentés principalement par des prêts aux entreprises.

L'opération suit les ventes réalisées au cours de la première partie de 2020 et nous permet d'atteindre les objectifs de cession de NPE dans le cadre du plan d'affaires en avance sur le calendrier.

L'opération a été structurée avec l'aide de Rothschild & Co Italia S.p.A. en tant que conseiller financier et du cabinet d'avocats Chiomenti en tant que conseiller juridique.

Résultats consolidés au 30 juin 2020

La première moitié de l'année a été caractérisée par l'urgence sanitaire liée à la pandémie mondiale de Covid-19 qui a causé de lourdes répercussions économiques, financières et sociales.

Les mesures restrictives nécessaires adoptées au niveau national pendant les mois de verrouillage ont exigé que toutes les entreprises non essentielles restent fermées, avec de très lourdes retombées affectant l'ensemble du système de production. Inévitablement, ces mesures ont impacté les activités de la Banque, et dès le départ, la Banque a mis en place des initiatives visant à garantir la continuité des activités tout en protégeant nos Collaborateurs et Clients et en adoptant des mesures de soutien financier aux ménages et aux entreprises sur nos territoires de référence.

2

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Malgré un environnement externe de plus en plus difficile, Creval a déjà atteint un an après le lancement du Business Plan des objectifs stratégiques majeurs en termes de réduction du risque de crédit, de rationalisation de la base de coûts et de solidité du capital.

En ce qui concerne la qualité du crédit, nous avons largement dépassé l'objectif de désendettement prévu pour 2020 par la vente depuis le début de l'année de plusieurs portefeuilles pour une valeur comptable brute de plus de 800 millions d'euros.

Grâce à ces cessions et à l'amélioration de l'activité interne de redressement, qui a ramené le taux de défaut de 2,1% à un niveau inférieur à 1,4%, le total des PNP bruts a baissé de 46,3% sur un an (-66,3% de réduction du stock de créances douteuses), réduisant ainsi le ratio PNP brut / crédit total à la clientèle de 11,4% au 30/06/19 à 6,4%, tandis que le ratio de couverture restait en ligne avec celui des principales banques italiennes.

En ce qui concerne les coûts, l'efficacité et la rapidité des actions mises en place pour réduire les dépenses et rationaliser les processus ont conduit à une réduction significative des coûts de fonctionnement (-10% a / a) en avance sur le calendrier du Plan, notamment en conséquence de la rationalisation des «autres dépenses administratives», qui ont baissé de 14% en glissement annuel.

Quant à notre position en capital, Creval peut aujourd'hui compter sur une solidité du capital plus forte qui le place parmi les meilleurs de l'industrie bancaire italienne. Le ratio CET1 s'établit à 16,7%, en hausse de plus de 270 pb par rapport à 14% au 30 juin 2019, avec un coussin de fonds propres dépassant de plus de 800 pb l'exigence minimale du SREP, permettant ainsi à la banque de faire face aux incertitudes liées à l'évolution du scénario économique.

Durant cette phase d'urgence, Creval n'a pas manqué d'accompagner les ménages et les entreprises. Au deuxième trimestre 2020, et en particulier pendant les mois de lock-out, notre activité commerciale s'est concentrée sur la mise en place de mesures de liquidité adoptées au niveau de l'industrie et sur des initiatives spécifiques mises en place par la Banque en faveur de sa clientèle, comme en témoigne l'augmentation du retail crédits à la clientèle (+ 3,0% par rapport au trimestre précédent et + 3,6% sur un an). Les prêts personnels ont également contribué à cette croissance (+ 36% sur le trimestre précédent et 74% sur un an), grâce à l'accélération du crédit à la consommation atteinte par la Banque, en donnant aux clients la possibilité de souscrire à ce produit et de compléter le processus également. en ligne via le service d'échange de documents à distance.

S'agissant des mesures de soutien à l'économie, Creval a accordé plus de 34 000 moratoires de crédit correspondant à environ 760 millions d'euros de versements suspendus et plus de 500 millions d'euros de prêts aux entreprises garantis par l'État à environ 15 000 clients.

Éléments clés du bilan

Total financement direct s'élevait à 17,7 milliards d'euros, contre 19,2 milliards d'euros à la même période l'an dernier et à 19,0 milliards d'euros au 31 décembre 2019. Au sein de ce poste,financement de détail(ménages et PME) totalisent 11,2 milliards d'euros, en hausse de 6,3% sur un an et de 2,3% par rapport au trimestre précédent. Financement d'entreprises'établit à 4,5 milliards d'euros, en baisse par rapport à la même période l'année dernière (5,3 milliards d'euros) et en hausse de 4,2% par rapport à fin mars 2020 (4,3 milliards d'euros). Financement de gros et obligataires'élevait à 2,0 milliards d'euros, en baisse par rapport à 3,4 milliards d'euros au 30 juin 2019 et à 3,2 milliards d'euros au trimestre précédent sous l'effet de la réduction des mises en pension à 742,9 millions d'euros (-58,6% t / t et -60,7% a / y).

Prêts nets et avances auprès des clients, hors titres de créance (5,0 milliards d'euros), s'établit à 14,6 milliards d'euros, en ligne avec la même période l'an dernier (14,6 milliards d'euros) et avec 31

3

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Décembre 2019 (14,5 milliards d'euros). La dynamique de crédit au 1H de cette année, dès le début de la crise Covid, a vu la Banque se concentrer sur ses actions extraordinaires d'accompagnement de ses Clients et sur la mise en œuvre des mesures de soutien de liquidité des ménages et des entreprises mises à disposition au niveau de l'industrie.

Au sein de cet agrégat, les crédits à la clientèle de détail (ménages et PME) s'élèvent à 6,2 milliards d'euros, en hausse de 3,6% sur un an et de 3,0% par rapport au trimestre précédent, soutenus également par les facilités de crédit au territoire au titre des mesures de soutien de liquidité mises à disposition par le gouvernement pour contrer l'urgence du Covid-19. Les crédits aux entreprises s'établissent à 7,3 milliards d'euros, en baisse de 5,2% sur un an, principalement portés par la stratégie de réduction des expositions non core mise en œuvre notamment au T2 2019 conformément aux orientations du Business Plan. Par rapport au trimestre précédent, cet élément a affiché une légère augmentation de 0,8%.

Y compris les titres de créance (principalement les obligations d'État), le total des prêts et avances nets additionnés

19,6 milliards d'euros, en baisse par rapport à 19,8 milliards d'euros à la même période l'an dernier et à 19,5 milliards d'euros à la fin de l'année 2019.

En ce qui concerne la qualité du crédit, brut non performantprêts s'élevait à 1038 millions d'euros, en baisse de 46,3% par rapport à la même période de l'année dernière (-24,2% par rapport à fin mars 2020), principalement portée par les actions envisagées dans le Plan, qui d'une part ont produit une amélioration des travaux. et, d'autre part, ont permis la cession de plus de 800 millions d'euros de créances douteuses depuis le début de l'année, malgré un environnement économique extérieur difficile.

Net non performantexpositions s'élève à 575 millions d'euros, en baisse de 27,6% par rapport au 30 juin 2019 et de 21,5% depuis le début.

Le ratio PNP / crédit total à la clientèle, hors emprunts publics (4,0 milliards d'euros), s'établit à 6,4% brut et à 3,7% net, en baisse respectivement de 11,4% et de 5,1% au 30 juin 2019.

Créances douteuses nettes s'établit à 110 millions d'euros, en baisse de 32% par rapport au 30 juin 2019 (161 millions d'euros), principalement en raison des ventes finalisées en 2020; net peu probable de payerprêts s'élevant à 427 millions d'euros, en baisse de 26% par rapport au 30 juin 2019 (576 millions d'euros); net en souffranceexpositions s'élevait à 37 millions d'euros, contre 56 millions d'euros au 30 juin 2019.

le mauvais prêts le taux de couverture s'établit à 62,3%, en ligne avec la moyenne du secteur, nonobstant les cessions de créances douteuses évoquées ci-dessus.

le peu probable de payer le taux de couverture s'établit à 39,2% et le en souffrance la couverture s'établit à 12,0%.

D'où le Ratio de couverture NPE s'établit à 44,6%, soit une légère baisse par rapport à fin mars 2020 (49,4%) en raison des cessions finalisées.

Le ratio de couverture des prêts performants (hors emprunts d'Etat) s'établit à 0,6%, en ligne avec le 31 décembre 2019.

Financement indirect s'établit à 10,1 milliards d'euros, en hausse de 5,2% par rapport à fin mars (10,3 milliards d'euros au 30 juin 2019). Au sein de ce poste, les flux de gestion d'actifs se sont élevés à 7,5 milliards d'euros, en hausse de 4,7% par rapport au trimestre précédent, également grâce à la performance positive des marchés. En comparaison d'année en année, ce poste était en hausse de 2,4%. Les actifs sous administration s'élèvent à 2,6 milliards d'euros, en hausse de 6,5% par rapport au trimestre précédent (3,0 milliards d'euros au 30 juin 2019).

4

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Actifs financiers représentées par les titres s'établissent à 6,1 milliards d'euros, en ligne avec le trimestre précédent et en baisse par rapport à la même période de l'année dernière (7,2 milliards d'euros), principalement sous l'effet de la réduction des emprunts d'Etat (conformément aux orientations du Business Plan), pour un total de 4,7 milliards d'euros (5,7 milliards d'euros au 30 juin 2019). La réserve d'obligations d'État italiennes mesurée au FVTOCI (net de l'effet d'impôt) est positive de 1,5 million d'euros, inchangée par rapport à fin 2019 et en hausse par rapport à fin mars 2020, où elle était négative de 1,7 million euro.

La Banque continue de bénéficier d'une position de liquidité solide, avec 4,6 milliards d'euros d'actifs non grevés éligibles, contre 3,3 milliards d'euros à fin de l'année2019. Les ratios de liquidité LCR et NSFR sont bien supérieurs respectivement à 150% et 100%.

La composante de financement de la BCE s'est élevée à 3,5 milliards d'euros, entièrement représentée par les fonds TLTRO-III. A ce propos, notons que Creval a participé à l'adjudication TLTRO-III en juin dernier avec un take-up de 2,5 milliards d'euros, tout en remboursant 1,5 milliard d'euros de fonds TLTRO-II. En conséquence, les fonds TLTRO ont les échéances suivantes:

  • Décembre 2022: 1,0 milliard d'euros;
  • Juin 2023: 2,5 milliards d'euros.

Capitaux propres et ratios de capital

Le groupe Capitaux propres au 30 juin 2020, il s'élevait à 1700 millions d'euros, contre 1656 millions d'euros au 31 décembre 2019.

En régime transitoire, le CET1 au 30 juin 2020 était de 1 845 millions d'euros, contre 8 829 millions d'euros d'actifs pondérés en fonction des risques (RWA). Le total des fonds propres s'est élevé à 2 011 millions d'euros.

Les ratios de fonds propres de la Banque indiquent les valeurs suivantes, qui sont bien supérieures aux exigences minimales du SREP:

  • Ratio CET1 de 20,9% par rapport à une exigence minimale de SREP de 8,55%;
  • Ratio Tier 1 de 20,9% par rapport à une exigence minimale de SREP de 10,05%;
  • Ratio de capital total de 22,8% par rapport à une exigence minimale de SREP de 12,05%.

Le ratio CET1 à pleine charge au 30 juin 2020 s'établit à 16,7%, en hausse par rapport à fin 2019 (15,5%) et par rapport au 31 mars 2020 (15,7%).

5

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Résultats d'exploitation

Revenu net d'intérêts s’élevait à 161,5 millions d’euros, contre 178,6 millions d’euros à la même période l’année dernière. La performance 1H a été affectée par les cessions de NPL réalisées au T1 de cette année et par l'absence de contribution de l'activité de gage cédée en janvier dernier. Au T2, le NII s'est établi à 80,8 millions d'euros, enregistrant une légère augmentation par rapport au trimestre précédent (80,7 millions d'euros), nonobstant l'impact des cessions susmentionnées et bénéficiant en partie de l'apport des fonds TLTRO-III.

Frais et commissions nets s'élevait à 111,6 millions d'euros, contre 123,8 millions d'euros l'an dernier en raison de l'urgence sanitaire Covid-19 qui a affecté les activités bancaires des clients. Au deuxième trimestre 2020, ce poste s'élevait à 53,3 millions d'euros, contre 58,3 millions d'euros au trimestre précédent. Au sein de cette ligne, les frais bancaires de base s'établissent à 38,3 millions d'euros, en baisse par rapport au T1 2020 (42,3 millions d'euros) en raison de la moindre contribution de l'activité opérationnelle des clients pendant les mois de lock-out. Les frais de gestion d'actifs s'élèvent à 15,1 millions d'euros, enregistrant une légère baisse par rapport à 15,9 millions d'euros au T1.

Produits (charges) nets de négociation, de couverture et bénéfice (perte) sur les ventes / rachats d'actifs chez FVOCI s'élevait à 1,1 million d'euros, contre 3,4 millions d'euros au 1S 2019.

Résultat opérationnel s'établit à 284,8 millions d'euros, contre 311,8 millions d'euros au 1S 2019.

Dépenses personnelles se sont ajoutés à 124,3 millions d'euros, en baisse de 9,1% par rapport au 1S 2019 (136,8 millions d'euros), malgré le fait qu'ils incluent les coûts liés à l'augmentation des salaires de la convention nationale. Cette baisse s'explique principalement par la réduction des effectifs qui résulte entre autres de la cession de la ligne métier des prêts de gage au premier trimestre de cette année. Au T2 2020, les charges de personnel s'établissent à 60,8 millions d'euros, en baisse de 4,3% par rapport au trimestre précédent (63,5 millions d'euros).

Autres dépenses administratives s'élève à 55,0 millions d'euros, en baisse de 14,2% par rapport à la même période de l'année dernière (64,1 millions d'euros), nonobstant les coûts liés à Covid-19, car ils ont bénéficié des actions d'optimisation de la base de coûts en cours. Au T2 2020, ce poste s'établit à 27,4 millions d'euros, enregistrant une légère baisse (-0,5%) par rapport au trimestre précédent (27,6 millions d'euros).

Amortissements / dépréciations et dépréciations nettes d'immobilisations corporelles et d'immeubles de placement et immobilisations incorporelles s'élevait à 21,4 millions d'euros, contre 21,9 millions d'euros au 1S 2019.

Ainsi, total les coûts d'exploitation s'établit à 200,7 millions d'euros, en baisse de 10% sur un an.

Résultat opérationnel net s’élève à 84,1 millions d’euros, contre 89,1 millions d’euros à la même période l’année dernière.

Frais systémiques bancaires s'élevant à 13,4 millions d'euros (11,3 millions d'euros au 1S 2019), et étaient représentés par la contribution au Fonds de résolution, dont 9,8 millions d'euros pour la contribution ordinaire déclarée au T1 2020 et 3,6 millions d'euros pour la contribution supplémentaire reportée au T2 2020.

Dépréciation ou reprise de dépréciation pour risque de crédit et modification des gains / pertes

s'établit à 58,7 millions d'euros, contre 101,9 millions d'euros au 1S 2019, et intègre une mise à jour des hypothèses macro-économiques liées au calcul des provisions pour pertes sur prêts en IFRS9. Au deuxième trimestre, il s'établit à 29,2 millions d'euros, en ligne avec le trimestre précédent (29,6 millions d'euros).

6

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Charges nettes de provisions pour risques et charges s'est ajouté à 2,7 millions d'euros, en baisse par rapport aux 10,6 millions d'euros enregistrés à la même période l'an dernier.

Gains nets sur ventes de placements et écarts de valorisation sur immobilisations corporelles à la juste valeur s'élevaient à 33,4 millions d'euros, contre 5,2 millions d'euros au 1S 2019. L'augmentation est tirée par la plus-value d'environ 33 millions d'euros bruts générée par la cession de l'activité de gage finalisée en janvier dernier.

Résultat des activités poursuivies avant impôts s'établit à 41,8 millions d'euros, contre une perte de 3,7 millions d'euros enregistrée à la même période l'an dernier.

Impôts sur le revenu pour la période s’élève à 806 milliers d’euros, grâce à la conversion des DTA des pertes fiscales en crédits d’impôts au titre du "Cura Italia»arrêté relatif aux cessions de NPL réalisées au deuxième trimestre 2020, permettant de reconnaître des DTA supplémentaires de même montant et nature.

Résultat net de la période s'établit à 41,0 millions d'euros, en hausse de 74% par rapport au résultat net de 23,5 millions d'euros publié au 1S 2019.

Perspectives opérationnelles

La pandémie de Covid-19 a fait des ravages dans les économies de tous les grands pays, provoquant une détérioration drastique des perspectives de croissance mondiale. Les retombées des mesures de verrouillage sur les activités de production et sur la plupart des secteurs économiques ont été graves. Le PIB de la zone euro a reculé de 3,8% au premier trimestre de cette année, avec de lourdes répercussions sur le marché du travail ainsi que sur les dépenses de consommation et d'investissement. Face à cette crise sans précédent, les gouvernements ont mis en œuvre des mesures pour limiter son impact économique et social, c'est-à-dire en émettant des garanties d'État sur les prêts aux entreprises, en accordant des facilités de crédit et des moratoires fiscaux et de crédit. Les banques centrales ont adopté des mesures monétaires pour contenir les effets récessifs de la pandémie sur les économies nationales. Plus spécifiquement, la BCE a pris des mesures pour soutenir la liquidité du système bancaire de la zone euro, notamment l'assouplissement des conditions du TLTRO-III, le lancement d'une nouvelle série d'opérations de refinancement à plus long terme (PELTRO) et l'augmentation de l'enveloppe et l'extension de l'horizon temporel du Programme d'achat d'urgence en cas de pandémie (PEPP). En plus de ces mesures, le MSU (le mécanisme de surveillance unique de la BCE chargé de la surveillance bancaire européenne) a assoupli ses règles prudentielles.

En Italie, les restrictions nationales à la mobilité individuelle et aux activités de services et de fabrication pour contenir la propagation de l'épidémie ont eu un effet significatif sur son économie, entraînant une baisse du PIB de 5,4% au premier trimestre et, selon le bureau italien des statistiques (ISTAT ) données préliminaires, de 12,4% au T2. Les projections 2020 les plus récentes publiées par la Banque d'Italie prévoient que le PIB diminuera de 9,5% dans le scénario de référence (-13,5% dans le pire des cas) en supposant que la propagation de la pandémie reste sous contrôle en Italie et dans le monde, et que, par conséquent, les mesures d'endiguement des flambées peuvent être progressivement levées et ainsi leurs répercussions économiques atténuées. Par ailleurs, les mesures de soutien aux entreprises et aux revenus des ménages inscrites dans les décrets-lois "Cura Italia" et "Rilancio"devrait contribuer à réduire les effets néfastes sur l'économie nationale.

7

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Dans ce contexte, la Banque a continué avec succès à mettre en œuvre les actions clés du plan, en atteignant des objectifs importants tant en termes d'amélioration du profil de risque que d'efficacité opérationnelle. Dans le même temps, il a considérablement renforcé son bilan tant en capital qu'en liquidité, ouvrant ainsi la voie à une bonne préparation et à une position plus solide pour relever les défis posés par le scénario économique.

Les difficultés de génération de revenus au T2 persisteront et nous espérons qu'elles s'atténueront au cours des prochains trimestres. Nous nous référons notamment aux commissions sur l'activité opérationnelle avec les clients, ainsi qu'aux commissions de conseil, toutes deux impactées par le lock-out. Dans le même temps, les revenus seront soutenus par les actions mises en œuvre par la BCE avec les nouvelles opérations de refinancement TLTRO-III. Ce programme est particulièrement important pour la Banque, car jusqu'à présent, nous n'avons pas pu bénéficier des récompenses liées à l'atteinte de l'indice de référence des prêts aux entreprises, alors que nous pensons que cela sera possible avec les nouvelles règles.

La nouvelle configuration opérationnelle en réponse à l'urgence de Covid-19 et l'augmentation conséquente des transactions en ligne offrent une opportunité d'améliorer encore l'efficacité commerciale, la rationalisation et la centralisation des processus, avec des effets positifs sur la base de coûts.

En ce qui concerne les activités commerciales, Creval continuera au second semestre à soutenir les prêts aux ménages et aux PME, également à travers les mesures de soutien à l'échelle du système, et à prendre des mesures pour devenir la banque de référence dans la gestion de l'épargne des ménages.

La qualité du crédit continuera de faire l'objet d'une attention particulière compte tenu de l'évolution macroéconomique attendue. Le désendettement important du portefeuille des NPE, qui a presque diminué de moitié au cours des 12 derniers mois, permet à la Banque de faire face aux mois à venir à partir d'une position encore plus forte. Le coût du crédit, encore affecté par la persistance de la phase d'urgence actuelle, reste sous contrôle et ne montre à ce jour aucun signe de détérioration pour l'avenir. Bien entendu, son évolution dépendra de la capacité à maîtriser la pandémie en Italie et dans le monde, et de l’efficacité des mesures de soutien à l’économie.

La position de capital de la Banque devrait rester élevée, avec l'un des plus larges coussins de fonds propres parmi les principales banques italiennes, capable de résister à toute nouvelle aggravation possible du scénario macroéconomique.

Sur la base de ces considérations, les orientations stratégiques et les actions envisagées dans le Business Plan 2019-2023 sont toujours viables. Cependant, l'incertitude persistante rend difficile la prévision de l'ampleur des retombées de l'urgence Covid-19 sur l'économie et le système bancaire à moyen et long terme. Par conséquent, la Banque continuera à suivre de près la situation et, une fois que nous aurons une vision plus claire de son évolution, nous évaluerons la viabilité des objectifs opérationnels et financiers supposés dans le plan et prendrons toutes les mesures qui s'ensuivent.

Veuillez trouver ci-dessous les principaux faits saillants financiers, les indicateurs de performance alternatifs ainsi que l'état de la situation financière et du résultat consolidé reclassé.

Les audits du cabinet d'audit externe sont toujours en cours.

8

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Déclaration du responsable des rapports financiers

Le comptable, Mme Simona Orietti, conformément au paragraphe 2 de l'art. 154 bis de l '«Acte consolidé d'intermédiation financière», déclare par la présente que les informations comptables illustrées dans ce communiqué de presse sont cohérentes avec les pièces justificatives, les livres comptables et les écritures comptables.

Simona Orietti

Contacts

Relations avec les investisseurs

Relations avec les médias

Construction d'image

+39 02 80637127

+39 02 80637403

Cristina Fossati et Anna Pirtali

investorrelations@creval.it

mediarelations@creval.it

+39 02 89011300

creval@imagebuilding.it

9

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

CONSOLIDÉS

FINANCIER

POINTS FORTS

ET

ALTERNATIVE

DES INDICATEURS DE PERFORMANCE

ÉTAT DES DONNÉES SUR LA SITUATION FINANCIÈRE

30/06/2020

31/12/2019

Changement

(en milliers d'euros)

Prêts et créances auprès des clients

19 594 042

19 523 742

0,36%

Actifs et passifs financiers évalués à la juste valeur

977 887

1 013 801

-3,54%

Total des actifs

24034871

24 340 000

-1,25%

Financement direct des clients

17 740 105

18 968 871

-6,48%

Financement indirect des clients

10 089 351

10 365 993

-2,67%

dont:

– Gestion de fonds

7 494 245

7 565 554

-0,94%

Financement total

27 829 456

29 334 864

-5,13%

Équité

1 700 031

1 656 269

2,64%

RATIOS DE SOLVABILITÉ

30/06/2020 (*)

31/12/2019

Fonds propres Common Equity Tier 1 / actifs pondérés en fonction des risques (ratio de fonds propres CET1)

20,9%

20,1%

Fonds propres Tier 1 / Actifs pondérés en fonction des risques (ratio de fonds propres Tier 1)

20,9%

20,1%

Total fonds propres / actifs pondérés en fonction des risques (ratio de capital total)

22,8%

22,1%

(*) Chiffres calculés provisoirement dans l'attente de la soumission à l'Autorité de surveillance

RATIOS DES ÉTATS FINANCIERS

30/06/2020

31/12/2019

Financement indirect des clients / Financement total

36,3%

35,3%

Fonds gérés / Financement indirect des clients

74,3%

73,0%

Financement direct des clients / Total du passif et des capitaux propres

73,8%

77,9%

Crédits clients * / Financement direct des clients

87,7%

81,6%

Crédits à la clientèle * / Total des actifs

64,7%

63,6%

  • Inclure le poste "40. Actifs financiers au coût amorti: b) prêts et créances auprès de la clientèle" hors obligations d'État pour un montant net de 4 043 231 milliers d'euros

dix

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

LE RISQUE DE CRÉDIT

30/06/2020

31/12/2019

Changement

Créances douteuses nettes (en milliers d'euros)

110 360

143 992

-23,36%

Autres créances douteuses nettes (en milliers d'euros)

464 602

588 458

-21,05%

Crédits non performants nets (en milliers d'euros)

574 962

732 450

-21,50%

Créances douteuses nettes / Crédits clients *

0,7%

0,9%

Autres créances douteuses nettes / Crédits à la clientèle *

3,0%

3,8%

Crédits non performants nets / Crédits à la clientèle *

3,7%

4,7%

  • Inclure le poste "40. Actifs financiers au coût amorti: b) prêts et créances auprès de la clientèle" hors obligations d'État pour un montant net de 4 043 231 milliers d'euros
    Les prêts et créances auprès de la clientèle classés en actifs non courants détenus en vue de la vente et groupes de cession ne sont pas inclus

(en milliers d'euros)

30/06/2020

31/12/2019

(QUALITÉ DE CRÉDIT

Brut

Dépréciation

Porter

%

Brut

Dépréciation

Porter

%

montant

pertes

montant

couverture

montant

pertes

montant

couverture

Prêts non performants

Mauvais prêts

292 870

-182 510

110 360

62,3%

557 165

-413 173

143 992

74,2%

Peu susceptible de payer

702 992

-275 763

427 229

39,2%

930 651

-384 023

546 628

41,3%

Prêts non performants en souffrance

42 451

-5 078

37 373

12,0%

46 839

-5 009

41 830

10,7%

Total des prêts non performants

1 038 313

-463 351

574 962

44,6%

1 534 655

-802 205

732 450

52,3%

Prêts performants hors

Obligations d'État

15 065 933

-90 084

14 975 849

0,60%

14 833 449

-82 488

14 750 961

0,56%

Le ratio de couverture est calculé comme le rapport entre les pertes de valeur et le montant brut

Les prêts et créances auprès de la clientèle classés en actifs non courants détenus en vue de la vente et groupes de cession ne sont pas inclus

DONNÉES ORGANISATIONNELLES

30/06/2020

31/12/2019

Changement

Nombre d'employés

3 556

3 634

-2,15%

Nombre d'agences

355

362

-1,93%

11

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ÉTAT CONSOLIDÉ RECLASSIFIÉ DE LA SITUATION FINANCIÈRE ET COMPTE DE RÉSULTAT

ÉTAT DE LA SITUATION FINANCIÈRE CONSOLIDÉ RECLASSIFIÉ

(en milliers d'euros)

LES ATOUTS

30/06/2020

31/12/2019

Changement

Trésorerie et équivalents de trésorerie

158 666

190 434

-16,68%

Actifs financiers à la juste valeur par résultat

184 749

195 113

-5,31%

Actifs financiers à la juste valeur par le biais des autres éléments du résultat global

956 314

971 765

-1,59%

Prêts et créances auprès des banques

1 530 064

1 835 844

-16,66%

Prêts et créances auprès des clients

19 594 042

19 523 742

0,36%

Investissements en actions

19 070

19 074

-0,02%

Immobilisations corporelles et immeubles de placement et immobilisations incorporelles (1)

576 378

595 775

-3,26%

Actifs non courants destinés à être cédés et cédés aux groupes

91 011

93 196

-2,34%

Autres actifs (2)

924 577

915 057

1,04%

Total des actifs

24034871

24 340 000

-1,25%

  1. Inclure les éléments «90. Immobilisations corporelles et immeubles de placement» et «100. Immobilisations incorporelles»
  2. Inclure les éléments «110. Actifs fiscaux» et «130. Autres actifs»

(en milliers d'euros)

PASSIF ET CAPITAUX PROPRES

30/06/2020

31/12/2019

Changement

Dû aux banques

3 586 074

2 896 993

23,79%

Financement direct des clients (1)

17 740 105

18 968 871

-6,48%

Passifs financiers détenus à des fins de transaction

79

26

n.s.

Dérivés de couverture

163 097

153 051

6,56%

Passifs inclus dans les groupes destinés à être cédés classés comme détenus en vue de la vente

3 581

n.s.

Autres passifs

642 243

438 267

46,54%

Dispositions à usage spécifique (2)

203 220

222 919

-8,84%

Capitaux propres attribuables aux participations ne donnant pas le contrôle

22

23

-4,35%

Équité (3)

1 700 031

1 656 269

2,64%

Total passif et capitaux propres

24034871

24 340 000

-1,25%

  1. Comprend le poste «10. Passifs financiers évalués au coût amorti: b) dus aux clients; c) titres émis»
  2. Inclure les éléments «60. Dettes fiscales», «90. Avantages postérieurs à l'emploi »et« 100. Provisions pour risques et charges "
  3. Comprend les éléments «120. Réserves d'évaluation», «150. Réserves», «160. Réserve de prime d'émission», «170. Capital», «180. Actions propres» et «200. Bénéfice de la période»

12

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ RECLASSIFIÉ (en milliers d'euros)

ARTICLES

1ère moitié de

1ère moitié de

Changement

2020

2019

Revenu net d'intérêts

161 512

178 573

-9,55%

Revenus nets de commissions et de commissions

111 645

123 807

-9,82%

Dividendes et revenus similaires

759

924

-17,86%

Résultat des participations mises en équivalence (1)

1 203

817

47,25%

Produits (charges) nets de négociation, de couverture et profit (perte) sur

ventes / rachats d'actifs chez FVOCI (2)

1 139

3 378

-66,28%

Autres produits nets d'exploitation (3)

8 590

4 326

98,57%

Résultat opérationnel

284 848

311 825

-8,65%

Dépenses personnelles

(124 328)

(136 811)

-9,12%

Autres frais administratifs (4)

(54 975)

(64 083)

-14,21%

Amortissements / dépréciations et dépréciations nettes immobilières,

biens d'équipement et de placement et immobilisations incorporelles (5)

(21 430)

(21 855)

-1,94%

Les coûts d'exploitation

(200 733)

(222 749)

-9,88%

Résultat opérationnel net

84 115

89 076

-5,57%

Dépréciation ou reprise de dépréciation et gains (pertes) de modification (6)

(58 728)

(101 862)

-42,35%

Bénéfice net sur décomptabilisation des actifs au coût amorti et résultat net

sur les autres actifs à la juste valeur par résultat (7)

(888)

25 689

n.s.

Charges nettes de provisions pour risques et charges

(2 709)

(10 551)

-74,32%

Gains nets sur ventes de placements et écarts de valorisation sur les biens

et équipements à la juste valeur (8)

33 357

5 211

n.s.

Frais du système bancaire

(13 355)

(11 263)

18,57%

Bénéfice (perte) avant impôts des activités poursuivies

41 792

(3 700)

n.s.

Impôts sur le revenu

(806)

27 246

n.s.

Bénéfice après impôts des activités poursuivies

40 986

23 546

74,07%

Perte de la période attribuable aux intérêts minoritaires

1

Bénéfice de la période

40 987

23 546

74,07%

(1) Les gains nets sur titres mis en équivalence comprennent les gains (pertes) nets sur titres mis en équivalence inclus dans le poste «250. Gains nets sur titres de participation»; le montant résiduel de cet élément est inclus dans les gains sur les ventes de placements

  1. Comprend les éléments «80. Bénéfice (pertes) de négociation», «90. Produits (charges) nets de couverture» et «100. Bénéfice (perte) de vente ou de rachat: b) d'actifs financiers à la juste valeur par le biais des autres éléments du résultat global»
  2. Les autres produits et charges correspondent au poste "230. Autres produits nets d'exploitation" nets des reclassements expliqués
  3. Les autres charges administratives, nettes des charges liées au système bancaire, comprennent les récupérations d'impôts et autres recouvrements comptabilisés au poste «230. Autres produits nets d'exploitation» (19 570 milliers d'euros au T1 2020 et 18 782 milliers d'euros au T1 2019)
  4. The net impairment losses on property and equipment and intangible assets include items "210. Depreciation and net impairment losses on property, equipment and investment property", "220. Amortisation and net impairment losses on intangible assets" and the accumulated depreciation of costs incurred for leasehold improvements included in item "230. Other operating net income"(EUR 320 thousand in the Q1 2020 and EUR 441 thousand in the Q1 2019)
  5. Include items "130. Net impairment losses for credit risk on: a) financial assets at amortised cost; b) financial assets at fair value through other comprehensive income" and "140. Gains/losses from amendments to contracts without derecognition"
  6. Include item "100. Profit (loss) on sale or repurchase of: a) financial assets at the amortised cost" and "110. Profits (Losses) on other assets and liabilities at fair value through profit or loss: b) other financial assets mandatorily measured at fair value through profit or loss"
  7. Include the residual amount of item "250. Net gains on equity investments" not included among net gains on equity-accounted investments, together with item "260. Net result of property, equipment and investment property and intangible assets at fair value" and item "280. Net gains on sales of investments"

13

Avertissement

Creval – Credito Valtellinese S.p.A. published this content on 06 August 2020 and is solely responsible for the information contained therein. Distributed by Public, unedited and unaltered, on 06 August 2020 05:43:03 UTC

Latest news on CREDITO VALTELLINESE S.P.A

Sales 2020 569 M
675 M
675 M
Net income 2020 8,91 M
10,6 M
10,6 M
Net Debt 2020

P/E ratio 2020 139x
Yield 2020 0,55%
Capitalization 450 M
535 M
534 M
Capi. / Sales 2020 0,79x
Capi. / Sales 2021 0,77x
Nbr of Employees
Free-Float 71,9%

Chart CREDITO VALTELLINESE S.P.A.

Durée:

Period :

Banca Piccolo Credito Valtellinese: résultats consolidés au 30 juin 2020 - Foot 2020

Credito Valtellinese S.p.A. Technical Analysis Chart | MarketScreener

Technical analysis trends CREDITO VALTELLINESE S.P.A

Short Term Mid-Term Long Term
Trends Bullish Bullish Bullish

Income Statement Evolution

Consensus

Sell

Banca Piccolo Credito Valtellinese: résultats consolidés au 30 juin 2020 - Foot 2020
Acheter

Mean consensus HOLD
Number of Analysts 6
Average target price

6,78 €

Last Close Price

6,41 €

Spread / Highest target 71,6%
Spread / Average Target 5,74%
Spread / Lowest Target -22,0%

<! –

->