Berlusconi encaisse plus de 120 millions de bénéfices en 2020 – Foot 2020

147

Un 2020 de plus de 100 millions de bénéfices pour Silvio Berlusconi grâce à ses participations. Le propriétaire de Monza a terminé l'année de manière largement positive grâce à Fininvest, bien qu'en baisse par rapport à 2019.

Les quatre holdings dont il détient la majorité (Holding Italiana Prima, Secondo, Terza et Ottava) ont 61% des actionnaires de Fininvest dans le ventre, le reste entre les mains des fils Marina (8% via Holding Italiana Quarta) qui est président du groupe familial, Pier Silvio (8% via Holding Italiana Quinta) et Luigi, Barbara et Eleonora (21% via H14).

Comme il ressort des données de bilan au 30 septembre 2020, les quatre holdings de Silvio Berlusconi ont enregistré un bénéfice total de 123 millions d'euros, contre un bénéfice de 174 millions enregistré en 2019. Un bénéfice largement lié à la gestion de Fininvest, tandis que des dividendes d'un montant total de 114,5 millions d'euros ont été perçus auprès de l'exploitation familiale.

Cependant, Berlusconi (ainsi que les enfants Marina et Pier Silvio) a choisi de ne détacher aucun coupon de dividende (après 29 millions en 2019), mettant de côté tous les bénéfices: l'actif net des quatre holdings du propriétaire de Monza au 30 septembre était ainsi égal à 409,7 millions d'euros.