Bonus 600 € cumulés avec la bourse – Euro 2020

31

Avec le Réponse à Interpello 104 du 11 février 2021 (joint en bas de l'article) l'Agence précise que l'indemnité de 600 euros garantie aux numéros de TVA par le décret Cura Italia de mars 2020 (art 27 DL 18-2020) à titre d'aide au revenu pour l'urgence COVID, il peut être combiné avec la bourse établi par le décret 137 2020 sur les rafraîchissements. (Sur le sujet que vous pouvez lire l'article "Décret Ristori – Guide de la subvention")

Le cas a été présenté par un pigiste qui a demandé si, ayant bénéficié du bonus de 600 euros, considéré comme non cumulable avec la contribution non remboursable prévue par le Décret de relance, auquel il avait renoncé, il lui était possible de solliciter la nouvelle subvention introduite par le décret-loi du 28 octobre 2020, n. 137 (décret dit Ristori), toujours pour compenser les graves effets économiques et financiers subis par certaines catégories d'opérateurs économiques du fait de la pandémie COVID-19.

L'Agence donne un avis positif car il déclare que tel "avantage supplémentaire de nature monétaire fourni par le législateur du fait de la persistance de la situation difficile", est garantie en faveur des personnes les plus touchées par l'urgence COVID-19 face à des exigences nouvelles et différentes.

Il précise également que cette discipline "fune référence expresse à l'application, dans la mesure où elles sont compatibles, uniquement des dispositions visées à l'article 25, paragraphes 7 à 14, du décret-loi no. 34 de 2020, dans lequel aucune interdiction de cumul n'est rappelée ".

Le demandeur peut donc bénéficier de la subvention, sans préjudice des autres conditions légales et des conditions requises pour lesquelles la réponse ne prévoit pas la vérification spécifique.

Nous rappelons par souci d'exhaustivité qu'ils avaient droit au accorder tous les opérateurs économiques concernés par les mesures restrictives introduites avec l'arrêté du Premier ministre du 24 octobre 2020, à condition que:

  1. étaient titulaires d'un numéro de TVA actif le 25 octobre 2020
  2. exercé des activités prévalant dans les secteurs économiques soumis aux limitations prévues par la DPCM et plus précisément concernant les codes ATECO énumérés dans le tableau joint à la DPCM
  3. le montant du chiffre d'affaires et des honoraires pour le mois d'avril 2020 était inférieur aux deux tiers du montant du chiffre d'affaires et des honoraires pour le mois d'avril 2019.