Bonus 600 €, hors professionnels qui en ont fait la demande en mars? – Championnat d’Europe 2020

5

Bonus 600, toujours le chaos pour les professionnels avec Caissier: une règle du décret Relance prévoit l'interdiction du cumul et de l'exclusion pour ceux qui l'ont déjà demandé et obtenu en mars. Pour signaler la criticité, c'est l'AdEPP, avec le communiqué de presse du 21 mai 2020.

Bonus 600 euros, toujours le chaos pour moi professionnels inscrits aux caissiers. Pour les membres du registre, le décret de relance prévoit un décret spécifique incompatibilité entre l'indemnité d'avril et de mai avec celle déjà perçue en mars.

Un "effet de court-circuit" entrearticle 78 et learticle 86 du décret de relance, le décret n. 34 du 19 mai 2020. Si 1 150 millions d'euros sont affectés au premier pour le refinancement du Fonds de revenus de dernier recours, le second a leincompatibilité entre le nouveau bonus et celle fournie par Décret Cura Italia.

Pour les professionnels, déjà dans les tranchées pourexclusion de la subventionpar conséquent, une deuxième criticité émerge. L 'ADEPP espère une surveillance et a déjà demandé des éclaircissements appropriés aux ministères concernés.

Bonus 600 €, hors professionnels qui en ont fait la demande en mars?

L'espoir de l'Association des fonds de pension professionnels est que les dispositions du décret de relance constituent une erreur matérielle. Sinon, l'exclusion des professionnels du 600 euros de bonus en avril et mai risquerait de provoquer une nouvelle rupture avec le gouvernement.

Le cœur du problème découle de la lecture combinée de laArticles 78 et 86 du décret de relance.

Le premier, refinance le Fonds de revenu de dernier recours, mettre de côté 1 150 millions d'euros pour la livraison de bonus de 600 euros pour les professionnels en espèces. Les ressources par rapport au budget fourni par Cura Italia sont nettement plus élevées et le périmètre des bénéficiaires ainsi que le montant de l'indemnité due restent à définir.

Le second, cependant, prévoit que le nouveau bonus de 600 euros pour les professionnels il ne peut pas être combiné avec l'indemnité prévue par le décret Cura Italia. Au lieu de cela, ouverture pour les bénéficiaires de l'allocation d'invalidité ordinaire.

Il n'est donc pas clair si la prime de 600 euros pour les professionnels avec Caissier appartient à ceux qui ont déjà demandé l'indemnité due pour le mois de mars. Une exclusion totale serait paradoxal, et menace d'exacerber le mécontentement déjà exprimé par les membres des registres, exclus de la possibilité d'accéder à la subvention.

Bonus 600 € pour les professionnels, l'AdEPP demande des éclaircissements sur le décret de relance

Si d'une part le gouvernement a refinancé la prime de 600 euros, un "codicillo" risque d'exclure de la nouvelle compensation les professionnels qui en ont déjà bénéficié en mars, dénonce la plainteAdEPP avec le communiqué de presse du 21 mai 2020.

L'Association a déjà demandé des éclaircissements aux ministères compétents, pour une correction visant à éviter un blocage dans les procédures de décaissement du nouveau bonus en avril et mai 2020. La procédure de fonctionnement sera confiée aux différentes institutions de sécurité sociale, qui demandent donc des lignes directrices claires .

Le bonus de 600 euros, souligne l'AdEPP, n'est pas la seule raison pour laquelle les professionnels critiquent le décret de relance. Le CL'axe des retraites se plaint de l'inattention fiscaleconsidérant cela, déclare le président Olivetti:

«Aucun décret n'a encore trouvé de moyen de clarifier la manière dont l'aide des fonds de pension professionnels devrait être traitée. S'agissant d'interventions d'assistance similaires, nous souhaiterions que l'exonération fiscale appliquée aux 600 euros soit reconnue aux subventions autonomes et supplémentaires des Fonds. Dans l'intervalle, nous proposerons un appel à l'Agence du revenu. "

Il y a ensuite la question de subventions et l'exclusion pour tous les professionnels. Une discrimination qui a déjà produit les premiers effets pratiques: les comptables et les consultants du travail n'ont pas assisté à la table ouverte par l'Inland Revenue pour le développement de la structure opérationnelle des demandes de TVA.