Cafc gèle les tarifs pour 2021: des investissements pour 90 millions – Championnat d’Europe 2020

22
Cafc gèle les tarifs pour 2021: des investissements pour 90 millions
 - Championnat d'Europe 2020

Le plan d'affaires 2020-2023 est approuvé. Tout profit aboutira à de grandes œuvres. Engagement vert confirmé avec 100% d'approvisionnement auprès de sources alternatives

Aucune augmentation tarifaire; 90 millions d'investissements et un engagement renouvelé pour l'environnement. Telles sont les pierres angulaires du plan industriel 2020-2023 du Consortium Central Friuli Aqueduct.

«Un document stratégique ambitieux surtout à la lumière d'une année pandémique où toutes les entreprises du secteur de l'eau ont garanti la gestion d'un service public essentiel malgré l'impact négatif causé par Covid-19», explique le président de Cafc, Salvatore Benigno, qui esquisse «les prochaines années sous la bannière d'indicateurs de reprise concrets».

Investissements et nouveaux travaux
À partir de 2021, de nouveaux investissements dans le secteur intégré de l'eau sont prévus pour environ 24 millions d'euros par an, pour un total de 90 millions d'euros, avec une moyenne de 57 euros par habitant par rapport à la moyenne nationale qui est d'environ 50 euros par habitant. . Stop aux hausses tarifaires pour les années 2020 et 2021, une décision proposée aux autorités du secteur qui témoigne de l'attention maximale de la Cafc aux besoins fondamentaux des territoires dont les utilisateurs vivent des moments délicats. «La Cafc – explique l'entreprise – a voulu privilégier une manœuvre expansionniste dans le domaine des travaux publics sans remodeler les positions tarifaires. Le programme d'investissement prévoit la mise en œuvre d'interventions stratégiques, c'est-à-dire de nouvelles infrastructures impliquant plusieurs communes à la fois pour environ 34 millions d'euros ».

Rentabilité industrielle
Sur le plan économique, une marge brute d’exploitation moyenne (Ebitda) de 28% est attendue; aucune nouvelle dette financière ne sera levée et les bénéfices seront entièrement réinvestis, garantissant une forte capacité d'autofinancement. Du point de vue financier, cependant, les plans prévisionnels prévoient la génération de flux financiers nets finaux constamment positifs.

Accord vert
Le nouveau parcours vert, qui se poursuivra au cours des prochaines années, vise à minimiser l'impact environnemental par la mise en œuvre du «green deal» d'entreprise dans le sillage du modèle européen. Tout cela se traduit par la lutte contre le changement climatique, la réduction des gaz à effet de serre (Cafc évite l'émission de 1800 tonnes de CO2 dans l'atmosphère en un an), l'incitation à l'économie circulaire, l'achat de sources d'énergie totalement renouvelables (Cafc fournit 100 pour cent provenant de sources alternatives) et la mobilité électrique, domaines dans lesquels Cafc a déjà obtenu des résultats remarquables. L'attention de l'entreprise à la digitalisation des processus industriels et à l'activité d'innovation technologique sera également maintenue à travers des activités d'investissement dans le secteur Industrie 4.0 (automatisation, contrôle à distance, comptage intelligent, etc.).

Note de durabilité
Un plan industriel bien adapté également aux nouveaux systèmes de notation: il s'agit de la notation de durabilité qui continuera à soutenir les systèmes traditionnels de notation économique et financière. «Le lancement du reporting développement durable (le rapport social), activité consolidée de Cafc spa, combiné aux actions concrètes menées dans le domaine du respect de l'environnement et de la durabilité sociale, conduira à un renforcement du positionnement concurrentiel de l'entreprise et – conclut le président Benigno – à l'augmentation des futures opportunités de financement de plus en plus liées à la transaction d'une économie mondiale durable et sans carbone ».