Capital-risque 2020, le record d'investissement et l'essor de la pharma et de la biotechnologie – Euro 2020

69

Malgré la pandémie, la valeur des transactions de capital-risque de 2020 est restée élevée par rapport à 2019 et a établi un record annuel. Plusieurs signes positifs l'ont indiqué, et confirmé par le rapport annuel sur les entreprises européennes 2020 de PitchBook (téléchargeable ici), qui montre une tendance positive en particulier pour l'activité de capital-risque dans le domaine de la technologie et de la santé, secteurs qui ont connu une forte croissance.

2020, une année record pour les investissements en capital-risque

La valeur des transactions de CR a atteint un nouveau record annuel de 42,8 milliards d'euros sur 9341 transactions, ce qui représente une augmentation de 14,8% d'une année à l'autre par rapport au précédent record établi en 2019.

CVC 2020, les meilleurs investissements

Déjà en 2019 le capital-risque des entreprises a atteint un chiffre record, avec un total de 15,6 milliards d'euros, et 2020 poursuit la tendance de croissance, évitant le précédent record avec une valeur cumulée de 9,4 milliards d'euros. Les CVC ont également plusieurs des plus gros tours de 2020, y compris le tour de 527,6 millions d'euros de Deliveroo et le tour de 106,2 millions d'euros de Hopin.

La valeur totale des sorties de capital-risque en Europe a augmenté de 13,9% à 18,6 milliards d'euros à travers 697 opérations. Après un premier trimestre difficile, le marché européen de la sortie s'est accéléré et a clôturé le quatrième trimestre avec 7,6 milliards d'euros.

Le triomphe de la Pharma et de la Biotech

La pandémie et la crise sanitaire ont suscité un regain d'intérêt massif pour la secteur de la biotechnologie et la pharmacie, un intérêt que les entreprises ont su capitaliser, obtenant 6,7 milliards d'euros de sorties de capital-risque en 2020, soit 35,9% du total européen.

Parmi les sorties les plus notables, les introductions en bourse de CureVac et ADC Therapeutics, toutes deux pour un montant total de plus de 200 millions d'euros, et l'acquisition de Themis Bioscience, qu'elle a cédée pour 1,1 milliard d'euros.

Les introductions en bourse soutenues par du capital-risque ont légèrement augmenté, passant de 46 en 2019 à 50, signe que certaines startups étaient prêtes à entrer en bourse même dans l'année mouvementée de la crise sanitaire. La résurgence des actions publiques et le manque de cotations aux deuxième et troisième trimestres ont créé une demande refoulée pour les introductions en bourse, que les startups du secteur de la santé comme Compass Pathways, Freeline et Nanox ont décidé d'accueillir et de piloter.

Lisez l'article complet ici