comment indiquer les retenues d'impôt sur le revenu des particuliers – Euro 2020

228

Les agents chargés de la retenue à la source sont tenus, avant le 16 mars 2021, de transmettre par voie électronique à l'Agence du revenu de l'Union douanière 2021 les revenus soumis à la retenue à la source (généralement, les revenus d'un emploi, assimilés et indépendants). Dans le même délai, la livraison de l'UC aux travailleurs est également prévue, au lieu de la date limite du 31 mars prévue les années précédentes. L'élaboration de l'UC 2021 présente certaines particularités en raison des changements réglementaires introduits en 2020 en référence au traitement du revenu supplémentaire et à la déduction supplémentaire avec l'abrogation du bonus Renzi. Comment remplir correctement l'UC 2021 à la lumière des nouvelles déductions fiscales?

En 2020, certaines interventions législatives ont introduit de nouvelles règles dont les effets sont clairement visibles CU (certification unique) 2021, en cours dans les entreprises et les studios professionnels ces jours-ci.

Ces innovations incluent celles relatives à la gestion des Déductions fiscales par le agents de retenue (ou plutôtintermédiaire qualifié), une gestion qui doit prendre en compte certains aspects particuliers, liés à l'évolution de "prime d'impôt sur le revenu des particuliers"Prévu pour réduire le coin fiscal.

Quelles sont les innovations importantes auxquelles il faut prêter attention aux fins d'une élaboration et d'une transmission correctes du modèle?

Afin de réduire le cd. coin fiscal, ou la différence entre le coût de la main-d’œuvre encouru par l’employeur par rapport au «net dans l’enveloppe» reçu par l’employé, le décret-loi n. 3/2020 a prévu en faveur des salariés, avec effet au 1er juillet 2020, le traitement complémentaire du revenu et ledéduction supplémentaire ainsi que l'abrogation contextuelle de la soi-disant "Bonus Renzi".

La nouveauté détermine un traitement fiscal considérablement plus favorable que la mesure précédente, car le bonus mensuel est élevé de 80 à 100 euros (globalement égal à 600 euros pour 2020, ou 100 euros pour six mois) et a considérablement élargi la public de destinataires, y compris les bénéficiaires de revenus jusqu'à 40000 euros, un seuil bien supérieur aux 26600 euros qui constituaient la limite de revenus en vigueur jusqu'au 30 juin 2020.

Faisons maintenant attention aux particularités de la compilation de l'UC 2021 par rapport aux modèles des années précédentes.

Comment afficher les jours de déduction fiscale

L'introduction du T.I.R. à partir du 1er juillet 2020 et la suppression expresse du «bonus de 80 euros» a rendu nécessaire d'indiquer séparément les jours de déduction dus au titre de la relation de travail au cours de la période fiscale 2020. En particulier, étant donné que l'intérieur de la point 6 les jours de déduction ne peuvent excéder la valeur maximale de 365 (même si l'année 2020 était une année bissextile et donc composée de 366 jours calendaires), ce point doit être le résultat de la somme des cases 13 et 14, qui ont pris la signification suivante:

· Jours de déduction se référant à premier semestre (01 janvier 2020-30 juin 2020) utile pour déterminer le "Bonus Renzi"(Point 13);

· Jours de déduction se référant à second semestre (01 juillet 2020 – 31 décembre 2020) qui déterminent le montant de la Traitement du revenu supplémentaire (point 14).

Cette subdivision, faisant référence à une année bissextile, nécessite un méthode de calcul particulière: les instructions de compilation publiées par l'Agence du revenu (disposition du 15 janvier 2021) préciser que dans le cas d'une relation de travail coïncidant avec l'année civile, les jours à considérer sont 365 et que ceux-ci doivent être divisés en 181 jours pour le premier semestre et 184 jours pour le deuxième semestre. La particularité réside dans le fait que, si au contraire la relation de travail est inférieure à l'année civile commençant avant le 29 février, le nombre de jours à déclarer au point 13 doit également prendre en compte le jour du 29 février, sinon exclu.

Exemple 1 – Relation de travail entre le 01/01/2020 et le 31/12/2020

Jours de retenue à indiquer au point 13 (premier semestre): 181

Jours de déduction à partir de l'indication au point 14 (deuxième semestre): 184

Jours de déduction à indiquer au point 6: 365

Exemple 2 – Relation de travail salarié du 01/02/2020 au 31/10/2020

Jours de retenue à indiquer au point 13 (premier semestre): 151

Jours de déduction à partir de l'indication au point 14 (deuxième semestre): 123

Jours de déduction à indiquer au point 6: 274

La nécessité de gérer le calcul des jours de déduction selon cette modalité singulière découle évidemment de la décision du législateur de annuler le "bonus Renzi" en cours d'année et d'établir également le traitement complémentaire au cours de l'année.

Affichage de la déduction supplémentaire

La réduction du coin fiscal introduit par la D.L. n. 3/2020 est également réalisé au moyen de la nouvelle "déduction supplémentaire", due à tous les bénéficiaires de revenu d'emploi et similaire, dont le montant est entre 28.000 et 40.000 euros.

Le montant de la déduction supplémentaire diminue à mesure que le revenu augmente: il coïncide avec le montant précédent de 80 euros par mois en correspondance avec un revenu égal à 35.000 euros, et est réduit jusqu'à zéro au seuil de revenu de 40 000 euros.

Étant donné qu'il s'agit d'un élément important dans la détermination des retenues à la source effectuées par l'agent de retenue fournissant un revenu d'emploi, la déduction supplémentaire doit être correctement indiquée dans le formulaire UC spécifiquement paragraphe 368, dans lequel le montant de la déduction supplémentaire due à partir du 1er juillet 2020 doit être évalué.

De l'avis de l'écrivain, cette indication est correctement placée dans le Section «Déduction et crédits», dans laquelle les autres déductions pour la détermination de l'impôt net doivent également être indiquées (y compris la déduction pour charges familiales au point 362 et la déduction pour salariés, pensions et revenus assimilés au point 367).

N.B. Vers la "déduction supplémentaire" une "box" spécifique n'a pas été dédiée comme c'est le cas pour le bonus Renzi (cases «Crédits bonus Irpef» de 391 à 399) et pour les T.I.R (cases «Traitement complémentaire» de 400 à 410).

De cette façon, le sien est affirmé nature de la déduction «pure», dont le montant contribue à la détermination de la taxe nette à retenir du substitut. Cette nature ne se dégage parfois pas de la lecture de certains bulletins de paie, dans lesquels la déduction supplémentaire est placée dans le section "compétences" comme s'il s'agissait d'un émolument à verser au salarié. Nous rappelons que ce mode d'exposition particulier a été expressément demandé dans le décret instituant le «bonus Renzi», afin de rendre sa présence évidente et l'effet sur le «filet en enveloppe» compréhensible. Cette approche, en revanche, ne se trouve pas dans le nouveau texte législatif et ne serait pas non plus cohérente avec la nature de la déduction supplémentaire: c'est donc une position que nous saluons.

Conditions d'expédition et de livraison

Après l'évolution télématique d'il y a quelques années, la Certification Unique a désormais atteint un stade de consolidation qui permet à l'Agence du Revenu de ne pas dénaturer l'approche globale d'une année sur l'autre, à l'exception des adaptations nécessaires et inévitables des évolutions réglementaires du période fiscale à laquelle le modèle se réfère.

Quant à l'année 2021 je termes de transmission électronique et de livraison au destinataire ont changé et fusionné par rapport à ce qui est prévu pour 2020 et précisément:

Modèle

Accomplissement

Terme

CU synthétique

Livraison au destinataire

16 mars ou dans les 12 jours suivant la demande en cas de rupture de la relation de travail

CU ordinaire

Soumission électronique à l'Agence du revenu

avant le 16 mars

UC ordinaire se référant à un revenu exonéré ou non utile pour le "pré-compilé"

Soumission électronique à l'Agence du revenu

avant le 31 octobre, reporté au 2 novembre

Veuillez noter que la certification unique est considérée présenté le jour de la réception par l'Agence du revenu.

Sujets obligatoires

Les sujets qui ont payé des sommes ou des valeurs soumises à une retenue à la source en 2020 sont tenus d'envoyer le CU2021 par voie électronique; c'est typiquement rémunération des salariés et similaires, de revenu d'un travail indépendant, commissions et recettes diverses, mais aussi frais versées par la copropriété à l'entrepreneur, autres revenus versés par l'État, participation aux bénéfices, propriété intellectuelle et brevets, indemnités versées pour les procédures de saisie de tiers et les procédures d'expropriation, indemnités versées pour rupture de relations d'agence, fonctions notariales et activités sportives, en en plus des frais de location courte.

Selon la loi, ceux qui ont payé en 2020 sont également tenus cotisations de sécurité sociale et de prévoyance et / ou primes d'assurance due à l'INAIL, bien qu'il s'agisse désormais d'une information sans pertinence pratique, et les sujets qui ont payé des sommes et des valeurs pour lesquelles l'application de retenues à la source n'est pas envisagée mais qui sont soumis à la contribution due à l'INPS (également dans ce cas, un héritage d'un passé lointain lié à la présentation du modèle O1 / M), comme par exemple le les entreprises étrangères ils occupent Travailleurs italiens à l'étranger assuré en Italie.

Dans un souci d'exhaustivité de l'information, nous mentionnons également toutes les Administrations retenues en tout état de cause inscrites dans les directions fusionnées dans la direction INPS des Salariés Publics, les organismes à personnel inscrits par option auprès de la direction INPS de la direction des assurances ENPDEP.

Copyright © – Reproduction réservée