Communiqué de presse du Conseil des ministres n.63 – Euro 2020

43

Le Conseil des ministres s'est réuni aujourd'hui, jeudi 10 septembre 2020, à 12 h 55 au Palazzo Chigi, sous la présidence du président Giuseppe Conte. Secrétaire le sous-secrétaire à la présidence Riccardo Fraccaro.

*****

ÉCOLE

Dispositions urgentes pour le nettoyage et la désinfection des locaux utilisés comme bureau de vote et pour l'exécution régulière des services éducatifs et scolaires gérés par les communes (décret-loi)

Le Conseil des ministres, sur proposition du président Giuseppe Conte, de la ministre de l'Intérieur Luciana Lamorgese et de la ministre de l'Éducation Lucia Azzolina, a approuvé un décret-loi qui introduit des dispositions urgentes pour le nettoyage et la désinfection des locaux utilisés comme bureau de vote et pour l'exécution régulière des services éducatifs et scolaires gérés par les municipalités.

Compte tenu de la situation pandémique et du risque de contagion du COVID-19 lié à l'exécution de tâches institutionnelles, le texte établit dans le devis du ministère de l'Intérieur un fonds d'une dotation de 39 millions d'euros pour l'année 2020, destiné d'assainir les bureaux de vote locaux lors des consultations électorales et référendaires en septembre 2020.

En outre, afin d'assurer la performance régulière des services éducatifs et scolaires gérés directement par les municipalités, également sous forme associée, ainsi que la mise en œuvre de mesures visant à prévenir et contenir l'épidémie, on s'attend à ce que l'augmentation des dépenses engagées par les municipalités, par rapport à celui de 2019, pour le personnel éducatif, scolaire et auxiliaire en CDD, le calcul des plafonds de dépenses prévus pour les formes de travail flexible par l'article 9, paragraphe 28, du décret loi n. 78 de 2010.

*****

ÉQUIPEMENT MARITIME

Modifications de l'arrêté du Président de la République 20 décembre 2017, n. 239, concernant le règlement d'application de la directive 2014/90 / UE du Parlement européen et du Conseil du 23 juillet 2014 relative aux équipements marins qui abroge la directive 96/98 / CE (décret présidentiel – examen final)

Le Conseil des ministres, sur proposition du président Giuseppe Conte, du ministre des Affaires européennes Vincenzo Amendola et de la ministre des infrastructures et des transports Paola De Micheli, a approuvé, en examen définitif, un règlement à adopter par décret du président de la République , qui modifie l'arrêté du Président de la République du 20 décembre 2017, n. 239, relative à la mise en œuvre de la directive 2014/90 / UE du Parlement européen et du Conseil du 23 juillet 2014 relative aux équipements marins qui abroge la directive 96/98 / CE.

Le règlement modifie les règles relatives aux équipements marins, entendus comme tout équipement à bord d'un navire qui peut être fourni au moment de la construction ou placé ultérieurement et destiné à assurer une sécurité adéquate tant pour le personnel à bord que pour l'environnement. Marin. L'amendement concerne en particulier les exigences relatives à l'agrément des organismes pour l'évaluation de la conformité de ces équipements aux normes de sécurité prévues par les instruments internationaux applicables.

*****

DISTRIBUTION D'ASSURANCE

Dispositions complémentaires et correctives au décret législatif n ° 68 du 21 mai 2018, mettant en œuvre la directive (UE) 2016/97 du Parlement européen et du Conseil, du 20 janvier 2016, relative à la distribution d'assurances (décret législatif – examen préliminaire)

Le Conseil des ministres, sur proposition du ministre des Affaires européennes Vincenzo Amendola et du ministre du Développement économique Stefano Patuanelli, a approuvé, lors de l'examen préliminaire, un décret législatif qui introduit des dispositions complémentaires et correctives au décret législatif du 21 mai 2018, n. 68, mettant en œuvre la directive (UE) 2016/97 du Parlement européen et du Conseil, du 20 janvier 2016, relative à la distribution d'assurances.

Le texte adapte les dispositions transposant la directive, principalement dans le but d'améliorer sa coordination formelle avec la législation en vigueur, sur la base des mêmes règles de délégation et des finalités déjà envisagées.

*****

AFFECTATION DE TRAVAILLEURS DANS LA PRESTATION DE SERVICES

Mise en œuvre de la directive (UE) 2018/957 du Parlement européen et du Conseil du 28 juin 2018, modifiant la directive 96/71 / CE relative au détachement de travailleurs effectué dans le cadre d'une prestation de services (décret législatif – examen final)

Le Conseil des ministres, sur proposition du ministre des Affaires européennes Vincenzo Amendola et de la ministre du Travail et des Politiques sociales Nunzia Catalfo, a approuvé, en examen définitif, un décret législatif mettant en œuvre la directive (UE) 2018/957 du Parlement européen et du Conseil du 28 juin 2018 modifiant la directive 96/71 / CE concernant le détachement de travailleurs effectué dans le cadre d'une prestation de services.

L'objectif des nouvelles règles est d'adapter le système national au système européen dans le secteur du détachement transnational de travailleurs et donc de limiter le dumping social et salarial. L'objectif est de renforcer l'égalité de traitement entre les travailleurs «locaux» et détachés, en réaffirmant le principe selon lequel les sociétés de détachement sont tenues de garantir aux travailleurs détachés les mêmes conditions reconnues aux salariés «internes».

À cette fin, la liste des conditions de travail et d'emploi auxquelles la loi de l'État membre d'accueil devrait s'appliquer est étendue, également par l'inclusion des règles relatives au logement, aux indemnités ou au remboursement des dépenses en cas de voyages d'affaires ou de voyages. demandé par l'entreprise d'envoi.

Dans la mise en œuvre de la directive, la "transparence salariale" est également introduite, sur la base de laquelle chaque État membre est obligé de publier sur un site Internet institutionnel unique, sans retard indu et de manière transparente, des informations sur toutes les conditions de travail et d'emploi, y compris éléments constitutifs de la rémunération.

Le texte tient compte des opinions exprimées par les commissions parlementaires compétentes.

*****

RÈGLES DE SERVICE HÉBERGEMENTS DANS L'ADMINISTRATION PÉNITENTIELLE

Règlement modifiant le décret du président de la République du 15 novembre 2006, n. 314, sur la discipline de l'attribution et de la gestion des locaux de service pour le personnel de l'administration pénitentiaire (arrêté du Président de la République – examen définitif)

Le Conseil des ministres, sur proposition du président Giuseppe Conte et du ministre de la Justice Alfonso Bonafede, a approuvé, en examen définitif, un règlement, à adopter par décret du président de la République, qui modifie le décret du président de la République du 15 novembre 2006, n. 314, sur la discipline de l'attribution et de la gestion des locaux de service pour le personnel de l'administration pénitentiaire.

Le règlement intervient sur la détermination du loyer d'occupation des logements cédés dans le cadre d'une concession onéreuse, établissant que, pour la détermination des loyers des propriétés situées dans les centres historiques de toutes les communes, il est fait référence à la valeur marchande minimale calculée sur la base des dernières enquêtes semestrielles publiées à partir de la base de données des prix de l'immobilier de l'Observatoire du marché immobilier de l'Agence du revenu.

Il est également envisagé que les titulaires d'une concession dans les centres historiques de toutes les communes n'aient, qu'à la première expiration, le droit de premier refus aux fins de la réattribution des logements, à l'exception de la vérification, par l'administration, des raisons de service dans le dans l'intervalle survenant n'entraîne pas le droit de céder la propriété gratuitement.

Le texte tient compte de l'avis exprimé par le Conseil d'État.

*****

MESURES DE PROTECTION CIVILE

Le Conseil des ministres, sur proposition du président Giuseppe Conte, a approuvé la déclaration pour douze mois de l'état d'urgence à la suite des événements météorologiques survenus en août 2020 sur le territoire des provinces de Belluno, Padoue, Vérone et de Vicence.

Pour permettre à la région de faire face aux besoins essentiels liés à l'urgence, l'allocation de 6 800 000 euros a donc été approuvée par le Fonds pour les urgences nationales.

*****

RENDEZ-VOUS

Le Conseil des ministres a décidé:

  • sur proposition du président Giuseppe Conte, après avoir entendu l'avis du Conseil de présidence de la Cour des comptes, la nomination du président de la section Guido CARLINO comme président de la même Cour;
  • sur proposition de la ministre de l'Administration publique Fabiana Dadone, après avoir recueilli l'avis favorable des commissions parlementaires compétentes, la nomination de l'avocat Giuseppe Busia à la présidence de l'Autorité nationale de lutte contre la corruption (ANAC), ainsi que du Dr Laura Valli, du Dr Luca Forteleoni , de l'avocat Paolo Giacomazzo et l'avocat Consuelo del Balzo aux membres de la même Autorité;
  • sur proposition du ministre de la Défense Lorenzo Guerini, l'attribution des fonctions de directeur de la direction des armements aéronautiques du secrétariat général de la défense, à l'inspecteur général r.n. du Corps of Aeronautical Engineers of the Air Force Giuseppe Antonio LUPOLI.

*****

LOIS RÉGIONALES

Le Conseil des ministres, sur proposition du ministre des Affaires régionales et des Autonomies Francesco Boccia, a examiné quarante-deux lois des régions et provinces autonomes, et a donc décidé:

de défi

  1. la loi de la région des Marches n. 30 du 09/07/2020, portant "Amendement à la loi régionale 20 juin 2003, n. 13 "La réorganisation du service régional de santé" ", comme l'article 1, paragraphes 3 et 4, concernant la nomination des chefs de département, empiète sur la compétence concurrente de l'Etat dans le domaine de la protection de la santé, se mettant en contradiction avec les principes fondamentaux de la législation nationale sur la gouvernance des entreprises de soins de santé, en violation de l'article 117, troisième paragraphe, de la Constitution;
  2. la loi de la région sicilienne n. 16 du 20/07/2020, contenant «Règles de fonctionnement du Corps forestier de la région sicilienne. Diverses dispositions ", comme l'article 1, paragraphe 10, et l'article 1, paragraphe 11, lettre b), concernant la rémunération du personnel du Corps forestier régional, excèdent les pouvoirs statutaires et violent les compétences attribuées au État de l'article 117, deuxième alinéa, lettre l), de la Constitution, en matière de droit civil, ainsi que du troisième alinéa, en matière de coordination des finances publiques;
  3. la loi de la région de Vénétie n. 29 du 24/07/2020, contenant "Mesures d'application pour la définition de la capacité de recrutement de la région de Vénétie", en tant qu'article 1, paragraphes 1, 2 et 3, concernant les dépenses du personnel du Conseil régional et du Conseil, empiète sur la compétence de l'Etat en matière de droit civil et est en contradiction avec les principes fondamentaux de coordination des finances publiques, en violation de l'article 117, deuxième alinéa, lettre l), et troisième alinéa, de la Constitution;
  4. la loi de la Région Toscane n. 69 du 24/07/2020, contenant «Classification du personnel journaliste embauché pour une durée indéterminée. Modifications apportées au l.r. 43/2006 et au l.r. 9/2011 ", car certaines dispositions relatives à l'organisation du travail des administrations publiques, concernant la classification du personnel de journalistes embauché pour une durée indéterminée, violent l'article 117, deuxième alinéa, lettre l), en la matière du système civil, article 117, troisième alinéa, sur la coordination des finances publiques, et le principe d'égalité visé à l'article 3 de la Constitution;
  5. la loi de la Région Toscane n. 73 du 24/07/2020, contenant des "Dispositions relatives à l'occupation des eaux publiques par les gestionnaires du service intégré de l'eau et au sujet de la géothermie", en tant qu'article 2, qui contient la réglementation des zones non adaptées '' l'installation de centrales de production d'énergie géothermique s'oppose à l'article 117, deuxième alinéa, lettre s), de la Constitution, qui confère à l'État un pouvoir exclusif en matière de protection du paysage, ainsi qu'à l'article 9 du Constitution, se traduisant également par un contraste avec les dispositions de principe relatives à la "production, transport et distribution d'énergie nationale", violant ainsi l'article 117, troisième alinéa, de la Constitution;

de ne défie pas

  1. la loi de la région de la Ligurie n. 17 du 13/07/2020, contenant "Modifications à la loi régionale 2 janvier 2007, n. 1. (Loi codifiée sur le commerce) ";
  2. la loi de la région de la Ligurie n. 18 du 21/07/2020, contenant "Dispositions relatives à l'élection du Président du Conseil régional et du Conseil régional – Assemblée législative de Ligurie";
  3. la loi de la Région Toscane n. 62 du 20/07/2020, sur la "Promotion des produits de l'artisanat toscan artistique et traditionnel. Modifications apportées au l.r. 53/2008 et la loi régionale 22/2016 ";
  4. la loi de la région de l'Ombrie n. 7 du 16/07/2020, contenant «Autres modifications et compléments à la loi régionale du 6 mars 1998, n. 9 (Règles relatives à la création et à la discipline de l'Agence régionale de protection de l'environnement (A.R.P.A.)) ";
  5. la loi de la Région Vallée d'Aoste n. 9 du 22/07/2020, sur le "Financement des interventions d'investissement urgentes dans le domaine des bâtiments scolaires et des routes et autres dispositions urgentes";
  6. la loi de la région du Piémont no. 17 du 22/07/2020, contenant des "Dispositions concernant l'établissement de la liste régionale des agents sociaux et de santé et des organismes de formation agréés";
  7. la loi de la région de Sardaigne n. 22 du 23/07/2020, contenant "Loi-cadre sur les actions de soutien au système économique de la Sardaigne et de sauvegarde du travail suite à l'urgence épidémiologique du Covid-19.";
  8. la loi de la région des Pouilles n. 24 du 20/07/2020, contenant "Recensement et cartographie des installations de production d'énergie à partir de sources renouvelables desservant les bâtiments publics";
  9. la loi de la région des Pouilles n. 25 du 22/07/2020, sur "la mise en valeur anthropologique, historique et culturelle de la petite mer de Tarente";
  10. la loi de la Région Toscane n. 63 de 152107/2020, contenant «Dispositions concernant la date de début des postes de direction, les commissions de la concurrence, les conditions de validité des classements du concours et les actions positives. Modifications des lois régionales 1/2009, 38/2019 et 4/2008;
  11. la loi de la région de Vénétie n. 28 du 24/07/2020, contenant «Modifications à la loi régionale du 9 novembre 2001, n. 31 "Création de l'Agence vénitienne des paiements dans l'agriculture" ";
  12. la loi de la région de Vénétie n. 30 du 24/07/2020, contenant le "Rapport général de la Région pour l'exercice 2019";
  13. la loi de la région de Vénétie n. 31 du 27/07/2020, contenant «Modifications à la loi régionale du 3 août 2001, n. 16 «Règlement sur le droit au travail des personnes handicapées en application de la loi du 12 mars 1999, n. 68 et mise en place du service d'insertion professionnelle dans les entreprises de l'ULSS "";
  14. la loi de la région de Vénétie n. 32 du 27/07/2020, contenant "Règlement sur la récupération, la gestion et la mise en valeur du bien de l'Etat, la réglementation des itinéraires de pâturage et pour la mise en valeur de la transhumance, reconnue comme patrimoine culturel immatériel de l'humanité";
  15. la loi de la région de Vénétie n. 33 du 27/07/2020, sur "Augmentation des ressources pour la rémunération des employés engagés dans l'urgence épidémiologique du COVID-19";
  16. la loi de la région du Trentin-Haut-Adige n. 2 du 27/07/2020, contenant "Rapport général de la Région autonome du Trentin-Haut-Adige / Südtirol pour l'exercice 2019";
  17. la loi de la région du Trentin-Haut-Adige n. 3 du 27/07/2020, contenant "Ajustement du budget prévisionnel de la Région autonome du Trentin-Haut-Adige / Südtirol pour les exercices 2020-2022";
  18. la loi de la Région Toscane n. 64 du 21/07/2020, contenant «Dispositions concernant le système régional d'éducation et de formation, les stages, les travaux et la composition du comité institutionnel de coordination. Modifications apportées au l.r. 32/2002 ";
  19. la loi de la Région Toscane n. 65 du 22/07/2020, contenant «Règles de soutien et de promotion pour les entités toscanes du tiers secteur»;
  20. la loi de la Région Toscane n. 66 du 23/07/2020, contenant «Dispositions concernant les fonctions de l'organisme foncier régional toscan. Modifications apportées au l.r. 80/2012 ";
  21. la loi de la Région Toscane n. 67 du 23/07/2020, contenant «Dispositions relatives aux activités et au paiement des services rendus par la société Sviluppo Toscana spa. Modifications apportées au l.r. 28/2008 ";
  22. la loi de la Région Toscane n. 68 du 23/07/2020, contenant «Autres dispositions sur le commerce. Modifications apportées au l.r. 62/2018 ";
  23. la loi de la Région Toscane n. 70 du 24/07/2020, contenant «Dispositions concernant les bons de livre. Modifications apportées au l.r. 32/2002 ";
  24. la loi de la Région Toscane n. 71 du 24/07/2020, sur "La gouvernance collaborative des biens communs et du territoire, pour la promotion de la subsidiarité sociale en application des articles 4, 58 et 59 du Statut";
  25. la loi de la Région Toscane n. 72 du 24/07/2020, sur «Soutien aux entreprises individuelles de gestion des infrastructures pour le transfert de technologie et aux entreprises de services pour le transfert de technologie. Modifications apportées au l.r. 57/2019 ";
  26. la loi de la région de Campanie n. 30 du 30/07/2020, contenant "Modification du budget prévisionnel financier pour la période triennale 2020-2022";
  27. la loi de la région de Campanie n. 31 du 30/07/2020, sur «La reconnaissance de la légitimité des dettes hors bilan conformément à l'article 73, paragraphe 1, lettre a), du décret législatif du 23 juin 2011, no. 118 modifié par le décret législatif du 10 août 2014, n. 126 et par le décret-loi du 30 avril 2019, n. 34 converti avec des modifications par la loi 28 juin 2019, n. 58. Résolution du Conseil régional n. 335 du 30 juin 2020. Montant total 19 489,56 € ";
  28. la loi de la région de Campanie n. 32 du 30/07/2020, sur «La reconnaissance de la légitimité de la dette hors bilan conformément à l'article 73, paragraphe 1, lettre a), du décret législatif no. 118 modifié par le décret législatif du 10 août 2014, n. 126 et par le décret-loi du 30 avril 2019, n. 34 converti avec des modifications par la loi 28 juin 2019, n. 58. Résolution du Conseil régional n. 336 du 30 juin 2020. Montant total 993,69 € ";
  29. la loi de la région de Campanie n. 33 du 30/07/2020, sur «La reconnaissance de la légitimité de la dette hors bilan conformément à l'article 73, paragraphe 1, lettre a), du décret législatif du 23 juin 2011, no. 118 modifié par le décret législatif du 10 août 2014, n. 126 et par le décret-loi du 30 avril 2019, n. 34 converti avec des modifications par la loi 28 juin 2019, n. 58. Résolution du Conseil régional n. 333 du 30 juin 2020. Montant total de 108 260,21 € ";
  30. la loi de la région de Campanie n. 34 du 30/07/2020, contenant «Reconnaissance de la légitimité de la dette hors bilan conformément à l'article 73, paragraphe 1, lettre a), du décret législatif no. 118 modifié par le décret législatif du 10 août 2014, n. 126 et par le décret-loi du 30 avril 2019, n. 34 converti avec des modifications par la loi 28 juin 2019, n. 58. Résolution du Conseil régional n. 334 du 30 juin 2020. Montant total 2 589,16 € ";
  31. la loi de la région des Marches n. 31 du 23/07/2020, contenant des "Dispositions relatives à la participation à l'élaboration et à l'évaluation des politiques publiques";
  32. la loi de la région des Marches n. 32 du 23/07/2020, contenant «Modifications à la loi régionale 11 novembre 2013, n. 35 "Règlement sur les unions de montagne et exercice associé des fonctions des communes de montagne" ";
  33. la loi de la région des Marches n. 33 du 23/07/2020, portant "Célébrations du V centenaire de la naissance de Sixte V (1521-2021)";
  34. la loi de la Région Émilie-Romagne n. 2 du 31/07/2020, contenant "Rapport général de la région Émilie-Romagne pour l'année 2019";
  35. la loi de la Région Émilie-Romagne n. 3 du 31/07/2020, contenant «Dispositions liées à la loi d'ajustement et première modification générale du budget prévisionnel de la région Émilie-Romagne 2020-2022»;
  36. la loi de la Région Émilie-Romagne n. 4 du 31/07/2020, contenant "Règlement et première modification du budget de la Région Émilie-Romagne 2020-2022";
  37. la loi de la Région Émilie-Romagne n. 5 du 31/07/2020, contenant «Interventions urgentes pour le secteur agricole et agroalimentaire. Modifications de la loi régionale n. 4 de 2009 ".

Enfin, le Conseil des ministres a résolu la levée de la contestation de la loi no. 17 du 09/04/2019, contenant: "Promotion et renforcement du vieillissement actif", la Région, avec une loi régionale ultérieure, a modifié les dispositions contestées, en les adaptant à la législation nationale pertinente, ainsi que la renonciation partielle à la contestation loi de la région de la Basilicate n.11 publiée dans le BUR n. 26 du 29/06/2018 contenant «Lié à la loi de stabilité régionale 2018», certaines dispositions contestées ayant été remplacées par une loi ultérieure de la région.

*****

Le Conseil des ministres s'est terminé à 15 h 10.