Compensation horizontale au départ pour les crédits de TVA supérieurs à 5000 euros – Championnat d’Europe 2020

8
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

A partir du 1er février, il est possible de déposer la déclaration TVA 2021, relative à l'année 2020, afin de compenser "horizontalement", à partir du dixième jour suivant, le surplus déductible issu de la déclaration pour un montant supérieur à 5 000 euros. Dans ce cas, la déclaration doit être accompagnée d'un certificat de conformité ou signée par l'organisme de contrôle comptable, avec exonération de la compensation des crédits de TVA d'un montant n'excédant pas 50000 euros par rapport au niveau de fiabilité résultant de l'application du indices synthétiques de fiabilité budgétaire.

Jusqu'à un montant de 5.000 euros, le crédit de TVA résultant de la déclaration peut être librement utilisé pour compenser le paiement d'autres taxes, primes et contributions, y compris les droits d'accise payés avec le formulaire F24 Accise, comme précisé par l'avis juridique no. 4 / E / 2020, sans attendre la présentation de la déclaration; la compensation est autorisée à partir du jour suivant la fin de la période fiscale au cours de laquelle le crédit est arrivé à échéance, c'est-à-dire à partir du 1er janvier 2021 pour le surplus déductible résultant de la déclaration relative à 2020.

Atteint cette limite, chacun compensation supplémentaire, même si pour un montant inférieur à 5.000 euros, est soumis à limites prévu par l'art. 17, décret législatif no. 241/1997 et par l'art. 10, D.L. n. 78/2009.

Par conséquent, cela peut arriver à partir du dixième jour après à celle de présentation de la déclaration de TVA, qui doit être accompagnée du visa de conformité par une personne qualifiée (par exemple expert-comptable, expert comptable ou consultant du travail), ou par le abonnement du sujet à qui le contrôle légal des comptes conformément à l'art. 2409-BIS c.c. (commission des commissaires aux comptes, commissaire aux comptes, commissaire aux comptes ou société de révision), certifiant que les données figurant dans la déclaration correspondent aux résultats des registres comptables et de cette dernière à la documentation correspondante.

À utiliser en compensation du crédit de TVA relatif à la déclaration de l'année 2020 pour un montant n'excédant pas 50000 euros laexemption de l'exigence d'un visa de conformité en présence d'un niveau de fiabilité suite à l'application d'indices synthétiques de fiabilité budgétaire au moins égaux à 8 (sur une échelle de 10) ou un 8,5 (moyenne simple des niveaux de confiance de 2018 et 2019).

Le modèle TVA 2021 est présenté à partir du 1er février

À partir du 1er février 2021 (meurt un quo prévu par l'art. 8, paragraphe 1, D.P.R. n. 322/1998), il est donc possible de déposer la déclaration de TVA relative à l'année 2020 afin de compenser "horizontalement", à partir du dixième jour après, l'excédent déductible issu de la déclaration pour un montant supérieur à 5 000 euros; limite augmentée à 50 000 euros pour start-ups innovantes, visée à l'art. 25, D.L. n. 179/2012, pour la période d'inscription dans la section spéciale du registre des entreprises.

Conformément à l'art. 17, paragraphe 2-ter, Décret législatif no. 241/1997, l'utilisation en compensation du crédit de TVA pour un montant plus élevé à celle prévue par les dispositions fixant la limite maximale des crédits compensables horizontalement entraîne la déchets du modèle F24.

Comme précisé dans la lettre circulaire no. 1 / E / 2010 (§ 2), la limite de 5.000 euros se réfère à l'année de constitution du crédit de TVA et non à l'année de son utilisation en compensation et est calculée, distinctement, pour chaque type de crédit (annuel ou trimestriel), même si les crédits concernent la même rente et n'incluent pas les excédents déductibles utilisés compensation "verticale", C'est-à-dire compenser lesdits crédits par la TVA due à titre d'acompte, de solde ou de versement périodique.

L'exposition sous forme F24 de ce type de compensation configure, en effet, une manière différente d'exercer la déduction de l'excédent de crédit autorisé, sans conditions, de l'art. 30 du D.P.R. n. 633/1972, qui peut être mis en évidence dans partie VL de la déclaration de TVA.

Comme le souligne cependant la circulaire no. 29 / E / 2010 (§2.1), la compensation «verticale» est autorisée si le crédit de TVA s'est accumulé avant la dette avec lequel il est compensé. Dans le cas où le crédit est couru après la dette, la compensation ne peut pas être indiquée dans la déclaration de TVA et doit donc être réalisé avec le modèle F24, sous réserve des contraintes énoncées ci-dessus, prévues par l'art. 17, décret législatif no. 241/1997 et par l'art. 10, D.L. n. 78/2009.

Sanctions applicables

Art. 3, paragraphe 3, de la D.L. n. 50/2017 a fourni un régime de sanctions spécifiques pour contrer, d'une part, l'utilisation en compensation «horizontale» des crédits de TVA en violation de l'obligation d'apposer l'agrément de conformité ou la signature alternative de l'organisme de contrôle et, d'autre part, l'apposition de conformité ou de souscription alternative par des des soirées.

L'Agence du revenu procède à la récupération des crédits utilisés en violation de la loi et des intérêts connexes, en imposant le sanction, égal à 30% du crédit utilisé, ancien art. 13, paragraphe 4, décret législatif no. 471/1997.

Par effet de l'art. 3, paragraphe 4, D.L. n. 50/2017, en cas d'utilisation pour compenser les crédits de TVA existants en violation des obligations prévues au titre du visa, le montant correspondant au crédit d'impôt indûment compensé il ne peut pas être réduit, au moment du paiement, par l'utilisation d'autres crédits d'impôt appartenant au contribuable, à la fois en cas d'émission de l'avis de recouvrement et d'inscription.

Copyright © – Reproduction réservée