Concessionnaires automobiles, en 2020 le chiffre d'affaires s'arrête à 625 millions (-10,3%) – Foot 2020

116

automobile

L'association des consortiums de concessionnaires automobiles (Asconauto) a également publié des données sur les pièces détachées d'origine: induites par plus de 5 milliards d'euros

de la rédaction économique

image de chargement par défaut
(AdobeStock)

L'association des consortiums de concessionnaires automobiles (Asconauto) a également publié des données sur les pièces détachées d'origine: induites par plus de 5 milliards d'euros

1 'de lecture

Le volume d'activité développé en 2020 par les concessionnaires automobiles italiens s'est arrêté à 625 millions d'euros, 10,33% de moins qu'en 2019. Ceci est attesté par les données publiées par Asconauto, l'Association des consortiums de concessionnaires automobiles.

C'est "un résultat presque miraculeux, face aux nombreuses chutes vertigineuses qui marquent douloureusement le secteur automobile et notre économie en raison de la situation dramatique que la pandémie a amenée dans notre pays", commente Fabrizio Guidi, président d'Asconauto.

Chargement …

Par ailleurs, courant 2020, il est précisé que les consortiums Asconauto ont distribué des pièces de rechange d'origine pour une valeur dépassant les 5 milliards d'euros, alors que l'association a vu son réseau se développer, avec plus de 80% de concessionnaires actifs en Italie ayant rejoint le réseau associatif. .

«Dans ce qui a été défini globalement comme l'annus horribilis pour notre secteur en raison des effets désastreux causés par la pandémie, notre réseau associatif démontre sa résilience, l'auto-réparation est confirmée comme une activité essentielle pour l'automobiliste, 'l'adoption de la digitalisation et les processus d'optimisation se révèlent efficaces: tous les éléments qui permettent la stabilité de notre business model », ajoute Guidi, soulignant que« notre résistance a été substantielle, supérieure à celle du reste du secteur automobile, qui pourtant, il a tenté de réagir grâce aux incitations qui ont permis au marché de récupérer des ressources. C'est pourquoi – poursuit le président Asconauto – nous pouvons regarder avec une confiance renouvelée notre travail en ce début d'année qui, nous l'espérons, retrouvera des situations normales ».