Conseil fédéral. Le processus sportif télématique est en cours. Gravina: "Fière de ce projet" – Championnat d’Europe de Football 2020

30

Avec le vote à l'unanimité sur les modes opératoires, une autre étape importante est franchie pour la digitalisation complète du FIGC.

Le lancement du Telematic Sporting Process, le respect de la date limite du 16 février pour le paiement des émoluments par les clubs de Serie A, Serie B et Lega Pro, avec la possibilité de les reporter au 31 mai mais uniquement en présence d'accords avec le membres à souscrire dans un lieu protégé et la distribution de 6 millions et demi d'euros aux composantes fédérales pour la promotion et le développement du football des jeunes, une somme qui s'ajoute aux 21,7 millions d'euros versés avec la création du Fonds Salva Calcio lors du premier verrouillage. Ce sont les décisions les plus importantes prises lors de la réunion d'aujourd'hui du Conseil fédéral, qui a approuvé à l'unanimité le budget 2021.

PROCESSUS SPORTIF TÉLÉMATIQUE. Avec le vote à l'unanimité sur les «Règles Techniques Opérationnelles», le Conseil a lancé le Processus Sportif Télématique (PST), un premier pas fondamental vers la gestion numérisée de toute la Justice Sportive de la Fédération. Ainsi, les protagonistes de la justice du sport (juges, procureurs fédéraux, avocats et secrétariats), à l'aide de la plateforme PST, auront un dialogue numérique et standardisé, garantissant une visibilité complète et ponctuelle de l'avancement de l'activité en cours, la traçabilité de tous archivage des informations et de la documentation, mise en place d'un dialogue transparent et sécurisé et signature numérique des documents. La numérisation couvrira toutes les étapes du processus et tous les actes et obligations des parties, des juges sportifs et des secrétariats, qui peuvent et doivent être effectués par voie électronique. Une innovation issue du travail de divers offices fédéraux, qui ont également collaboré avec divers experts du secteur. L'introduction du processus sportif télématique place la FIGC au premier plan sur la scène internationale et a été rendue possible également grâce au financement de la FIFA dans le cadre du programme FIFA FORWARD PROGRAM 2.0 – TOWARDS THE DIGITAL ERA.

«Nous sommes la première fédération au monde à avoir lancé le Telematic Sports Process – a déclaré Gravina lors de la conférence de presse habituelle qui a suivi le Conseil – un projet pilote sans frais grâce au financement de la FIFA né de ma proposition du 1er octobre 2019, dont je suis très fier et qui confirme l'avancée de la FIGC en matière de planification et d'innovation ».
Ouvrant la rencontre, le président fédéral a rappelé le 110e anniversaire du maillot bleu puis a rendu compte au Conseil des discussions tenues avec le ministre des Sports pour la relance du championnat de l'excellence, sous réserve toutefois de l'adoption d'un protocole sanitaire aux hoc et une décision sur les mérites de la Ligue nationale amateur.

ALLOCATION POUR LE FOOTBALL JEUNESSE. Le Conseil a approuvé une autre allocation aux composantes fédérales pour faire face à la crise économique générée par la propagation du Covid-19. La proposition du président Gravina a été votée à l'unanimité et prévoit la distribution d'un total de 6,5 millions d'euros à utiliser pour le soutien et la promotion du football des jeunes, répartis comme suit: 2 millions pour les clubs Lega B, 2 millions pour ceux de Lega Pro et 2 millions pour les amateurs, plus 500 mille euros pour les clubs de jeunes purs. Par ailleurs, le président fédéral a pris mandat pour évaluer également une intervention d'un million d'euros visant à favoriser l'adhésion féminine

Ce soutien s'ajoute à celui déjà fourni avec la mise en place du Fonds Salva Calcio lors du premier lock-out de 21,7 millions d'euros, auxquels s'ajoutent d'autres contributions de près de 5 millions d'euros. L'aggravation de la crise économique et la persistance de graves situations de difficultés ont donc imposé une nouvelle intervention fédérale, rendue possible uniquement par la gestion prudente et la bonne capacité financière de la FIGC.

PAIEMENT DES ÉMOLUMENTS. Prenant en compte la persistance de la grave crise économique due à la propagation du Covid-19, le Conseil a également approuvé, comme déjà fait par le passé, le report de la date limite de contrôle du paiement des émoluments: du 16 février au 31 mai pour les entreprises Serie A en présence d'accords avec les porteurs de cartes à signer dans un lieu sécurisé d'ici le 16 février 2021 (pour les mensualités d'octobre, novembre et décembre 2020). La même disposition a été adoptée pour les sociétés de B et de Lega Pro (pour les mensualités de novembre et décembre 2020) en présence d'accords avec les membres à signer dans un lieu protégé d'ici le 16 février 2021.

«Le monde du football – a souligné Gravina – a une fois de plus fait preuve d'un grand sens des responsabilités. 80% des clubs de Serie A et un bon pourcentage de clubs de Serie B et C ont payé leurs salaires, certains clubs ont déjà payé leurs salaires de janvier. Aujourd'hui, nous n'avons pris note que de la possibilité de prolonger, en présence d'un accord entre le club et les membres, les paiements qui doivent de toute façon être régularisés avant le 31 mai ".

BUDGET 2021. Le Conseil a approuvé à l'unanimité le budget 2021, le premier à être pleinement affecté par l'impact global de la crise en raison de la propagation de Covid-19. Le budget présente un résultat opérationnel de 772 087 euros et absorbe les impôts et taxes pour 13,1 millions d'euros. La marge brute opérationnelle attendue est de 36,2 millions d'euros et est nettement meilleure que le budget initial 2020 (21,4 millions). La marge opérationnelle nette s'élève à 13,7 millions d'euros.

Ce résultat est le résultat d'une hausse des revenus attendue sur l'exercice 2021 pour environ 22,7 millions d'euros par rapport à la valeur du budget 2020 actualisé, malgré le fait que le budget 2021 se caractérise par des estimations de revenus basées sur des critères prudentiels qui n'ont pas pris en compte compte certains postes d'entrée dont la manifestation est presque certaine dans l'existence mais pas encore dans le montant définitif. En revanche, du côté des coûts de production, des provisions prudentielles ont été constituées, dont la part correspondant à l'allocation supplémentaire 2020, par Sport et Santé, de la contribution visant à favoriser l'accès au sport des jeunes entre 5 et 17 ans. (2,5 millions d'euros).

EURO 2020. Après avoir confirmé que l'Assemblée élective du 22 février se tiendrait en présence, Gravina a déclaré qu'il était optimiste que malgré la pandémie, le Championnat d'Europe puisse maintenir sa formule itinérante, avec le match d'ouverture et trois autres matchs prévus au stade. Olimpico di Roma : «J'ai eu des garanties de l'UEFA. Nous avons mis à jour au 5 avril, dans les semaines à venir, il y aura un échange de réflexions pour permettre aux fans d'entrer dans l'Olimpico. J'espère pouvoir convaincre le comité technique scientifique dès que la pandémie relâchera son emprise et que le nombre de vaccinés augmentera ». Sur la possibilité de permettre aux médecins et infirmiers vaccinés d'entrer dans les stades en premier lieu, le président fédéral a ajouté: "C'est ma proposition, je voudrais aussi une petite présence de ces fans de football qui ont donné un signe de grande responsabilité ces derniers mois. ".

Pour le communiqué de presse Cliquez ici
Source: figc