Conseil municipal de Gressan le 31 juillet 2020 – Championnat d’Europe de Football 2020

9

Le conseil municipal de Gressan s'est réuni le vendredi 31 juillet 2020 et, après avoir approuvé le procès-verbal de la session précédente, a écouté les communications du maire.

Il s'agissait probablement de la dernière session du conseil, il a remercié tous ceux qui ont travaillé pour le bien de la communauté au cours des cinq dernières années. Il a notamment remercié les administrateurs qui ne poursuivront pas leurs activités dans l'Administration: Renzo Bionaz, Massimo Fiabane, Stefano Porliod, Roberto Bonin et Erika Guichardaz.

La minorité a également pris la parole, pour exprimer son étonnement devant le nombre élevé de conseillers qui ne postuleront plus et pour souhaiter du bon travail à ceux qui composeront le nouveau conseil municipal.

Le maire a donné la communication Résolutions du Conseil par lesquelles des ressources ont été retirées du fonds de réserve pour des interventions obligatoires et urgentes.

Les résolutions du. Ont été ratifiées (avec abstention de la minorité) variation budgétaire adoptée par le conseil municipal en cas d’urgence. En particulier, 30 milliers d'euros ont été affectés à la mission professionnelle de sécurité des bâtiments scolaires en vue de la reprise des cours.

Approuvé (avec l'abstention du groupe minoritaire) un changement dans les états financiers prévisions 2020/2022 et le document unique de programmation y afférent. Égalise la somme de 665 710 euros. Les principaux revenus sont représentés par 50% des revenus supplémentaires de l'IMU, à partir des 150 mille euros de la loi régionale 9/2020. Sont également inclus 22 mille de la Région Autonome du Val d'Aoste pour la sécurité des bâtiments scolaires et 47 mille d'une contribution étatique et régionale aux terrains de jeux (35 mille euros seront alloués aux écoles de la capitale, 10 mille euros à Chevrot). Ces ressources couvriront les coûts suivants: réduction de l'IMU et du Tari pour ceux qui ont subi les conséquences économiques de l'urgence Covid-19, interventions sur les écoles et entretien de diverses natures.

Les administrateurs ont unanimement reconnu la persistance de la équilibre général de l'équilibre pour l'année 2020.

Les propositions suivantes ont donc été approuvées à l'unanimité:

  • les taux Tari 2020 et les mesures de facilitation pour les catégories d'usagers non domestiques qui ont été contraints de suspendre l'activité ou de l'exercer sous une forme réduite en raison de l'urgence Covid-19. Pendant la période de blocage, les coûts d'élimination des déchets ont augmenté (330 milliers d'euros au niveau de l'Unité des Communes). Néanmoins, grâce principalement aux interventions financières régionales et à une étude menée avec Arera, il a été possible d'identifier trois groupes d'opérateurs économiques auxquels attribuer un allégement tarifaire. La minorité a apprécié que ses suggestions aient été reçues, a par conséquent voté en faveur de la détermination.
  • la détermination des tarifs iMU pour l'année 2020, il a été réalisé en prévoyant une remise de 0,5 pour mille, répartie sur les principales catégories cadastrales.
  • le nouveau règlement d'application de lapropre taxe communale. D'ici mars de chaque année, le Conseil devra ajuster la valeur des actifs pour permettre le calcul de l'impôt.

Il n'y a pas eu d'observations sur la 14e variante non substantielle du Plan de réglementation, relative à l'approbation de l'avant-projet de construction d'un nouveau parking aux Fleurs. Il a donc été approuvé, l'opposition votant contre.

La 15e modification non substantielle du schéma directeur a été adoptée à l'unanimité, concernant l'adaptation du classement des bâtiments situés dans la sous-zone AE4 à Ronc. En classant les bâtiments du centre historique, ceux du hameau de Ronc le plus proche de la tour étaient presque tous classés A1 (châteaux, tours, remparts, maisons fortes et fortifications). Après avoir vérifié qu'il s'agissait d'une classification incorrecte, il a été décidé d'apporter les correctifs nécessaires. Cela permettra aux propriétaires d'accéder aux installations de restructuration de l'État, dont ils seraient autrement exclus.

L'approbation unanime du convention pour la gestion de piste cyclable-piétonne de l'Unité des Communes valdôtaines du Mont-Émilius.