Coronavirus, il y a le bonus alimentaire. Fugatti: "40 € par célibataire, 100 € par famille de plus de 4 membres". Et avec Etika voici les packages contre l'exclusion – Championnat d’Europe de Football 2020

60

TRENTO. Le gouvernement national a alloué 400 millions d'euros faire face l'urgence alimentaire qui frappe (et frappe) beaucoup Familles italiennes que, avec la fermeture des sociétés et des entreprises, ils restent sans salaire et risquent même de ne pas pouvoir faire leurs courses. Pour le Trentin je suis 3 millions d'euros pour donner les premières réponses aux citoyens et donc ici c'est la province a décidé de procéder pour agir immédiatement avec une première tranche qui sera déjà activée à partir du lundiì avec un simple auto-certification qui sera ensuite vérifié par l'administration.

'' Nous essayons de étudier une carte magnétique ou quelque chose de similaire – dit Fugatti – pour donner bonus alimentaires à chaque famille en attendant que les instruments de ce type arrivent nous avons décidé de partir immédiatement. Nous le ferons avec un virement sur le compte, dans cette première phase parce que nous ne voulons pas que le peuple du Trentin soit du mal à acheter ou à nourrir à leurs familles. ''

Et comment ce bonus sera-t-il payé? « »La table Icef ne sera pas appliquée – a expliqué le manager Nicoletti -. assez l'exigence de résidence et il n'y a pas de contrainte d'années. Par conséquent, ceux qui résident déjà au Trentin peuvent y accéder '' et qui J'ai tellement de mal que je ne peux pas garantir les dépenses à la maison. Voici donc comment le bonus sera réparti (alors que les procédures et les soumissions de candidatures d'ici lundi clarifieront la procédure). '' Si c'est une personne a droit à 40 euros par semaine – a expliqué Fugatti – si je suis deux 60 euros par semaine, si je suis trois 80 euros, s'ils sont quatre ou plus, 100 euros par semaine ''. Fugatti a également expliqué que supermarchés le dimanche suivant restera fermé et que le Festival d'économieil glissera (“ on ne sait toujours pas quand, si en septembre ou octobre – a-t-il dit – mais pour le moment il est aussi possible d'imaginer l'organiser donc ça ne se fera certainement pas en juin '').

Au début également projet né de l'engagement de Coopération et Dolomiti Energia avec le Département des politiques sociales de Stefania Segnana. Il s'agit d'une initiative importante de solidarité faire face à la nouvelle pauvreté et à la marginalisation qui émergent et pourraient peser sur l'avenir, même après que nous ayons vaincu la pandémie de santé. etika, l'initiative électricité et gaz de la coopération avec Dolomiti Energia, a en effet alloué 250 000 € pour freiner l'urgence socialesilencieux et invisible, ce qui affecte les personnes les plus fragiles de la communauté. La première intervention d'une valeur de 100 000 €, il est destiné à assurer l'accès à la nourriture des familles les plus vulnérables, avec des packages différenciés qui prennent en compte différents besoins.

Aux ressources déployées par Etika, Sait ajoute encore 65 000 euros. Le projet, en synergie avec l'initiative "# Restez à la maison, je vais passer ", attendez-vous à ce qu'ils soient Les communautés de Valle signalent les cas de besoin, tandis que la distribution se fera à travers différents réseaux de distribution gérés par des institutions locales pour garantir la sécurité sanitaire dans la région. Etika avec la Province étudie également un fonds de garantie pour les familles et les gens connaissent moins les outils de paiement autre qu'en espèces, dont la circulation est fortement déconseillée d'un point de vue sanitaire.

(Intégré) https://www.youtube.com/watch?v=8BqMen8GV6Q (/ embed)

Il partira également sous peu la deuxième intervention d'Etika pour la prévention de la solitude, en collaboration avec le les coopératives sociales et le Conseil de la santé, qui évoluera tant sur le plan des équipements technologiques que sur celui des professionnels (psychologues, psychothérapeutes, éducateurs) capables d'accompagner, dans ce période de grand stress, personnes et familles qui vivent dans des conditions de fragilité (par exemple, ceux qui aident les membres handicapés de la famille, ceux qui vivent avec des maladies dégénératives chroniques, ceux qui travaillent à la pointe de l'urgence sanitaire et sociale).