Coup final, saisie d'avoirs pour 400 mille euros à deux suspects – Championnat d’Europe 2020

12
Découvrez la méthode incroyable des Gains aux paris sportifs qui peut atteindre jusqu'à 1.800€ en 18 jours en jouant toujours la même mise sur chaque match ! Pas de martingale ! Pas d'artifice ! Que du simple et vrai ! Accédez à la méthode
Coup final, saisie d'avoirs pour 400 mille euros à deux suspects
 - Championnat d'Europe 2020

LECCE – C'est le 26 février dernier qu'une opération anti-mafia de la brigade aérienne de Lecce, baptisée «Final Blow», a abouti à l'exécution de 72 mesures de précaution. Selon les enquêtes, les destinataires appartiendraient au crime organisé du Salento, faisant l'objet d'une enquête pour diverses raisons d'association de type mafieux, d'association criminelle visant le trafic de drogue, l'extorsion et la gestion des jeux d'argent.

Au cours des enquêtes, l'intérêt de certains associés à réinvestir le produit d'activités illégales s'est manifesté tant dans l'achat de biens mobiliers et immobiliers que dans les activités entrepreneuriales.

Eh bien, en marge des enquêtes, le questeur et le procureur ont demandé la saisie de certains avoirs illégalement accumulés contre deux suspects d'appartenir à la couronne sacrée unie.

Il s'agit de Salvatore Bruno (de Merine) et Nicolas De Dominicis (de Vernole). Leur revenu, d'après ce qui a été constaté, ne justifiait en aucune façon la valeur des biens achetés au cours de la dernière période.

Ces derniers jours, la Division Anticrime a ainsi exécuté le décret de saisie.

En particulier, à BRUNO, qui était particulièrement actif dans les ports de plaisance de Melendugno dans la gestion du trafic de drogues illicites et actuellement détenu, des biens ont été saisis pour environ 300 000 euros. Plus en détail: deux voitures Mercedes, une Fiat500L, un dériveur de 9 mètres, des fonds sur le compte chorrible pour des dizaines de milliers d'euros, deux appartements et les actions d'une société active dans le secteur de l'hébergement touristique.

Nicolas De Dominicis, actuellement assigné à résidence, a également été touché par cette disposition. Ses biens ont été saisis pour environ 100.000 euros: une maison, une entreprise perl avec des vêtements de détail et une voiture Peugeot 208, ainsi que des comptes courants avec des soldes actifs.

<img class = "lazy lazy-hidden" data-lazy-type = "iframe" src = "(incorporer) https://www.youtube.com/watch?v=uRqiIM090Bo (/ embed)"alt =" "/>