Covid, Confesercenti: en 2020 une baisse de consommation pour 7 milliards d'euros – Foot 2020

14

"Le premier trimestre 2021 sera caractérisé, par rapport à l'extension des restrictions, par une dépense de consommation de 15 milliards d'euros inférieure à celle du premier trimestre 2020. Encore un coup dur pour un système déjà profondément éprouvé: en 2020 la pandémie annulée 105 milliards d'euros de consommation, un chiffre qui, à lui seul, a conduit à une réduction du PIB de 6,1%. Pour estimer c'est Confesercenti. En ce qui concerne la Toscane, cela signifie que si en 2020, la baisse de la consommation est estimée à environ 7 milliards d'euros, pour le premier trimestre 2021 cela signifie une nouvelle contraction estimée à 1,2-1,5 milliard d'euros.".

Donc Nico Gronchi, président de Confesercenti Toscana.

La baisse de la consommation est principalement déterminée par les restrictions et la grande prudence avec laquelle les familles sont confrontées à l'urgence sanitaire, qui pèse également sur l'incertitude engendrée par la succession continue de nouvelles mesures. Payer le prix, avant tout, des entreprises de commerce, de tourisme, de restauration, d'artisanat et d'hôtellerie qui ont été les plus touchées par la récession pandémique. Sans leur reprise décisive, l'économie du pays entrera donc dans une spirale descendante dont il sera difficile de sortir.

"Malgré le fait que les entreprises de tous ces secteurs se trouvent dans une crise sans précédent. Les prochains mois risquent de voir le nombre de fermetures d'entreprises augmenter considérablement dans notre région également. continua Gronchi-. Il est incroyable de voir comment le plan de relance, qui traite également de nombreux sujets, ne prévoit pas d'interventions directes pour bon nombre des secteurs les plus touchés, mais seulement des effets positifs à moyen et long terme.". Aussi parce que le facteur temps devient fondamental car il y a un problème urgent de stabilité du système d'entreprise.

«Nous pensons qu'il est essentiel, a conclu Gronchi, que la Région Toscane agisse, surmontant l'inertie gouvernementale, sur trois directives spécifiques. Avec un plan de développement spécifique pour le Commerce, l'Artisanat et les Services à inclure dans les projets du Fonds de Relance et de nouvelles interventions sur les Garanties via Confidi. Puis avec un gros plan de cofinancement non remboursable d'au moins 50%, basé sur le modèle de l'annonce d'investissement 2020, spécifique pour les commerces, hôtels, bars, restaurants, artisans, vendeurs ambulants … Enfin, mais uniquement dans un ordre aléatoire, une intervention avec des projets spécifiques pour la renaissance des villes d'art de notre Région, réalités complètement transformées par le manque de tourisme, sur le modèle de allemand".

Source: Confesercenti Toscana – Service de presse

Toutes les actualités de Florence

<< Retour