Création de nouvelles entreprises, près de 3 millions d'euros pour les jeunes chômeurs – Championnat d’Europe de Football 2020

16
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

RÉGION – Les fonds alloués par le conseil, la satisfaction du conseiller Aguzzi: "Un outil important pour créer des opportunités d'emploi"

Plus de 2 millions et 900 milliers d'euros en faveur des jeunes chômeurs. C'est l'allocation prévue par une résolution approuvée hier, lors de la session du conseil régional, sur proposition du conseiller régional du travail, Stefano Aguzzi. La loi contient les lignes directrices pour soutenir la création d'entreprises par des chômeurs résidant dans les communes de la région des Marches ne faisant pas partie des zones de crise industrielle et dans les communes relevant de la stratégie nationale des espaces intérieurs (Snai) et des investissements territoriaux intégrés. (Iti) urbain. «J'exprime une grande satisfaction de l'approbation de ce document d'une importance particulière pour de nombreux jeunes à la recherche d'un emploi – a déclaré le commissaire Aguzzi – car avec cette mesure de politique active, les conditions de création d'entreprises et de bons emplois sont favorisées et, par essence , un avenir de travail ". Le soutien au travail indépendant est l'une "des mesures politiques actives cofinancées par le FSE qui a rencontré un succès considérable ces dernières années avec la création d'environ 850 nouvelles entreprises, dont environ 70% sont situées dans des zones de crise industrielle et dans la zone du cratère. , avec un emploi créé d'environ 1100 nouvelles embauches – explique la Région -. L'intervention, envisagée par la résolution adoptée aujourd'hui, financera de nouvelles entreprises (y compris des indépendants et des cabinets professionnels), créées par des résidents sans emploi dans les communes éligibles ayant un âge minimum de 18 ans. La facilité consiste en une subvention non remboursable d'un montant maximum de 35 mille euros divisé en deux tranches: la première égale à 15 mille euros est versée à la nouvelle entreprise au moment de la déclaration de démarrage de l'entreprise et une fois l'emploi du propriétaire ou actionnaire garanti ou indépendant. Le second, facultatif, égal à un maximum de 20 mille euros à la fin du projet si l'entreprise crée de nouveaux emplois et est proportionnel au nombre d'emplois créés et au type de contrat ". "Nous voulions rendre cet instrument politique actif opérationnel même sur le territoire régional non couvert par les processus de la zone de crise industrielle – conclu Aguzzi – qui à son tour peut bénéficier de ressources ad hoc dans le cadre des accords de programme respectifs". Dans le quartier maroquinier de Fermo-Macerata, la mesure a déjà commencé en septembre 2020, dans la zone de crise interrégionale Piceno Val Vibrata, elle sera activée une fois la loi complémentaire signée qui prévoit sa prolongation jusqu'en 2023. Dans les semaines à venir, la Notez qu'il sera réservé non seulement aux 98 communes en dehors des zones de crise, mais également aux 56 communes de la zone de crise ex A. Merloni, dont l'accord a été récemment prolongé jusqu'en 2022.