Daimler 2020: lumières, ombres et confiance – Euro 2020

83

L'ÉTAT FINANCIER D'UNE ANNÉE DIFFICILE – Le groupe Daimler a annoncé ses résultats pour l'exercice 2020 lors d'un événement organisé à Stuttgart. la conférence a été suivie par Ola Källenius, PDG de Daimler et Mercedes-Benz, Harald Wilhelm, Head of Finance & Controlling et Martin Daum, CEO de Camion Daimler. La présence de Daum avait une valeur particulière, étant donné que c'est de nos jours la nouvelle de retombées des activités de la division véhicules utilitaires Daimler Truck, qui sera gérée de manière indépendante et sera cotée en bourse cette année (ici en savoir plus). 2020 a été une année difficile pour tout le monde et Daimler a également vu ses ventes baisser: les voitures et véhicules utilitaires livrés sont passés de 3,34 millions en 2019 à 2,84 millions en 2020, soit une contraction de 15%. Le chiffre d'affaires est également passé de 172,7 à 154,3 milliards d'euros, soit une baisse de 11%.

CONTRE-MESURES EFFICACES – Le fait d'avoir pris des mesures efficaces pour limiter les coûts et préserver la liquidité a toutefois permis une augmentation de l'EBIT (chiffre d'affaires avant impôts et charges d'intérêts) qui a augmenté de 53%, passant de 4,3 à 6,6 milliards d'euros. Bonne nouvelle pour leRevenu net, arrivé a 4 milliards d'euros et cela permettra de proposer, lors de la prochaine Assemblée Générale du 31 mars 2021, un bon dividende de 1,35 euro par action, une valeur qui en 2019 était de 0,90 auro.

TEST DE STRESS RÉUSSI – PDG Källenius (en photo ci-dessus) a déclaré: «L'année 2020 était une test de stress pour presque toutes les entreprises dans presque tous les secteurs. Cependant, notre équipe a très bien géré ce test et nos produits, issus des différentes divisions, continuent d'être très demandés sur tous les marchés. La croissance rapide des ventes de xEV (ce sont des véhicules électriques et hybrides) et l'introduction de nouveaux produits et technologies nous ont permis de faire des pas en avant importants en termes d'électrification et de digitalisation. LE résultats financiers je suis très mieux que prévu marché grâce aux progrès de la rentabilité. Nous avons également amélioré nos marges grâce à un mix produit et prix réussi. Nous avons pu générer des flux de trésorerie solides et mener la transformation en cours malgré la pandémie. "

SÉPARATION BÉNÉFIQUE – Le point de vue positif le concerne aussi retombées de la division poids lourds: «Nous sommes confiants de maintenir une dynamique positive si les conditions de marché persistent, d'accélérer les plans stratégiques et d'améliorer notre solidité financière. La séparation est conçue pour libérer tout le potentiel de Mercedes-Benz en tant que leader mondial des voitures de luxe et à l'avant-garde des véhicules électriques et des logiciels automobiles et Camion Daimler en tant que plus grand fabricant mondial de camions et de bus et leader technologique. "Le projet implique que la participation majoritaire dans Daimler Truck sera distribuée aux actionnaires de Daimler tandis que la société sera cotée à l'indice DAX de premier ordre à Francfort, en compagnie de géants tels que comme VW, Allianz, Siemens, BMW et d'autres grands noms.

NOUS REGARDONS – Daimler estime qu'avec l'augmentation de la disponibilité des vaccins et s'il n'y a pas de nouvelle épidémie de pandémie, l'économie mondiale redémarrera fortement en 2021. Sur la base de ces hypothèses, Daimler estime que les ventes, les revenus et l'EBIT du Groupe seront nettement plus élevés qu'en 2020. Ces estimations tiennent compte des goulots d'étranglement causés par la pénurie de puces (ici en savoir plus): si elles pourraient avoir un impact sur les ventes du premier trimestre, la perte de production devrait être récupérée d'ici la fin de l'année. Les rendements attendus pour 2021 seront: 8-10% par Voitures et fourgonnettes Mercedes-Benz; 6-7%: pour Camions et bus Daimler (en attendant le spin-off) et 12-13% sur les services Mobilité Daimler. Källenius a expliqué que les marges pour les voitures resteront bonnes même avec plus de véhicules électriques / électrifiés, car la deuxième génération de xEV se rapproche des marges des voitures conventionnelles, bien qu'il reste encore du travail à faire.

ATTENDRE L'ÉLECTRIQUE – En 2021, Mercedes-Benz Cars poursuivra la stratégie xEV et introduira i nouveaux modèles électrique EQS, EQB et EQE en plus de celui déjà présenté EQA (ici en savoir plus). Ceci, en plus de l'augmentation des hybrides rechargeables, réduira considérablement les émissions de CO2 des voitures européennes par rapport à 2020, minimisant ainsi le risque de sanctions par l'UE.

SACRIFICES LOURDS – Les bons résultats financiers découlent également de réductions d'effectifs, environ 7 000 unités, ce qui équivaut à environ 4% des effectifs. Ola Källenius n'a pas souhaité donner de "date d'expiration" pour le moteurs à combustion, comme l'a fait il y a quelques jours par Jaguar Land Rover (ici les nouvelles) mais a déclaré que c’était ainsi et que le Groupe serait prêt.