Dassault Aviation présente les résultats 2020 – Euro 2020

232

Le conseil d'administration de Dassault Aviation a approuvé les résultats 2020 lors d'une réunion présidée par Éric Trappier.

«2020 a été une année dominée par la pandémie de Covid-19, qui a plongé le monde entier dans une crise sanitaire et économique. Cette crise a permis à Dassault Aviation de démontrer l'importance de son double modèle et de sa capacité de résilience. Après le choc initial, nos organisations ont dû s'adapter en mettant en place un protocole de santé robuste pour assurer la sécurité de nos employés. Dans ce contexte extraordinaire, nous nous sommes attachés à respecter nos engagements: apporter un soutien aux forces armées et aux clients de Falcon; achèvement des livraisons Rafale Export et Falcon; continuer à développer le Falcon 6X.

Le secteur de l'aviation a été durement touché par la fermeture d'une grande partie de son trafic aérien. Le gouvernement français a soutenu le secteur par des prêts garantis par l'État et un programme de permis. Il a également lancé un plan d'accompagnement et de modernisation du secteur en association avec le GIFAS. Dans ces circonstances exceptionnelles, nos actionnaires ont manifesté leur soutien en renonçant aux dividendes 2020 dus par rapport aux résultats 2019.

Conformément aux directives, nous avons livré 13 Rafale Export et avons continué à explorer de nouvelles opportunités d'exportation. Cela a conduit à la vente réussie à la Grèce, en janvier 2021, de 18 Rafale (6 nouveaux avions et 12 avions récemment mis en service avec l'armée de l'air et de l'espace). Suite à la vente, la France a annoncé la commande de 12 Rafale supplémentaires pour remplacer ceux à livrer en Grèce.

Nous avons également livré avec succès 34 Falcon (malgré les restrictions de voyage), poursuivi le travail sur le Falcon 6X qui a achevé son déploiement virtuel en décembre 2020 (lire Ici aussi) et qui devrait entrer en service fin 2022, a poursuivi le développement du futur Falcon qui sera annoncé au premier semestre 2021.

La prise de commandes 2020 s'élève à 3,463 milliards d'euros, contre 5,693 milliards d'euros en 2019. Cette année, elle intègre le contrat de support intégré pour Atlantique 2 (OCEAN) pour la France et 15 Falcon, dont le programme d'avions de surveillance maritime «Albatros» pour les Français Marine. En 2019, il comprenait principalement le contrat RAVEL et 40 Falcon.

Le chiffre d'affaires en 2020 s'établit à 5,489 milliards d'euros, contre 7,341 milliards d'euros en 2019. Cette baisse, comme prévu, s'explique principalement par une baisse des livraisons Rafale Export (13 contre 26 en 2019) et Falcon (34 contre 40 en 2019).

La marge opérationnelle s'établit à 4,8% contre 10,4% en 2019. Elle est directement affectée par: les impacts financiers dus à la crise sanitaire, les économies liées aux plans d'actions mis en œuvre par le Groupe ont amorti ces impacts; le niveau important de R&D autofinancée qui représente 9,8% du chiffre d'affaires, contre 7,2% en 2019 (malgré la crise, nous visions à maintenir nos développements actuels, notamment le Falcon 6X et le futur Falcon); moindre absorption des coûts fixes en raison de la baisse de 25% du chiffre d'affaires.

Le résultat net ajusté 2020, en baisse de 51%, s'élève à 396 millions d'euros, soit une marge nette de 7,2% du chiffre d'affaires, contre 11,1% en 2019. Cette baisse s'explique principalement par la baisse du résultat opérationnel et la moindre contribution au net. profit de Thales.

Ce résultat conduit à une proposition de dividende de 103 millions d'euros (12,3 euros par action) pour les actionnaires et à un versement aux salariés de 85 millions d'euros, y compris la taxe sociale, au titre de l'intéressement et des plans d'intéressement.

Nous avons continué à mettre en œuvre notre plan de transformation et en particulier la digitalisation de l'entreprise. La numérisation est essentielle à nos processus, de la conception au support, tout en maîtrisant nos données. Nous mettons également l'accent sur nos performances industrielles et la modernisation de nos infrastructures.

En regardant vers l'avenir, 2021 sera toujours dominée par la pandémie et ses conséquences pour la santé publique et l'économie. Dans ce contexte, nos efforts et notre stratégie viseront à: Exporter des Rafale, exécuter de nouveaux contrats et continuer à explorer de nouvelles opportunités commerciales; augmenter les ventes du Falcon; poursuivre le développement du Falcon 6X en vue de son entrée en service fin 2022; développements militaires, poursuivant les programmes en cours (standard F4, Archange, Albatros, etc.); préparer l'avenir, maintenir le calendrier pour le futur Falcon; New Generation Fighter, lancez les phases 1B et 2; Eurodrone, pour obtenir un contrat; préparer le contrat de productibilité du 5e lot Rafale France; maintenir les normes les plus élevées en matière de soutien et de disponibilité des aéronefs; Transition énergétique, sécuriser les commandes CORAC; Faire en Inde, continuer à développer les activités transférées à DRAL.

Nous prévoyons de livrer 25 Rafales et 25 Falcons. Le chiffre d'affaires va augmenter », a déclaré Éric Trappier, président-directeur général de Dassault Aviation.

(Bureau de presse de Dassault Aviation)