De la diète méditerranéenne à la promotion spéciale belge des Marches, c'est ainsi que la Région dépense – Championnat d’Europe de Football 2020

19

DES CENTAINES de décrets signés courant 2020, voici ceux des six derniers mois: à l'intérieur il y a (presque) tout, du financement à certaines radios, télévisions et magazines locaux, en passant par les publicités lors des matchs de Sanremo et de la Ligue des champions. droits pour la voix de Neri Marcorè

De la diète méditerranéenne à la promotion spéciale belge des Marches, c'est ainsi que la Région dépense
 - Championnat d'Europe de Football 2020Palais Raffaello

de Luca Patrassi

Lire la politique régionale pour cela développement et mise en valeur des Marches à travers les centaines de décrets signés courant 2020 par le directeur général, Raimondo Orsetti. Il est vrai que la Région a changé de sommet et de coloration politique il y a quelques mois, il est vrai aussi que les cadres jouissent d'une autonomie dans leurs choix, même dans une politique indiquée par la junte. La lecture des décrets permet également de comprendre comment et où la Région se déplace, ou entend se déplacer à court terme, pour des campagnes de communication et de promotion, globales ou ultra-micro-territoriales qu'elles se révèlent: à l'intérieur il y a (presque) tout, des radios de la ville aux magazines en passant par les publicités du Rai pendant Sanremo ou celles de Canale 5 pour les matches de Ligue des champions. Sans oublier les publicités de Neri Marcorè. Tout cela a un coût et peut-être aussi une stratégie commune. En prenant les six derniers mois de 2020, vous pouvez diminuer à partir du 29 décembre: 74 mille euros à Nobody srl de Camerino pour "Marche Outdoor", acquisition de services de marketing et de gestion de contenu. Puis 5 mille euros pour l'achat de services promotionnels auprès du magazine Vanity Fair. Encore une fois: 17 mille euros en faveur des associations de la région des Marches à l'étranger. Vingt mille euros pour la promotion de la marque Marche dans les canaux digitaux des magazines Esquire et Marie Claire. Acquisition de services pour la promotion de la Marche Day: 21 mille euros. Liquidation des services promotionnels et éditoriaux au sein du Tirreno Adriatico: 120 mille euros à RCS. 12 mille euros dans le cadre du projet Pane Nostrum, le salon italien des produits au levain. Projet Nikon Master of Director: 20 mille euros. Liquidation des services promotionnels au sein d'une vidéo avec Andrea Bocelli tourné à Loreto: 34 mille euros. Acquisition de services éditoriaux pour la promotion de la marque Marche: 12 mille euros. Evénements sismiques Por Fesr Marche: services éditoriaux et promotionnels de la marque Marche: 150 mille euros à la société Condè Nast Spa. Services promotionnels pour l'événement Une balade pour la vie: 15 mille euros. 15 000 euros supplémentaires à titre de contribution au fonds Garzelli Porto Sant’Elpidio gran. Réintégration des émigrants de la région des Marches sur le territoire régional: 2 600 euros. Spécial Belgique: 45 milliers d'euros pour les services de marketing et de promotion. Réaménagement des services d'accueil pour le tourisme religieux: 73 mille euros pour la commune de Loreto. Services de promotion: 4900 € au magazine Borghi & Città, une contribution extraordinaire de 284 milliers d'euros à la Commune de Loreto, 240 milliers d'euros pour l'acquisition de services de promotion à l'occasion de la participation de la Région au Ttg 2020, des contributions de 110 milliers d'euros aux communes étape du Tirreno Adriatico, contribution de 5 mille euros à la municipalité de Gradara pour un épisode au sein de Donnavventura sur Rete 4, services promotionnels pour 70 mille euros dans le cadre du projet "Raffaello, une exposition impossible", Urbino 2020. Dix mille euros au Laboratoire Piceno de la diète méditerranéenne. Spot dans le calendrier du Rai: 97 mille euros. Contribution de 10 mille euros à la municipalité de Porto Recanati pour le projet Mia Martini et ses racines marches. Services de promotion au format MarcheMeraviglia pour un montant de 20 mille euros, 30 mille euros au diocèse d'Ancône pour une application sur les itinéraires franciscains, des publicités pour 4600 euros pour Voce cristiano Fano tv, 3600 euros pour Vera TV, 40 mille euros à Porto Sant ' Elpidio pour le Giro d'Italia, contribution de 30 mille euros au club Unesco de Tolentino, 7 mille euros pour des services promotionnels au sein du guide Repubblica dédié au vélo, 30 mille euros à l'académie Raffaello d'Urbino, publicités télévisées pour 4900 euros par chaîne Marche, achat de services pour 25 mille euros à la société 2C de Fermo pour le Giro delle Marche à Rosa, contribution de 50 mille euros à Anci Marche pour Le Marche vers Assise, 4500 euros pour le service sur le guide Sole 24 minerai, 672 euros à Emme Tv , services éditoriaux et promotionnels de la marque Marche dans le cadre de Qn Quotidiano Nazionale pour 109 milliers d'euros, 20 mille euros à la municipalité de Serra San Quirico pour Frasassi Climbing Festival, 10 mille euros à Ripe San Ginesio pour la création de fumées cuites, 10 mille euros à Offida pour la semaine de la dentelle, spot pour 1300 euros sur VideoTolentino, 50 mille euros en Unicam pour les services promotion dans le cadre de la reconnaissance par l'UNESCO du parc des monts Sibillini, 20 mille euros au magazine Why Marche à Jesi pour un week-end spécial, 10 mille euros pour les services du portail www.visitalymaps.app., spot à 7300 euros sur Radio Arancia, 74 milliers d'euros à la société E-lios de Camerino pour le projet Marche Outdoor, 30 milliers d'euros à la société Opera & Sound Worldwide à Pesaro pour les services promotionnels, deux mille euros pour les publicités sur la radio Lattemiele, 160 milliers d'euros au consortium Frasassi, 15 mille euros à l'association Lagrù de Rapagnano pour le marketing digital, 10 mille euros à l'association de recherche et d'études sur la tradition populairee, 50 mille euros pour Marche culture pour le projet Oliver Stone dans les Marches, 10 mille euros pour le service de promotion sur Canale Marche srl, un spot à 950 euros pour Multiradio, 5300 euros pour un spot sur Radio Linea, un spot sur Fano radio pour 2800 euros, 20 mille euros à une entreprise de Turin pour le livre "Marche, pays du grand cyclisme", acquisition des droits d'exploitation de la voix de Neri Marcorè pour 70 mille euros, 1700 euros pour un spot sur Tvrs, spot pour 378 milliers d'euros sur Rai TV et Radio Rai, spot pour 4500 euros sur Radio Blu, reporte sur le magazine en ligne Centro Pagina pour 12 mille euros, publicité pour 4 mille euros sur TV Centro Marche, spots promotionnels de la Marque Marche dans le cadre de la programmation du 70e Festival de Sanremo et Radio Rai pour 438.300 euros, des services pour 10 mille euros sur la chaîne des Marches, 100 mille euros à la délégation papale pour le sanctuaire de Lorette.