De la Région 870 milliers d'euros pour la filière laitière – Euro 2020

13

La somme que le conseil régional s'est engagée à soutenir les entreprises toscanes du secteur de la transformation des produits laitiers, qui ont subi une perte de chiffre d'affaires sur la période mars-mai 2020, en raison de la pandémie COVID-19, s'élève à 879000 euros.
Il y a 17 PME qui bénéficieront du soutien, des entreprises qui opèrent en Toscane dans la transformation du lait de brebis et de vache.

En plus des ressources engagées pour la transformation de la chaîne d'approvisionnement laitière en Toscane, il y a celles affectées à l'intervention régionale en soutien aux éleveurs de moutons et de chèvres toscans, également touchés par l'urgence COVID au cours de la même période. En fait, avec la résolution approuvée fin novembre pour les éleveurs ovins et caprins laitiers en Toscane, en plus du chiffre de 1 million et 200 mille euros déjà alloué au l.r. Le 28/2020, 350 000 euros supplémentaires ont été ajoutés, ce qui porte le total des ressources allouées aux producteurs de lait de brebis et de chèvre à 1 550 000,00 euros.

837 demandes ont été soumises pour cette intervention, l'enquête est en voie d'achèvement et la subvention devrait être octroyée aux entreprises admises dans les premiers mois de 2021.
Le budget alloué par la Région Toscane à cette intervention permettra de verser la subvention maximale prévue pour chaque exploitation selon les tranches de taille de l'exploitation, jusqu'à un maximum de 8 euros par exploitation.

«Nous continuons à interpréter les demandes qui nous viennent d'un secteur qui, comme beaucoup d'autres, paie plus lourdement les effets de cette urgence sanitaire en termes économiques – a déclaré la vice-présidente et conseillère agroalimentaire Stefania Saccardi – Un autre signe, un un autre geste d'attention en faveur de ces entreprises, avec l'intention d'améliorer la qualité de notre lait frais et des produits qui en dérivent, pour qu'elles soient alors prêtes à recommencer dès que ce moment grave et difficile est passé ».