Décret de relance, le bonus de 600 euros à la TVA ne passe-t-il pas à 800? – Championnat d’Europe 2020

17

Et s'il est vrai que l'audience de la prime de 600 euros devrait encore être étendue à de nombreux chiffres initialement exclus du décret Cura Italia (travailleurs saisonniers des secteurs autres que le tourisme et les établissements terminaux qui ont perdu leur emploi au 31 janvier 2020 à condition qu'au cours de 2020 ils aient travaillé au moins 30 jours, intermittents que, dans la même période, nous avons toujours travaillé au moins 30 jours, autonomes sans numéro de TVA avec contrats occasionnels entre le 1er janvier 2019 et le 23 février 2020, sans contrat en vigueur après cette date, enregistré dans la gestion distincte de l'INPS et non dans d'autres régimes de retraite obligatoires, détenteurs de TVA, enregistrés dans la gestion séparée de l'INPS et pas aux autres formes de pension obligatoire, avec un revenu annuel 2019 provenant de ces activités au-dessus de 5000 euros), des réponses sont attendues pour tous les indépendants des professions protégées. Un public très large qui va des géomètres aux ingénieurs, en passant par les psychologues, les avocats, les architectes, les journalistes et les géologues, pour n'en nommer que quelques-uns.

Le bonus à partir de 600 euros ne devient pas 800?

Si les rumeurs étaient confirmées, le gouvernement aurait également inversé l'augmentation bonus de 600 à 800 euros, pourtant annoncé à plusieurs reprises par des personnalités politiques de premier plan. Toujours le 21 avril, le propriétaire du ministère du Travail, Nunzia Catalfo, assuré: dans le "décret d'avril, outre le refinancement de tous les filets de sécurité sociale déjà prévu en mars – y compris les compensations de TVA, autonomes et saisonnières, qui passeront de 600 € à 800 € – comprendra également la prolongation du congé parental pour les parents avec enfants et une allocation pour les employés de maison (employés de maison et aides familiales) ". À cette occasion, il a également assuré un "engagement maximum pour garantir que tous les citoyens soient protégés". Le lendemain la même assurance provenait du ministre du Développement économique, Stefano Patuanelli, à la Heure des questions à la Chambre des députés: "Nous pensons à un doublement des mensualités et à une augmentation des rémunérations".