Dépenses faciles dans la Région, condamnations confirmées en appel pour Dino Latini et Raffaele Bucciarelli – Euro 2020

128

RAPPORT annuel de la Cour des comptes, arrêts pour les deux qui devront rendre respectivement 5 mille et 15 mille euros pour le montant dépensé à la neuvième législature en tant que chef de groupe. En 2020 condamnations de plus de 2 millions et 200 milliers d'euros dans l'ensemble des Marches, 1222 nouveaux dossiers ouverts, 667 de moins qu'en 2019


Chargement en cours lectures

Motolese

Le procureur Palazzo et le président de Motolese

de Federica Serfilippi

Covid a également pesé sur la justice fiscale: 1 222 nouveaux dossiers ont été ouverts en 2020, 667 de moins qu'en 2019. «Mais malgré le ralentissement de l'enquête préliminaire, nous avons quand même réussi à mieux faire notre travail et à faire entendre le nôtre. Présence sur le territoire», Antonio Palazzo, procureur par intérim de la Cour des comptes a déclaré, lors du rapport d'inauguration de l'année judiciaire.

Corte-dei_Conti-DSC_0580--650x434

La Cour des comptes

Les travaux du parquet ont permis de définir 591 procédures et, sur le plan administratif et comptable, de prononcer des condamnations pour plus de 2 millions et 200 milliers d'euros. "Le déroulement des auditions – a déclaré la présidente Luisa Motolese – a été adapté aux méthodes télématiques mais a rencontré pas mal de résistances et de fermetures du forum local comme cela s'est produit dans le secteur criminel". Et encore: "Il faut avoir l'ambition – a déclaré le président – une fois la pandémie passée, de revenir non pas à la normalité antérieure mais à une meilleure justice, qui répond concrètement aux attentes de tous, citoyens et opérateurs concernés". En 2020, les sections centrales ont également défini deux recours issus des suites de l'enquête sur les «dépenses faciles» des anciens conseillers régionaux qui, dans l'affaire pénale, se sont rabattus sur un procès pour détournement de fonds pour, selon l'accusation, l'illégale utilisation des remboursements. Au niveau fiscal, la condamnation de Dino Latini et Raffaele Bucciarelli pour le rôle joué dans la neuvième législature a été confirmée en appel. Le premier, à l'époque leader de l'Ap-Liste Civiche pour l'Italie et aujourd'hui président du Conseil régional, devra payer à la Région 5 192 euros; le second, en tant que président de la Fédération du groupe de gauche Pdci-Prc, devra débourser un peu moins de 15 mille euros. Toujours dans le secteur pénal-fiscal, la procédure liée à deux pharmaciens d'Osimani, accusés d'avoir falsifié des prescriptions médicales pour obtenir un remboursement indu d'Asur Marche, vient de s'achever. L'un a été acquitté, l'autre devra débourser un peu moins de 92 mille euros. Le procès pénal est toujours en cours. Dans le rapport du procureur, l'enquête ouverte sur un enseignant qui bénéficiait de la loi 104 a également été citée: au lieu d'aider le membre de sa famille, il a utilisé les jours "libres" de service pour partir en vacances à Cuba. L'audience est prévue pour le mois d'avril. 2021. La somme de 114 000 et 500 euros a été contestée à un ancien directeur médical de l'Ospedali Riuniti pour avoir reçu une rémunération pour des activités extra-institutionnelles liées à la participation à certaines conférences et à la préparation de matériel pédagogique.

© REPRODUCTION RESERVEE

retour à la page d'accueil

<! –

->

<! –

->