Deux millions d'euros pour restaurer la moitié de la ville – Euro 2020

26
Deux millions d'euros pour restaurer la moitié de la ville

PIAZZA DUOMO L'administration albanaise se prépare à lancer un plan d'asphaltage routier de deux millions d'euros dans quatre ans. Le commissaire aux travaux publics Massimo Reggio a étudié toutes les façons de trouver le bon moment pour les interventions les plus nécessiteuses.

Reggio: «En prenant une moyenne, on peut dire que pour maintenir l'asphalte à un bon niveau, environ 400 mille euros sont nécessaires chaque année. En raison des contraintes imposées par l'équilibre budgétaire, «seulement» 2 millions d'euros ont été dépensés au cours des dix dernières années et il est désormais indispensable d'accélérer pour récupérer une partie du temps perdu. Nous avons donc préparé un plan de plus de 2 millions d'euros en 4 ans avec le Bureau Technique. Mais cela ne suffira pas, car en attendant, d'autres revêtements de routes devront être entretenus: nous allons cependant jeter les bases de l'amélioration ».

CETTE ANNÉE

En 2020, certaines interventions déjà financées par les deux administrations en 2019 seront réalisées, pour 270 milliers d'euros. Au total, le chiffre prévu pour l'asphaltage de cette année s'élève à 850 milliers d'euros, dont 270 milliers sont financés, 500 milliers à financer avec l'excédent administratif et 80 milliers d'euros avec les coûts d'urbanisation. Les premiers travaux d'asphaltage prévus, déjà en cours dans les semaines à venir, impliqueront la Piazza Garibaldi, le Corso Torino, la Piazza San Rocco Seno d'Elvio, la Via Galimberti, les routes Borghino, Gomba et Argantino, le nouvel héliport de la région de Pip et un tronçon de Corso Piave.

Le maire d'Alba Carlo Bo précise: «Il s'agit d'un plan qui couvrira une grande partie de la ville dans son ensemble, créant peut-être de longues files d'attente pour les travaux. Dans la mesure du possible, nous demanderons de faire les asphaltes le soir et la nuit ou aux heures les moins occupées, au moins sur les artères avec les plus grands débits. Toujours travailler la nuit nous coûterait trop cher. Nous comptons sur la patience des automobilistes, qui sont les premiers à bénéficier d'un bitumage adéquat ».

LES INTERVENTIONS

Les travaux encore à financer sur l'excédent administratif – 500 milliers d'euros en 2020 – concerneront Corso Asti, qui enregistre le fonds fortement affecté entre le rond-point du Tcn Bianco et le rond-point de l'hôtel Alba. Puis ce sera le tour de via Einaudi (viaduc et rond-point), route de Cauda, ​​Corso Langhe (du rond-point de Moretta à Corso Italia), quelques tronçons de Corso Piave, Via Pietro Ferrero (entre Corso Europa et l'ancienne filature Pelisseri), Corso Barolo en direction de Cantina Roddi. Par ailleurs, Corso Banska Bystrica, certaines sections de Corso Europa, via IV novembre, les routes Baresane et Bussoletta seront réaffirmées, où des extensions sont également prévues sur la route Mauri à Piana Biglini.

DANS LES ANNÉES SUIVANTES

Si les plans sont clairs pour 2020, le Bo Executive ne se déséquilibre pas sur la répartition des interventions prévues en 2021, 2022 et 2023. Cependant, les artères qui seront bitumées d'ici la fin de la consiliation sont répertoriées. "Nous savons quelles sont les priorités, mais le plan d'asphalte pour les trois prochaines années pourra encore être revu et mis en œuvre et des problèmes critiques ou des urgences pourraient émerger", déclare Reggio.

Au cours des quatre prochaines années, nous opèrerons à: corso Matteotti, via Scaglione, via Ognissanti (depuis le cimetière, y compris tout le rond-point, en plus de la sortie vers corso Nebbiolo), il y a ensuite Corso Coppino, via Don Alberione, viale Artigianato, Corso Bra (dans la section du numéro 109 à la zone des concessionnaires du groupe Voitures neuves), route Bacona, route Cauda et route Tagliata, le long de Corso Piera Cillario.

Dans le sol asphalté, il y a aussi le rond-point de via Pieroni, à l'intersection avec Corso Barolo. Les rues Miroglio, Zara, Rio Misureto et Crispi, corso Bandiera (entre la gare et via Einaudi), quelques sections intermédiaires des rues Borghino et Altavilla (dans le dernier tronçon de la branche), ainsi que diverses sections des rues Eglise, Gorizia, Fenoglio et rues Vedetta et Santa Rosalia.

La planification pluriannuelle est terminée: Piazza Cagnasso, les rues Teodoro Bubbio, Miroglio et Ognissanti (entre le rond-point des instituts Einaudi et Ferrero), les routes Croci et Rorine. Et puis encore: les rues Pavese et Dalla Chiesa, les rues Ressia et Basso. Il y aura également le lien pour le passage à niveau entre Corso Bra et Corso Canale et les passages porphyriques – à éliminer – de via Pietro Ferrero, Ognissanti, viale Vico et corso Piave.

Marcello Pasquero

Bannière Gazzetta d'Alba "src =" https://www.gazzettadalba.it/wp-content/uploads/2016/09/widget-gda-layout-copertina.jpg