Dons libéraux en nature à 516,46 € pour 2020 – Euro 2020

14

Paiements libéraux, double le seuil non imposable

Le CD. "décret d'août"- n. 104/2020 – relève, limitée à la période fiscale 2020, le seuil (prévu par l'article 51, paragraphe 3, du Code des impôts sur le revenu) En raison de la non-imposition de des dons dans la nature aux employés (même un employé, comme spécifié dans l'intervention sur la pratique de l'agence de 2008 qui a clarifié comment il n'est plus nécessaire que les dons soient accordés à l'occasion de vacances ou anniversaires à la généralité ou aux catégories de employés).

L'augmentation décidée par le législateur porte ce seuil à 516,46 euros.

le Loi codifiée sur les impôts sur le revenu établit, dans l'article précité, que le valeur des biens vendus et des services fournis si, globalement, ils n'excèdent pas le montant de 258,23 euros en période fiscale. Cette exigence est désormais "corrigée" par l'article 112 du "décret d'août", dans la mesure où il prévoit que ce montant est justement porté à 516,46 €, bien que limité à la période fiscale 2020.

Lorsque la valeur (normale) des marchandises vendues et des services fournis (appelés avantage marginal ou "bien-être de l'entreprise") Dépasse le nouveau montant limite, les 516,46 euros contribueront entièrement (pas seulement pour l'excédent par rapport à ce montant) pour former le revenu d'emploi.

Biens et services aux employés. Seuil non imposable. Exclusions

La nouvelle prévision n'affecte pas non plus la Paiement en éspèces. Cela affecte les seuls paiements en nature. Celles en espèces sont en effet soumises au principe général selon lequel toute somme reçue par le salarié dans le cadre de la relation de travail constitue un revenu d'emploi.

De plus, il ne concerne même pas le montant de bons alimentaires qui dépasse la limite indiquée à l’article 51, paragraphe 2, lettre c) du TUIR.

Les dons libéraux. Seuil d'exemption. Champ d'application

Par rapport au nouveau seuil maximal, les actifs vendus et les services fournis au conjoint du salarié sont également enregistrés (toujours article 51, paragraphe 3, TUIR).