Du déni à la démission, le football européen réagit au coronavirus – Championnat d’Europe de Football 2020

41
Découvrez la méthode incroyable des Gains aux paris sportifs qui peut atteindre jusqu'à 1.800€ en 18 jours en jouant toujours la même mise sur chaque match ! Pas de martingale ! Pas d'artifice ! Que du simple et vrai ! Accédez à la méthode

Première modification:

Paris (AFP)

Refus, retard dans la prise de décision et finalement acceptation. Face au coronavirus, les dirigeants du football européen préfèrent depuis longtemps "ne pas penser au pire des cas" ou "suractiver", avant d'être contraints de prendre des mesures au plus fort de la crise sanitaire.

Malgré l'urgence provoquée par le déclenchement de la maladie en Chine en décembre et après le confinement de la ville de Wuhan (11 millions d'habitants) depuis janvier, la saison européenne a poursuivi son cours normal en ce début de 2020.

Tout a changé fin février, lorsque la quarantaine a été déclarée dans plusieurs communautés du nord de l'Italie.

Le 29 février, le derby italien attendu entre la Juventus et l'Inter, à la fois dans la lutte pour le Scudetto, qui devait avoir lieu un jour plus tard, a été déclaré à huis clos et finalement reporté à la mi-mai en raison de la progression de la virus.

A cette époque, la décision n'a pas été très bien reçue. Déclarant que "en tant que citoyen", il avait "beaucoup de respect" pour la mesure, le délégué général de l'Inter, Giuseppe Marotta, était "très préoccupé" par un calendrier "déjà très chargé". "Tout a été mieux géré", a-t-il ajouté.

– «Nous avons fait beaucoup» –

Les craintes d'un report de l'Euro 2020, prévu du 12 juin au 12 juillet dans 12 villes du continent, commencent à s'installer.

Mais l'UEFA répond catégoriquement. "Le début de l'euro aura lieu le 12 juin 2020 à Rome", a-t-il déclaré début mars.

Son président, Aleksander Ceferin, a assuré le 3 mars: "Nous avons confiance, nous pensons que nous pouvons bien gérer le dossier, nous essayons de ne pas nous mettre dans le pire des cas".

Le secrétaire général de l'UEFA Theodore Theodoridis a demandé "de ne pas réagir de manière excessive".

"Le planning est chargé, chaque report peut être problématique", a-t-il expliqué, mettant "des hypothèses sans fondement" concernant une Eurocup avec des changements dans le placard.

"Annuler les matchs, c'est augmenter la panique", a déclaré le président de la Fédération française Noël Le Graët.

Trois jours plus tard, lorsque l'épidémie a franchi la barrière des 100 000 cas confirmés dans le monde, la Ligue 1 a décidé de reporter le match Strasbourg-Paris SG en raison de la propagation du coronavirus.

– Pressions en Italie –

Le 11 mars, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le covid-19 de «pandémie», avec plus de 110 000 personnes infectées dans le monde.

"Anticipez tous les scénarios catastrophiques", explique à l'époque la présidente de la ligue française Nathalie Boy pour expliquer la décision d'organiser tous les matchs du championnat jusqu'au 15 avril à huis clos.

L'Italie et l'Espagne, les deux pays européens les plus touchés par le coronavirus, ont été les premiers des cinq grands championnats à ordonner la suspension de la compétition.

Après quelques jours de doute, la France et l'Allemagne ont suivi vendredi, qui avaient initialement décidé de continuer à huis clos, et l'Angleterre, à la suite des points positifs de l'entraîneur d'Arsenal Mikel Arteta et de l'international anglais Chelsea Callum Hudson-Odoi.

Ce même 13 mars, l'UEFA a décidé de suspendre tous les matches de la Ligue des champions et de la Ligue Europa la semaine prochaine.

Cette décision implique les matches retour des quatre derniers matches de 16 matches de Ligue des champions, mardi et mercredi, et les huitièmes de finale aller de la Ligue Europa jeudi.

Soccer Europe est paralysé. Et l'UEFA devra prendre des décisions importantes mardi lors de sa réunion de crise.

En Italie, une controverse a éclaté dimanche lorsque les médecins de club ont demandé "à l'unanimité" que la formation ne soit pas reprise après que certains clubs aient pris des initiatives pour reprendre l'activité physique.

"Nous sommes tristes et scandalisés de voir même aujourd'hui certains clubs se comporter contre les annonces nationales et internationales, appelant les joueurs à s'entraîner en petits groupes ou pire à prendre la température tous les jours", a ajouté l'Association italienne des footballeurs (AIC). .

"Nous allons proposer le report de l'organisation de la Coupe d'Europe", a déclaré dimanche le président de la Fédération italienne Gabriele Gravina.

Le ballon est sur la table de l'UEFA. Doit décider. Et bientôt.