Eni perd 8,5 milliards d'euros en 2020 – Foot 2020

58

Une perte nette de 8,5 milliards d'euros: le résultat budgétaire 2020 d'Eni est le pire jamais enregistré. Au regard de la composition des pertes, il y a 3,2 milliards de dépréciations, toutes deux liées à la propriété des raffineries et des usines pétrolières et gazières en raison d'une révision du scénario sur les marges des entreprises et de la baisse des prix due à la crise pandémique. Mais aussi 1,6 milliard provenant d'investissements dans des coentreprises et dus en partie à la dévaluation des actifs des activités industrielles et enfin 1,3 milliard d'euros de pertes sont dus à la dévaluation des crédits d'impôt.

L'effondrement de la demande

En présentant les résultats pour 2020, Eni a souligné qu'en 2020, la demande mondiale de pétrole avait enregistré la plus forte contraction de l'histoire avec un moins neuf pour cent par rapport à l'année précédente. Le principal résultat a été une baisse de 35% des prix du Brent et du gaz en Italie, une baisse de 60% de la marge de raffinage.

Production en baisse de 6%

La production de pétrole d'Eni en 2020 a chuté de six pour cent sur l'année, selon un communiqué publié par la société. La réduction en Libye contribue au résultat, les effets des baisses de production d'Opec +, ainsi que la baisse des gisements matures ont été partiellement compensés par les contributions du portefeuille et la croissance de la production au Mexique pour la montée en puissance de la zone 1, en Angola pour le démarrage d'Agogo, du Congo (début de la phase 2B de Nenè), de l'Algérie et du Kazakhstan.

0,8 milliard sont passés au vert

La réponse de la société a été entre autres de réaffecter des ressources supplémentaires pour accélérer le développement des entreprises vertes, y compris la capacité de production d'énergie renouvelable, les bioraffineries, dans les années d'après-crise. Cependant, le mouvement des ressources est limité à 800 millions d'euros.

Dividende à 0,36 €

Au quatrième trimestre 2020, la société a réussi à revenir à un bénéfice de 66 millions d'euros. Aujourd'hui, cependant, la part de la société, qui appartient au ministère de l'Économie et à Cassa Depositi e Prestiti, a perdu 1,37% sur les marchés financiers lorsque les résultats ont été annoncés.

Malgré les résultats, Eni a tout de même décidé de proposer un dividende de 0,36 euro par action, dont 0,12 payé en acompte en septembre 2020. Le PDG Claudio Descalzi a déclaré: «Au cours de l'année la plus difficile de l'histoire de l'industrie de l'énergie, Eni a fait preuve d'une grande force et flexibilité, répondant rapidement à l'extraordinaire contexte de crise et progressant dans le processus irréversible de transition énergétique ».

© Tous droits réservés