Ernst & Young, les industries culturelles perdent 199 milliards en 2020 – Europe – Euro 2020

15

BRUXELLES – En raison de la pandémie, les Industries culturelles et créatives (ICC) ont perdu 199 milliards d'euros, soit plus de 30% de leur chiffre d'affaires en 2020. La musique et les arts de la scène ont enregistré une contraction de 75% et 90%. C'est ce qui ressort de la rapport réalisé par Ernst & Young et présenté à Bruxelles lors d'un conférence de presse organisée par le groupe européen des sociétés d'auteurs et compositeurs (Gesac) dont Siae est membre.

"Les auteurs et les artistes verront leurs recettes considérablement réduites en 2021 et 2022", a-t-il déclaré. Giulio Rapetti Mogol, président de Siae. "Il est donc nécessaire de mettre en œuvre des actions pour accélérer la reprise – a-t-il ajouté – En ce sens, la transposition de la directive sur le droit d'auteur est cruciale pour assurer une redistribution équitable des richesses non seulement aux grands noms de la culture et du divertissement, mais surtout aux nombreux artistes moins connus qui ne peuvent survivre que grâce au droit d'auteur".

En 2019, les industries culturelles et créatives représentaient 4,4% du PIB de l'UE, avec des revenus annuels de 643 milliards d'euros, soit une valeur ajoutée de 253 milliards. C'est ce qui ressort du rapport d'Ernst & Young. Selon l'étude, l'industrie employait 7,6 millions de personnes, soit huit fois le nombre d'employés des télécommunications. Avec un taux annuel de + 2,6% depuis 2013, les ICC ont progressé plus rapidement que la moyenne de l'UE (+ 2%), faisant état d'un excédent de la balance commerciale du patrimoine culturel de 8,6 milliards d'euros.

Selon l'étude, un financement public massif et la promotion des investissements privés sont nécessaires pour relancer le secteur. "Le Parlement européen s'est battu bec et ongles pour augmenter le budget de la culture dans le plan financier pluriannuel", a-t-il déclaré. le président du PE, David Sassoli.

Aujourd'hui, une délégation de représentants de la CPI, conduite par l'ambassadeur culturel Jean-Michel Jarre, rencontrera le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, les vice-présidents Margaritis Schinas et Dubravka Suica, et les commissaires au marché intérieur, Thierry Breton , pour l'économie, Paolo Gentiloni et pour le travail, Nicolas Schmit. La délégation comprend des représentants du monde des CCI. "Il est de notre devoir de faire la lumière sur la réalité, de veiller à ce que notre patrimoine culturel ne se dissipe pas", a déclaré Gaetano Blandini, directeur général de Siae.