Financement de plus de 250 mille euros à l'Université de Pérouse pour la recherche sur les insectes envahissants – Euro 2020

30

PERUGIA – L'Université de Pérouse, grâce à un projet international de lutte contre les insectes envahissants nuisibles à l'agriculture, a obtenu une reconnaissance importante: a Financement de la bourse mondiale Horizon 2020 Marie Sklodowska-Curie, le d'abord remporté par l'Université de Pérouse.

j'étudie "Représentation de l'impact d'un ravageur exotique envahissant des cultures sur les réseaux écologiques locaux (Pestnet)" a été présenté par Dr. Gabriele Rondoni et le professeur Eric Conti, respectivement le protagoniste chercheur du camaraderie (estchercheur expérimenté) et le chef de projet, tous deux du Département des sciences agricoles, alimentaires et environnementales (DSA3) de l'Université de Pérouse. Le budget total est de 255 768 euros et le seul bénéficiaire est le DSA3.

Financement de plus de 250 mille euros à l'Université de Pérouse pour la recherche sur les insectes envahissants - Euro 2020

L'étude porte sur des aspects de la recherche fondamentale et appliquée liés à l'arrivée d'insectes envahissants, nuisibles à l'agriculture, avec un accent sur Punaise asiatique, ce qui entraîne actuellement des pertes économiques très importantes en Europe (notamment en Italie) et en Amérique du Nord. Le parasitoïde a été introduit des États-Unis pour sa lutte biologique Trissolcus japonicus (aussi connu sous le nom Guêpe samouraï) qui se développe sur les œufs de la punaise de lit.

Financement de plus de 250 mille euros à l'Université de Pérouse pour la recherche sur les insectes envahissants - Euro 2020

«Les espèces d'insectes envahissantes – expliquent les chercheurs – causent des dégâts à l'agriculture pour plusieurs milliards d'euros. Non seulement directement à la quantité et à la qualité des productions, mais aussi parce qu'elles ont un impact indirect sur la structure, la stabilité et le fonctionnement des communautés d'arthropodes indigènes. Par conséquent, l'identification des stratégies de contrôle les plus efficaces est une priorité pour l'UE. Le projet implique l'utilisation d'outils de diagnostic avancés, tels que le séquençage de masse des régions géniques – Métabarcodage ADN -, et informatique – Analyse de réseau – pour l'évaluation des relations existant entre les insectes et leurs antagonistes. D'un point de vue plus applicatif, la collaboration fondamentale avec les entreprises agricoles est envisagée. En effet, les opérateurs du secteur seront directement impliqués dans le suivi de l'adversité à l'aide d'outils informatiques caractéristiques de l'agriculture de précision, participant ainsi directement à l'activité de recherche, selon le modèle moderne de la soi-disant science citoyenne. Les données fournies – concluent Conti et Rondoni – seront ensuite utilisées pour la mise en œuvre d'outils informatiques pour le choix de stratégies de défense adaptées ».

«J'adresse mes plus chaleureuses félicitations au docteur Gabriele Rondoni et au professeur Eric Conti pour l'important résultat obtenu, qui pour la première fois a reçu une prestigieuse bourse internationale Horizon 2020 Marie Sklodowska-Curie Global à l'Université de Pérouse. Bourse. En plus de donner du prestige à toute l'Université, le projet représente une opportunité importante de renforcer son réseau de recherche avec d'autres institutions académiques faisant autorité à travers le monde et, surtout, conformément à des normes très élevées de qualité scientifique. C'est pourquoi, au nom de toute la communauté universitaire, j'exprime aux lauréats mes meilleurs vœux pour un bon travail », a souligné le Magnifique Recteur, le Professeur Maurizio Oliviero.

Outre l'Université de Pérouse, des institutions canadiennes – l'Université de Montréal – et le Royaume-Uni – l'Université de Newcastle et le UK Centre for Ecology & Hydrology – sont impliquées, ainsi qu'une entreprise italienne, TeamDEV s.r.l ..

Les bourses mondiales Horizon 2020 Marie Sklodowska-Curie financent des projets d'une durée maximale de 36 mois et soutiennent la formation en recherche et le développement de carrière des chercheurs, en soutenant leur mobilité internationale (dans les États membres de l'UE et les pays tiers), intersectorielle et interdisciplinaire.