Fincantieri, comptes 2020: les revenus baissent mais les commandes sont confirmées – Euro 2020

40

(Teleborsa) – Fincantieri fermé 2020 avec chiffre d'affaires de 5191 millions d'euros, en baisse de 11% par rapport au chiffre d'affaires 2019 (5849 millions d'euros), fortement impacté par la perte de 3,2 millions d'heures de production (-20% par rapport aux prévisions) sur les sites italiens du groupe et par le report de la valeur de production de 1055 millions d'euros, selon les comptes approuvé aujourd'hui par le conseil d'administration.

Cependant, la société de construction navale n'a subi aucune annulation de commandes et a poursuivi au dernier trimestre le programme de production remodelé suite à l'arrêt des activités au premier semestre 2020. L'EBITDA s'est élevé à 314 millions (320 millions en 2019) et la marge d'EBITDA de 6,1%, hors actifs pass-through. Le le résultat de l'exercice est négatif de 245 millions d'euros (contre la perte de 148 millions en 2019) net des charges liées à Covid-19 (196 millions) et des charges sur litiges amiante (52 millions).

"Les résultats du quatrième trimestre consolident l'amélioration déjà enregistrée au précédent comme en témoigne l'acquisition de nouvelles commandes pour 4,5 milliards d'euros, par la confirmation de la charge de travail totale qui dépasse 35 milliards et par 97 navires avec des livraisons jusqu'en 2029 – commenté l'PDG Giuseppe Bono – On peut donc dire que nous sommes très satisfaits de la réaction du groupe, qui grâce à des relations solides avec les clients a pu livrer 7 navires de croisière et a remporté des succès très importants dans l'armée, à commencer par la commande historique pour les États-Unis Frégates de la marine ».

L 'dette financière nette est de 1062 millions d'euros (il était de 736 millions au 31 décembre 2019), en amélioration par rapport au troisième trimestre, et reflète l'évolution typique du besoin en fonds de roulement de la construction de navires de croisière. «Cette tendance est accentuée à la fois par le report d'une partie des encaissements des acomptes en construction (pour environ 450 millions d'euros), qui s'inscrit dans la stratégie de Fincantieri d'accompagnement des armateurs pour sécuriser la charge de travail acquise, et par des investissements pour augmenter l'efficacité, la production capacité et sécurité des sites du groupe », souligne l'entreprise.

Le commandes acquises en 2020, ils s'élevaient à 4526 M € (8692 M € en 2019), pour 18 navires neufs et avec un ratio book-to-bill (rapport entre les commandes acquises et le chiffre d'affaires développé sur la période) de 0,8 (1,5 en 2019). En 2019, le groupe avait enregistré un niveau record de commandes acquises avec 13 navires de croisière. Sur le total des commandes, brutes des consolidations entre secteurs, le Secteur de la construction navale représente 82% (93% en 2019), le Secteur offshore et navires spéciaux représente 11% (2% en 2019) et le Secteur des systèmes, composants et services représente 14% (10% en 2019); 7% des commandes sont intra-groupe.

«Parallèlement aux progrès attendus par le monde scientifique en termes de traitements et de vaccinations, nous attendons une croissance de plus de 25%, garanti par le nombre élevé de commandes en portefeuille et un retour aux bénéfices avec l'amélioration des marges », a ajouté Bono.