Florence, beaucoup de nouveau-nés avec des parents avec peu d'argent – Championnat d’Europe 2020

17

Fonder une famille, à l'époque de Covid, est encore plus compliqué. De nombreux jeunes couples, l'année où la pandémie a éclaté, se sont retrouvés dans de graves difficultés économiques et il y a ceux qui, pour la première fois, ont été contraints de demander de l'aide. Pour cette raison, la municipalité de Florence a décidé de mettre en œuvre une série de mesures de soutien. A commencer par le «bonus nouveau-né», une contribution économique pour ceux qui ont eu un enfant entre janvier et décembre 2020 et ont été plus exposés aux conséquences de la pandémie.

"L'appel s'est clôturé le 16 février et il y a eu une participation importante – révèle la conseillère du Bien-être du Palazzo Vecchio, Sara Funaro -. Les enfants nés en 2020, selon les données fournies par notre bureau statistique, étaient de 2375 et les demandes pour obtenir le prime, pour un montant total de 400 mille euros. Cela signifie que près de 12% de ceux qui ont eu un enfant ont participé à l'initiative. "Le tissu social de ceux qui se sont manifestés." Pour obtenir le bonus, il y avait deux conditions: résider dans la commune de Florence et avoir un ISEE ne dépassant pas 20 mille euros – précise Funaro – Dans la fourchette de 0 à 10 mille le bonus est de 1 500 euros, dans celui de 10 à 20 mille de 1 000. Sur l'ensemble des candidatures reçues, jusqu'à 65,6% proviennent de ceux qui ont un ISE inférieur à 5000 euros, 23,7% de ceux qui ont un ISEE parmi les 5 et 10 000, 7% entre 10 et 15 000 et seulement 3,7% entre 15 et 20 000. Un signe que la plupart des riches Ieste vient de personnes qui se trouvent dans le seuil de pauvreté le plus élevé ".

Pas seulement. Pour déclencher une autre sonnette d'alarme et montrer à quel point les familles avec de jeunes enfants ou des nouveau-nés sont fragiles, voici les chiffres qui proviennent du résultat de l'appel d'offres pour les bons d'achat. «Dans la première tranche, qui s'est clôturée en décembre dernier, nous avons reçu 5 589 demandes – dit Funaro -. 23% proviennent de familles avec enfants de moins de trois ans. Et, la tendance de la nouvelle tranche que nous avons récemment ouverte, il semble Le message qui nous parvient haut et fort est que ce segment de la population exprime un réel besoin, qui doit être écouté et doit nous faire réfléchir ».

Le Palazzo Vecchio, à côté de ces mesures rendues nécessaires par la contingence, a aussi depuis un certain temps tourné son regard vers des mesures plus structurelles: «Au-delà des chèques-cadeaux et des 'bonus nouveau-nés', ainsi que des différentes contributions apportées par le type INPS allocations de maternité ou pour les familles avec au moins trois enfants, il faut travailler autant que possible pour encourager les services familiaux – dit fortement Funaro -. Si un jeune couple, par exemple, est loin du territoire d'origine ou non un réseau familial à ses côtés peut compter, mais elle doit encore trouver des services stables dans la région qui lui permettent d'avancer, dans la vie comme dans le travail ».

Quels peuvent donc être les aspects sur lesquels se concentrer? «Ces dernières années, nous avons essayé de rendre les crèches de plus en plus accessibles, brisant les listes d’attente et activant de bons services là où il n’y avait pas de place pour tout le monde au sein des structures municipales – ajoute la conseillère -. Ouverture de nouvelles crèches et, à la fois quand il était impossible d'être présent en classe à cause de Covid, nous avons pris la résolution de suspendre les tarifs ". Un autre support, destiné aux parents qui n'ont personne avec qui laisser leurs enfants, est l'appel à dresser une liste de baby-sitters qualifiés vers lesquels les familles peuvent se tourner. << Notre objectif est d'encourager la création de nouvelles familles, sans que les couples vivent avec le poids de l'incertitude et la peur de ne pas y arriver – conclut Funaro -. Pour cette raison, en plus d'apporter un soutien immédiat, nous voulons continuer à fournir des réponses. en termes éducatifs ".