fonds alloués, pour la période de deux ans 2020-2021, au service de premiers secours vétérinaires et de soins aux animaux errants – Imperianews.it – Championnat d’Europe de Football 2020

15
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

La municipalité d'Imperia pour la défense des animaux. Alloué pour la période de deux ans 2020-2021 10 mille et 500 euros au service de premiers soins vétérinaires, soins et hospitalisation des animaux errants, blessé ou traumatisé. L'activité, telle qu'établie par la décision du secteur de l'environnement, a été confiée à la "Clinique vétérinaire Argentine" basée à Taggia.

Une première partie du service a déjà été réalisée comme prévu par la décision exécutive du 22 avril dernier. Dans un premier temps, la Municipalité avait alloué sept mille euros pour 2020 et trois mille et 500 euros pour les quatre premiers mois de 2021. Cependant, étant donné que au 30 septembre enfin la clinique vétérinaire a réalisé ce service en facturant un montant de près de sept mille euros parmaintenant, pour l'année en cours, le budget a été augmenté de mille euros, étant donné que 2020 n'est pas encore terminée.

Alors que pour 2021, le chiffre est passé de 3000 et 500 à 2000 et 500 euros, mais comme l'exige la détermination le service sera "Peut-être renouvelable pour 12 mois supplémentaires" c'est pourquoi le financement d'autres ressources pour la protection des animaux errants est envisagé.

Comme le prévoit la loi régionale n ° 23 du 22 mars 2000, appelée précisément 'Tutilisation d'animaux de compagnie et prévention des animaux errants » qui prépare en fait des programmes et des initiatives visant à protéger bien-être animal, en collaboration avec les autorités locales et en plus le programme est adopté la prévention des errants, concédant contributions, et en établissant le'Observatoire permanent pour l'étude et le contrôle des populations animales.