Football féminin – Actualités – Engman: se remettre d'une blessure en période de coronavirus – Euro 2020

9
  • Adelina Engman a été blessée après seulement trois jours de championnat anglais
  • L'international finlandais profite de la pause pour récupérer
  • "Mon corps a le temps de récupérer"

Bien sûr, 2020 ne peut pas être considéré comme ayant pris un bon départ. Le monde est paralysé depuis des mois par le coronavirus et, dans le cas d'Adelina Engman, l'année aurait également pu mieux commencer.

L'international finlandais, qui joue pour le Chelsea FC, a disputé son dernier match le 22 septembre 2019. Peu de temps après, Engman a subi une blessure grave, de sorte qu'il a à peine pu contribuer à la lutte pour obtenir un billet pour le Championnat d'Europe féminin de l'UEFA avec son équipe nationale.

Après avoir passé une longue saison en cale sèche, l'attaquant avait hâte de revenir sur le terrain et de participer avec la Finlande à la Coupe de Chypre. Cependant, son corps l'a à nouveau empêché. "Je me suis blessé en septembre et je voulais rentrer à la mi-février"Engman raconte dans son entretien avec FIFA.com.

"Je me suis entraîné pendant environ trois semaines avec l'équipe, mais j'ai subi une blessure mineure avant de me rendre à Chypre. En tout cas, j'ai pris l'avion avec l'équipe nationale, car nous pensions que ce serait bien si j'étais là. Mais la blessure était un peu plus grave que attendu, donc je devais me reposer. Et puis le coronavirus est arrivé …"

Récupération en période de pandémie

Engman, qui a deux ligues finlandaises dans son record et une Coupe de la Ligue Féminine de la FA avec Chelsea, tente de profiter de cette pause obligatoire, une parenthèse qui lui donne une chance de rebondir.

"Pour moi, il a à la fois positif et négatif. Maintenant, après une blessure aussi longue, j'ai l'impression d'avoir le temps de prendre soin de mon corps. D'un autre côté, j'aime vraiment jouer, et cela fait longtemps que je n'ai pas joué mon dernier match. J'essaie de ne penser qu'aux aspects positifs, je travaille dur et j'espère être en pleine forme lorsque nous recommencerons à jouer. "

Engman considère également comme un avantage la suspension de la phase de qualification pour le Championnat d'Europe, dans laquelle l'équipe finlandaise est la première de son groupe. "Je veux aider l'équipe autant que possible. Maintenant, j'ai plus de temps pour me remettre en forme et jouer à nouveau.. Personnellement, il ne fait aucun doute que c'est un avantage. Je ne sais pas ce que les autres joueurs vont penser ", dit-elle avec un sourire.

Objectif Eurocup

"Je suppose que tout le monde aurait aimé jouer. Nous devons essayer de voir le côté positif. J'essaie. Je n'ai joué que le premier jour des qualifications, les trois autres qui m'ont manqué. Logiquement, je veux être dans les matchs restants." il reste des rencontres compliquées. Nous sommes dans un groupe assez égal avec l'Ecosse et le Portugal. Tous les matchs restants sont très importants. "

Un autre avantage est le fait qu'Engman, 25 ans, est en Finlande, où il a la possibilité de s'entraîner sur le terrain avec le ballon.

"Les footballeurs qui sont en Angleterre ne peuvent pas s'entraîner autant avec le ballon, mais en finlande on peut marcher sur l'herbe, donc je travaille aussi avec le ballon. Ça m'aide beaucoup. Je suis absent depuis longtemps et j'ai à peine pu toucher le ballon. Maintenant, je suis heureux de pouvoir m'entraîner autant que possible avec le ballon. C'est toujours plus amusant de faire de l'exercice sur le terrain et de courir dehors. "

Le football gagne du terrain au hockey sur glace en Finlande

Engman comprend parfaitement que la Coupe d'Europe féminine a été reportée d'un an. En tout cas, j'aurais bien accueilli l'événement continental qui se tiendra juste après l'EURO masculin.

"La finale se jouera en Angleterre, le pays hôte, donc les gens seraient immergés dans la fête de football et, sûrement, ils voudraient aussi voir les femmes jouer. Mais je comprends qu'ils ont dû la reporter aussi à cause de cela pandémie, bien sûr. "

Peut-être le fait que l'équipe nationale masculine se soit qualifiée pour la première fois de son histoire pour une Eurocup et que, grâce à cela, le football joue un plus grand rôle, influence le raisonnement du joueur.

"Je pense que le football progresse, bien sûr, même si le hockey sur glace restera probablement le sport le plus populaire de Finlande. J'ai le sentiment que de plus en plus de gens s'intéressent au football et le suivent. Je connais beaucoup de gens qui ont suivi l'équipe masculine en route vers l'EURO. En Finlande, le football se développe sans arrêt. Espérons que les clubs reçoivent plus d’argent et plus de ressources pour que la ligue soit encore meilleure, tant masculine que féminine, et qu’elle devienne plus attrayante pour les autres pays », conclut-il.